Méditer en pleine conscience, une voie pour tous

Méditer en pleine conscience, une voie pour tous

Les effets cliniques de la méditation sur la diminution du stress, du renforcement du système immunitaire ou le rallongement de la durée de vie ne sont (presque ?) plus à démontrer…

Tout récemment encore, l’émission Envoyé Spécial en faisait sinon l’éloge*, du moins une belle promotion en mettant en avant des personnes différentes à bien des égards, généralement “surbookées”, mais qui vantaient toutes la relative aisance de la pratique

Méditer en pleine conscience : stopper, respirer, contempler/regarder, accepter, continuer

Je voudrais aujourd’hui vous faire part à mon tour de mon engouement pour un célèbre ouvrage -presque un classique, maintenant !- qui aborde le sujet d’une bien jolie manière, originale et efficace  : “Méditer jour après jour. 25 leçons pour vivre en pleine conscience“.

Je dis “bien jolie” et “originale”, car chaque leçon commence par la présentation et l’analyse d’une peinture célèbre.

Analyse très rapide qui pose immédiatement le sujet de la leçon. Le tout est léger, pertinent, évident, convaincant… Comment ne pas vivre en pleine conscience en permanence après la dégustation de cet ouvrage ? !

Par la suite, l’efficacité est au rendez-vous : simplement, en contemplant à nouveau l’oeuvre d’art et en s’imprégnant du résumé de la leçon, on est replongé immédiatement dans le sujet et l’on sait ce qu’il y a à faire.

 

 

Une image vaut mieux qu’un long discours

La mnémotechnique, l’association image-concept, produit instantanément son effet. En complément bien entendu, du style d’une pertinence rare et de l’expérience de l’auteur qui parviennent à nous distiller le message avec maestria.

De quel message s’agit-il ?

Il est simple : un des secrets de la réussite de ces leçons de méditation est leur répétition inlassable au fil des jours.

Pour cela, il faut “avoir envie” et que cela nous apporte quelque chose. Ce qui est le cas avec cet ouvrage qui nous donne envie : on a envie de s’y plonger et replonger un peu comme sous une couette en hiver : c’est trop bon !

La pleine conscience en résumé :

Pour faire simple, pour tous les instants de notre vie, la pleine conscience, c’est :

  • s’arrêter un peu,
  • respirer,
  • regarder/constater/contempler,
  • accepter,
  • continuer.

Cela va de l’événement, qu’à tort, nous considérons comme le plus banal et le plus insignifiant au plus complexe, voir au plus tragique. C’est bon pour tous les instants de la vie, c’est bon pour cultiver et amplifier le bonheur, donc le bien-être.

Rappel : c’est parce que je suis heureux que je suis en bonne santé ou que je développe ma bonne santé.

On avait déjà démontré les effets bénéfiques de la méditation sur l’anxiété ou les effets délétères du stress ont été déjà démontrés. Une étude canadienne menée sur 18 pratiquants assidus de la méditation en pleine conscience a révélé qu’il ont plus de capacité de concentration et un cortex cérébral plus épais chez les adeptes de la méditation de pleine conscience…

Ces 18 pratiquants ont accumulé plus de 1 000 heures de méditation. Selon les chercheurs la méditation pourrait avoir un impact sur le contrôle de la douleur tout comme sur les troubles déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH).

*

Suite > la leçon n°6 : “donner un espace à ses émotions”