Camping chez l’habitant avec Campe dans mon jardin

Camping chez l'habitant avec Campe dans mon jardin
Réagissez :
Donnez votre avis
Partagez :

On ne le répète jamais assez, le Tourisme Responsable, c’est le respect, prendre son temps, aller à la rencontre des gens, profiter de la nature sans la dégrader…

Pour cela, le » camping collaboratif « semble tout indiqué. Si on peut éviter le mode « road trip » en voiture ou caravane, c’est mieux pour la planète. Mais le camping a l’avantage de rapprocher les hommes et de se pratiquer la plupart du temps au contact de la nature. Si vous êtes des adeptes des terrains verts, et  vous ne trouvez pas de camping ? Pas la peine de pratiquer le camping sauvage, interdit d’ailleurs, pensez à camper dans un jardin !

Campe dans mon jardin, convivial et facile

Valeur centrale du service Campe dans mon jardin : la convivialité ! Car le principe de campedansmonjardin.com est simple : proposer une plateforme sur laquelle les adeptes du camping et les personnes qui ont envie de partager leur jardin se rencontrent.

Pour les campeurs, ce service a de nombreux avantages ! Outre le fait de ne détériorer aucune zone naturellement préservée en faisant du camping sauvage, on campe dans un endroit sécurisé, privé.

Les personnes qui accueillent les campeurs apportent convivialité et connaissances du territoire et du tourisme dans la région. En plus, les touristes de passage bénéficient d’un véritablement service personnalisé, plus agréable qu’une aire de camping anonyme !

Pour les heureux propriétaires de jardin, ce service permet d’abord de rencontrer des campeurs des quatre coins de la France et bientôt, des quatre coins du monde. Il s’agit aussi de se rendre utile, de discuter, de partager autour de sa région sans trop de contraintes et de se constituer éventuellement un revenu d’appoint.

Campedansmonjardin : comment ça marche ?

Première chose à savoir sur ce site de consommation collaborative, c’est qu’il est entièrement gratuit.

Les propriétaires de jardin complètent une fiche qu’ils géo-localisent. Ils renseignent la rubrique contact, la description du jardin et éventuellement sa situation touristique.

Ensuite, il reste à ajouter des photos, à préciser le type d’hébergement possible (accueil de tente, de caravane ou de camping-car), les services proposés (animaux acceptés, barbecue, douche, eau, électricité, machine à laver, sanitaires, Wi-Fi…) et à préciser le prix par nuitée (entre 5 et 25€ si les propriétaires de jardin suivent les recommandations de prix du site).

Pour le campeur, il suffit ensuite de rechercher un jardin qui correspond à ses critères et de prendre contact avec les propriétaires. Le site commence à avoir un succès international puisqu’un jardin est recensé en Martinique, un aux Etats-Unis, un en Australie, deux au Canada, 1 à la Réunion et plusieurs dizaines en France.

Quelques questions à Campedansmonjardin.com

1/ Comment est venue l’idée de Campedansmonjardin ?

L’idée de CDMJ est née dans l’esprit des fondateurs alors même qu’ils voyageaient en camping-car sur une longue période. Dans le cadre d’un long voyage, le camping sauvage n’est envisageable qu’occasionnellement et multiplier les étapes dans de coûteuses structures d’accueil devient rapidement prohibitif.

De plus, ces dernières ne permettent que de rares contacts superficiels avec les habitants des régions traversées, ce qui est frustrant. Ainsi est née l’idée de CDMJ : rapprocher campeurs et propriétaires de jardins pour permettre aux premiers de nouvelles alternatives économiques et conviviales en termes d’hébergement de plein air, et aux seconds de faire bénéficier non seulement de leur terrain, mais de leurs connaissances d’une région tout en bénéficiant d’un revenu complémentaire.

2/ Aujourd’hui, combien comptez-vous de campeurs et de propriétaires de jardins inscrits sur votre site ? Quelles sont leurs attentes et motivations premières ?

