Les lingettes nettoyantes : on peut s’en passer

Les lingettes nettoyantes jetables pour l’entretien ménager sont une trouvaille marketing de l’industrie des détergents. Les lingettes nettoyantes jetables présentent une sophistication qui cache un inconvénient notable : les lingettes sont clairement mauvaises pour l’environnement et alourdissent nos poubelles. Les lingettes sont un symbole de la société du jetable.

La lingette, c’est pas du propre pour l’environnement

40 % des foyers utilisent en moyenne 7 lingettes par semaine : ces lingettes jetables sont principalement utilisées pour laver les vitres, les lavabos et sanitaires, les carrelages de la cuisine ou de la salle de bains, les poignées de porte ou les plans de travail. On trouve des lingettes jetables anti-bactériennes, des lingettes désinfectantes, des lingettes jetables en sachets, des lingettes jetables en boîtes.

Developpement durable article

Des économies d’eau, mais…

La lingette jetable a quelques avantages : elle consomme 3 fois moins d’eau que les produits liquides nettoyants purs ou dilués, mais un tiers d’eau de plus que les sprays. Conséquence positive, les lingettes ont un impact de 4 à 7 fois moins mauvais sur la flore et la faune des rivières : eutrophisation, prolifération d’algues.

lingettes nettoyantes

Les lingettes nettoyantes sont une plaie pour l’environnement © Vladimir Gjorgiev Shutterstock

Mais c’est oublier les montagnes de déchets : les nettoyants ménagers traditionnels génèrent environ 1,2 kilo de déchets par an par personne contre 23 kg pour les lingettes jetables ! C’est donc une économie sur la gestion des déchets que vous réalisez en vous passant de lingettes jetables.

La lingette jetable : 20 fois plus polluante, 16 fois plus chère

Polémique entre les fabricants de lingettes jetables et leurs détracteurs :

  • Selon leurs fabricants, les lingettes n’ont ajouté « que » 5 grammes par jour aux ordures ménagères d’un foyer. Selon l’AFISE, elles ne représenteraient que 0,05 % de nos déchets ménagers, mais permettraient d’économiser plus de 5 millions de m3 d’eau par an.
  • Selon les anti-lingettes jetables, dont le WWF, les lingettes jetables sont 12 à 16 fois plus chères et créent 20 fois plus de déchets que les nettoyants classiques.

Si on considère l’entretien annuel d’une maison de 100 m2, les lingettes généraient au total 23 kilos de déchets contre 1,16 kg  pour les nettoyants classiques, avec un budget de 12 à 16 fois plus élevé.

Lingettes, sprays et liquides : les différences

  • A l’utilisation : les lingettes jetables génèreraient 3 fois plus de déchets ménagers que le spray et 6 fois plus que les nettoyants liquides.
lingettes nettoyantes

Se passer de lingettes demande surtout de l’organisation © djedzura Shutterstock

  • Après incinération :  le spray et le liquide génèrent 35 % de résidus solides en moins que les lingettes jetables.

Une étude de l’Observatoire bruxellois de la consommation durable, a mené un comparatif entre le nettoyage traditionnel (éponges / serpillères) et celui réalisé à l’aide de lingettes sur une année et sur une surface de 100 m² :

  • le nettoyage traditionnel utiliserait 12,5 litres de détergent et 1820 litres d’eau pour un coût de 35 euros.
  • le nettoyage avec lingettes utiliserait 1530 lingettes pour un coût de 550 euros.

Conclusion sur les lingettes jetables

Utiliser une lingette nettoyante, c’est payer plus pour jeter plus… C’est générer un déchet inutile qui pourrait tout à fait être évité en utilisant des produits tout aussi efficaces : produits d’entretien végétaux certifiés, vinaigre blanc ou le savon noir.