Recyclez vos vieux matelas !

Que faire de son vieux matelas ? Jusqu’à l’année dernière, sa seule maison de retraite était la déchetterie, son cimetière, des sites d’enfouissement, où il mettait 100 ans à se biodégrader… Une jeune société, Recyc-Matelas Europe, lui propose une fin de vie plus écolo…

Recyc-Matelas : des matelas enfin valorisés

Née d’un groupement d’entreprises avec une société canadienne du même nom, Recyc-Matelas propose depuis 2010 une nouvelle filière de collecte, traitement et valorisation de nos matelas et sommiers usagés en France :

  • sa première usine a ouverte à Limay, dans les Yvelines, en octobre 2010. 350 000 matelas et sommiers y seront traités chaque année.
  • d’autres usines sont annoncées en 2011, dans le Nord, l’Est et près de la Méditerranée puis en 2012 dans les régions du Grand Ouest, du Centre, et du Sud-ouest.

Recyc-matelas devrait s’associer aux collectivités locales, à des distributeurs ou encore des chaînes d’hôtels pour réceptionner les matelas.

En attendant la création d’un réseau de collecte sur tout le territoire, les particuliers peuvent amener leurs matelas et/ou sommiers directement à l’usine, mais cela leur coûtera 9,40€ pièce (6€ pièce pour les gros volumes), selon 20minutes.com, sans compter le coût du voyage…

Recyclage des matelas : comment et pour quoi ?

Acheminés par péniches, les vieux matelas et sommiers sont démantelés pour en récupérer les matières premières : métal, bois, coton, feutre, polyester, mousse de polyuréthane et tissu.

Ces dernières sont revendues pour être réutilisées dans des secteurs tels que l’industrie automobile, l’énergie biomasse, ou encore l’isolation thermique et phonique.

  • Par exemple, le polyuréthane récupéré va entrer dans la fabrication de tapis, d’appuis-tête ou de sièges de voiture…

95 % des composants d’un matelas et d’un sommier sont ainsi recyclés.

Le Roi du Matelas, roi du recyclage ?

Principalement implanté dans le Nord et Nord-est de la France, le distributeur de literie Le Roi du Matelas a de son côté mis en place un service de recyclage de matelas dans une quinzaine de départements, en s’associant à une entreprise belge spécialisée dans le traitement des déchets.

Votre ancien matelas peut ainsi être repris contre l’achat d’un nouveau. Un centre de recyclage sera chargé de le “désosser” pour en extraire les matières premières, transformées ensuite en combustibles pour l’industrie du ciment.

Matelas et meubles : un recyclage obligatoire en 2012 ?

Soumis à la réglementation des encombrants, 5 millions de matelas et de sommiers sont mis en déchetterie chaque année en France.

Or dans le cadre de la loi Grenelle 2, les fabricants et distributeurs de literie devront prendre en charge la collecte et le recyclage des produits en fin de vie : c’est ce que l’on appelle la REP (Responsabilité Elargie du Producteur) dédiée aux déchets encombrants d’ameublement*. Cette prise en charge se fait de manière individuelle ou collective, via le financement d’un éco-organisme agréé.

Initialement prévue au 1er janvier 2011, cette filière de gestion ne devrait finalement pas voir le jour avant  2012 (et encore…), son périmètre d’application et les modalité de collecte restant à définir, les éco-organismes à créer… Sur ce dernier point, côté literie, on l’aura compris, Recyc-matelas est candidat

* La REP concerne 14 filières et est mise en oeuvre pour 10 d’entre elles : pneumatiques, papiers graphiques, médicaments non utilisés, piles et accumulateurs, véhicules, emballages ménagers, textiles, DEEE, fluides frigorigènes, huiles usagées. Les quatre autres sont en cours de développement (bouteilles de gaz, ameublement, Déchets d’Activité de Soin à Risque Infectieux, déchets dangereux des ménages).

Rédigé par Pauline

A lire également :