Ce pansement devient fluorescent quand la plaie s’infecte

Des chercheurs ont développé un pansement capable de détecter lorsqu’une plaie s’infecte, également, ce dispositif peut signaler l’infection en devenant fluorescent

Ce pansement devient fluorescent quand la plaie s'infecte

En Angleterre et au Pays de Galles, près de 5.000 enfants sont hospitalisés pour des brûlures graves chaque année. C’est en partant de ce constat que des chercheurs britanniques de l’université de Bath ont inventé un pansement qui devient fluorescent lorsqu’il détecte un changement dans l’activité bactérienne de la plaie.

Un pansement fluorescent pour détecter les infections

À l’heure où la médecine s’inquiète des prescriptions inutiles d’antibiotiques, il est possible d’anticiper de possibles complications infectieuses sur les plaies, dont certaines peuvent entraîner la mort, les médecins ne s’embarrassent plus et prescrivent très souvent des antibiotiques pour éviter le pire. C’est encore plus dangereux pour les enfants qui ont un système immunitaire encore trop immature pour contrer certaines infections. Et il n’est pas toujours simple pour les médecins de déterminer si la fièvre dont souffrent les patients est liée à une infection ou aux simple suites opératoires.

Colour-changing burns dressing will help in the fight against infection and antibiotic resistance from University of Bath on Vimeo.

C’est pour cela que les chercheurs de l’université de Bath, dirigée par le Dr Toby Jenkins ont imaginé un pansement qui libère un colorant fluorescent quand il entre en contact avec un nombre critique de bactéries sur une plaie. Cette couleur traduit ainsi le fait que le système immunitaire du corps ne peut plus traiter l’infection à lui tout seul, ce qui permettra aux antibiotiques d’éviter que les bactéries ne pénètrent dans tout le corps via la circulation sanguine.

Le dispositif imaginé par les scientifiques est constitué d’un matériau semblable à un gel contenant des minuscules vésicules. Ces structures sont chargées d’une teinture non-toxique et fluorescente qui va réagir en présence des bactéries, les capsules imitent l’aspect de la membrane cellulaire.

Une mise sur le marché prévue pour 2020

Pour l’équipe de chercheurs, toutes les plaies ont tendance à être colonisées par les bactéries, y compris des espèces pathogènes. Lorsque les populations sont réduites, le système immunitaire parvient le plus souvent à les éliminer. Il arrive, malgré tout, que la quantité de bactéries devienne trop importante pour que l’organisme puisse réagir. « Nous pensons que cette transition se produit généralement plusieurs heures, si ce n’est davantage, avant que les symptômes cliniques ne deviennent évidents », explique le Dr Toby Jenkins.

Ce pansement magique pourrait s’avérer être une alerte salvatrice. En effet, il est capable de détecter des infections de type staphylocoque doré, pseudomonas et entérocoque, en moins de 20 minutes. Le pansement fluorescent est actuellement testé par l’université, il devrait être mis à l’essai sur des patients dans les trois prochaines années à venir avant une mise sur le marché en 2020 et il devrait, à terme, être capable de détecter tous les types d’infection en les signalant avec une couleur différente.