CDMJ a rencontré un vif succès dès son lancement avec près d’une centaine d’offres permettant de sillonner toute la France, et plus récemment le Canada, les Etats-Unis, l’Australie, l’Espagne et dans les départements d’Outre-mer (Réunion, Martinique). Les campeurs ont récemment découvert ce service convivial et innovant et les premières mises en relation et réservations ont eu lieu. L’audience se développe rapidement.

3/ La consommation collaborative a le vent en poupe en ce moment. Comment convaincriez vous quelqu’un d’encore hésitant sur le service ?

La consommation collaborative a de nombreux atouts : conviviale et humaine, elle permet par ailleurs l’optimisation de l’usage de ressources existantes et sous-exploitées, donc une approche fondamentalement durable et responsable. De nombreux services C to C présentent les mêmes caractéristiques que leur pendant B to C, avec l’aspect convivial, humain et responsable en plus !

4/ Quels sont les retours d’expériences que vous avez déjà reçu ?

Outre les nombreuses félicitations relatives à l’idée et au lancement du service, CDMG satisfait tant des campeurs que des propriétaires de jardin

5/ Quels sont les projets de Campedansmonjardin ? Bientot une appli mobile ?

La priorité de CDMJ est de déployer le service, tant dans la diversification et l’extension de l’offre de jardins que dans l’audience auprès des campeurs et la mise en relation.
Ensuite, il est vrai que la nature même du service rend propice son déploiement sur les mobiles ; on y pense …

Alors que vous soyez campeur ou propriétaire d’un petit coin de verdure, l’aventure vous tente ?

*

Je réagis

Consommation collaborative

Réagissez :
Donnez votre avis
Envoyer cet article par e-mail


64 commentaires Donnez votre avis
  1. Tout comme le camping chez l’habitant, la consommation collaborative propose de nombreuses initiatives pour louer, échanger, partager entre particuliers.
    + de 300 sites de la consommation collaborative

  2. Bonsoir ,à 75 ans mon épouse et moi avons passé l’âge des campings bruyants de jour comme de nuit . Lorsque nous visitons une région nous sommes heureux de trouver ,les soirs , des coins conviviaux , tranquilles ,propres etc .Afin de préparer un voyage en France , mai et juin 2015, quelles sont les formalités à effectuer pour trouver les différents points de chutes que vous citez si chaleureusement. Avec nos remerciements , bien cordialement FMF

  3. Le camping chez l’habitant se développe, il existe désormais plusieurs plateformes dont vous pouvez trouvez les coordonnées ici: lc.cx/P2y
    Les règles sont les suivantes:

    pas plus de 6 caravanes sur un même terrain
    pas plus de 20 personnes en même temps
    pas plus de trois mois dans l’année

  4. je voudrais connaitre pour un particulier accueillant,les règles juridiques,obligations de déclarations,impots,etc…Merci d’avance

  5. bonjour,
    l’idée trotte dans ma tête depuis un bon moment.Je viens de découvrir votre site et j,en suis ravi.
    je possède 2500 M2 de terrain et je suis fatigué de le voir inutile,ayant le projet de l’aménager pour recevoir des campeurs tente respectueux de la nature
    j’aurais aimé avoir différent renseignements au sujet administratif,sanitaire et autres pour démarrer le projet.
    je vous remercies par avance,
    Amicalement Robert

    • super! moi aussi j’aimerais faire ca mais pas de teren….je suis sure que si vous etes bien enturé, la familie je veux dire, tous ensemble vous pouvais arrivée, bcp de travaille, pas contre!
      bon courrage et je si il faut, je vien vous aidé (lol)!

