Ecoval, une usine inédite dans le recyclage de matelas

En France, 5 millions de matelas et sommiers sont enfouis chaque année et ceux-ci mettent des dizaines d’années avant de se décomposer. Développer une filière de recyclage pour ce type de déchets semblait donc indispensable.

Ecoval, une usine inédite dans le recyclage de matelas

Dans un précédent article, nous évoquions la société Recyc-Matelas qui propose une nouvelle filière de collecte, traitement et valorisation de nos matelas et sommiers usagés en France.

Aujourd’hui, c’est le groupe Cauval Industrie, numéro un de l’ameublement en France et propriétaire de grandes marques de literie telles que Simmons, Dunlopillo et Treca, qui se lance dans le recyclage de matelas. La première usine française de recyclage des produits de literie et d’ameublement usagés a été inaugurée le 2 juillet, à Flaviac en Ardèche.

La reconversion de l’usine de Flaviac

L’usine de Flaviac est une ancienne usine de literie appartenant au groupe Cauval.

En 2009, cette usine qui employait alors 94 personnes fût condamnée à la fermeture, en raison de difficultés liées à la crise. Cette annonce a entrainé la mobilisation des salariés et des élus locaux, décidés à sauver coûte que coûte leur usine.

Résultat : après trois ans de recherche et le dépôt de nombreux brevets, l’usine a été reconvertie en usine de recyclage de literies usagées et 60 emplois ont ainsi été sauvegardés. Cette reconversion a pu avoir lieu grâce au soutien des collectivités locales, d’une subvention de l’Ademe et du soutien financier de General Electric Capital .

Cauval Industries a ainsi pu investir 8 millions d’euros dans la nouvelle usine, rebaptisée Ecoval Environnement.

Grâce au recyclage, les matelas entament désormais une nouvelle vie !

Que deviennent nos vieux matelas ?

Un matelas met des dizaines d’années pour se décomposer. Un vrai désastre écologique, quand on sait que 5 millions de matelas sont jetés chaque année sans  être recyclés, alors que 95 % des matériaux contenus dans un matelas sont recyclables.

L’initiative prise par le groupe Cauval permet de limiter ce gaspillage. Les matériaux récupérés des matelas usagés, tels que les mousses, textiles, bois, acier… sont revalorisés et ensuite réinjectés dans la production de nouveaux matelas, ce qui permet au groupe de  réaliser des économies sur les achats de matières premières.

Actuellement, Ecoval peut traiter environ 150 000 matelas par an. A terme, ce sont 470 000 matelas qui pourront ainsi être recyclés par l’usine chaque année.

Vous pourrez vous procurer les premiers matelas éco-conçus cet automne !

*

Je réagis

A lire également :

  • Recyclez vos vieux matelas !
  • Matelas. Le latex naturel, la garantie “confort”
  • Matelas. Les garnissages naturels au top
  • Nombre de matelas et sommiers enfouis sans récupération, ni recyclage