Faire la vaisselle pour lutter contre le stress

Vous vous sentez stressé, nerveux, angoissé ? Faites la vaisselle ! D’après les résultats d’une étude américaine, laver en pleine conscience sa vaisselle, ou celle des autres d’ailleurs, permettrait de réduire les niveaux de stress.

Faire la vaisselle pour lutter contre le stress

D’après cette étude réalisée par des chercheurs de l’université d’Etat de Floride et testée sur 51 étudiants, faire la vaisselle et d’autres tâches ménagères, permettrait de réduire le stress et améliorer la créativité si ces tâches sont exécutées dans un état de pleine conscience.

Faire la vaisselle dans un état de pleine conscience pour lutter contre le stress

Le terme, pleine conscience, est une forme de méditation dérivée du bouddhisme qui affirme que la pleine conscience est un facteur essentiel pour la libération. La méditation en pleine conscience consiste à concentrer son attention sur le moment présent et sur les sensations ressenties. La pleine conscience est utilisée comme une thérapie ayant pour but la réduction du stress et la prévention de rechutes dépressives.

stress

Pour illustrer leur étude, les chercheurs ont fait appel à 51 étudiants qu’ils ont divisés en deux groupes. Le premier groupe a lu un texte pouvant les aider à atteindre l’état de pleine conscience pendant la vaisselle. Le livre encourageait en effet les participants à imaginer le lavage de la vaisselle comme une expérience sensorielle, alors que le second groupe a du lire un manuel plus classique et descriptif de la tâche à accomplir.

Enfin, chaque participant devait nettoyer 18 plats qui leur avaient été assignés et répondre à un questionnaire d’évaluation sur leur état d’esprit et leur niveau de bien-être.

Un niveau de stress diminué de 27 %

« Il semblerait que le fait d’aborder nos activités quotidiennes avec une approche de pleine conscience aide à faire le vide », explique Adam Hanley, l’auteur principal de l’étude. En effet, les résultats sont plutôt représentatifs. Le premier groupe a augmenté ses sensations d’inspiration de 25 % et a diminué son niveau d’anxiété de 27 %. Tandis que les membres du deuxième groupe n’ont retiré aucun bénéfice, ni vu de changement en ce qui concernait leur état d’esprit.

Pour les chercheurs, cette expérience pourrait être appliquée à d’autres activités de la vie quotidienne pour ainsi réduire la nervosité. Pour l’heure, d’autres études doivent être menées pour confirmer ces résultats. Encore faudra-t-il trouver des volontaires…