  6. bonjour,
    je me suis inscris il y a quelques jours (les carres d’étoubles en Vendée), je trouve ce système parfait!! en tant que « c-cariste (camion aménagé), je partage le fait que le principal soit le partage…j’ai 4000 m2 a rien faire, et je pense l’aménager pour accueillir toute personne pour une halte ou petit sejour.
    continuez, je vous encourage!!
    merci

  7. bonjour,
    Comment dois-je procéder pour??
    1) m’inscrire en temps que propriétaire / loueur
    2) campeur
    merci
    cordialement
    jack

  8. Bonjour, je trouve l’ idee genial car je viens de rentrer d’ un tour de France de 5000km en velo avec remorque pendant 67 jours et les campings sont vraiment des voyoux pour faire payer jusqu’ a 26 euros dans certaines regions comme l’ atlantique et la mediterannee . Donc j’ ai fait souvent du camping sauvage avec insecurite. Donc je trouve le principe vraiment superbe surtout comme moi je partais a 7 h du matin. Bravo et felicitation pour ce projet. Cordialement L. janvrin Hte savoie

  9. des adresses en baie se somme SVP MERCI

  10. on aimerai campe dans un jardin envoyer moi un message dans les landes merci

  11. bonjour
    quelle est la démarche à suivre pour s’inscrire et proposer un coin de son jardin pour y installer des tentes
    merci de votre réponse

  12. JE TROUVE CELA TRES INTERESSENT CELA PERMET DES ECHANGES.

  13. Hum, dire que j’y ai songé, encore môme, dans les années 60 ! Oui, j’ai toujours été ce que je suis, je ne le suis pas devenu suite à des réunions interminables ou des campagnes d’affichages trucs et machins… Je reprends un peu de mon moral disparu :) j’espère que mes autres idées verront preneurs avant 2060, je crois pas finir sans tenaire* !

    *j’ai fé ek-spret !

  14. bonjour je serais intéressé de proposer mon terrain mais je voudrais connaitre les démarches administratifs et les minimums de confort exiger. Cela serais un projet pour 2014.
    Merci. Cordialement.

  15. je trouve l’idée cdmj bonne moi même prépare une aire pour camping car ou tente avec toutes commoditées.douche toilette quitchinet complète surface du térrain environ 70m2 local environ 12m2 vue sur le vercors proche des commoditées dans un environement tranquille a la campagne
    ci cette idée intérresse je serai tres heureux de vous renseignez plus .
    tél 0607701190 oriol en royans les didiers

  16. jai fait premier experience a nimes CHER des gens charmant il tente car en plus cout modiquer vous les conseille de la prpritaire quoi voir visite restaud bre et petit plus qui pas camping clasique si vous femme seule ses ideale

  17. Bonjour,
    Je trouve le projet très interessant. ce qui me concerne, j’ai un prés,
    c’est un petit coin de paradis
    et je me lancerai bien.
    Mais je recherche plus d’informations sur la façon de l’organiser.

    Pouvez vous m’aider ?

  18. Bonjour,
    Je trouve le projet très interessant. ce qui me concerne, j’ai un prés,
    c’est un petit coin de paradis
    et je me lancerai bien.
    Mais je recherche plus d’informations sur la façon de l’organiser.
    Pouvez vous m’aider ?

  19. Cet une très bonne idée.
    A découvrir

  20. Les vacances,on en prend quand on a du temps et le désir.C’est plus une question d’esprit que d’argent.Bien sûr avec du fric « …. » mais ce n’est pas le sens de ce propos.Il s’agit ici de dépenser peu pour du temps agréable et non de considérer cela comme une source de profit sinon c’est dénaturer l’idée elle même.
    Une personne sans mauvaise intention m’a dit un jour: « si ça ne rapporte pas,ça ne se fait pas » et pourtant:
    terre-plein sur la mer,embarcadère,bivouac pour 2 ou 3 tentes,eau,électricité,douches,réchaud-gaz,toilettes,pâture pour chevaux et ânes. Quel prix? chacun évalue d’après la prestation,évidemment il ne s’agit pas de « bouffer la baraque »,il faut que ça reste viable,mais le bénévolat c’est parfois mal vu.Al
    ors,range ton vélo à l’abri,je ne te demande pas le Pérou ni…25 euros mais il te faut une assurance,autant pour toi que pour les autres.
    Et s’il y a là un risque de préjudice pour qui que ce soit,c’est que l’idée est à revoir.
    Bon vent

Moi aussi je donne mon avis