Bixente Lizarazu, le Bleu dans le vert

Bixente Lizarazu, le Bleu dans le vert

Suite de notre série sur les stars et l’écologie

Bixente Lizarazu est vraiment devenu célèbre en 98 avec ses coéquipiers de l’équipe de France de foot, championne du monde et championne d’Europe en 2000. Bixente, aujourd’hui retiré des terrains, est donc un est un ancien footballeur français, né à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) le 9 décembre 1969.

Le beau Basque n’est pourtant pas désoeuvré. Toujours présent dans les médias, il oeuvre également pour la défense des océans.

Après les Bleus et le ballon, la planète et le vert

« Nous ne pouvons plus fermer les yeux et continuer à détruire notre merveilleuse planète. La nature est un bien précieux que l’on doit protéger pour le transmettre à nos enfants. Je souhaite un océan et un littoral propres pour tous et pour les générations futures. »

L’ex-international de l’équipe de France, originaire de la Côte Basque, passionné de surf,  se sent « tout naturellement, passionné de l’océan et donc de sa préservation » comme des questions d’écologie en général.

naufrage-prestigeSuite au naufrage du pétrolier géant le Prestige en novembre 2002, marqué par l’image des côtes souillées par le pétrole, il décide de soutenir l’association Surfrider Foundation Europe et à son combat.

« En tant que passionné de l’océan, du surf et de la plongée, la protection et la sauvegarde de notre littoral ont toujours été une priorité pour moi. »

Les Initiatives Océanes pour le littoral

Avec le soutien de Bixente, la   Surfrider Europe Foundation anime des “Initiatives Océanes” : des opérations de mobilisation qui, chaque année, cherche à  sensibiliser jeunes et moins jeunes à la protection des océans et du littoral. L’association organise des nettoyages et ramassage des déchets, un peu partout sur le littoral.

Nettoyer les plages

ramassage-plagesEn 2011, c’est avec la nouvelle Miss France 2011 Laury Thilleman que l’opération de ramassage s’est déroulée.

Il s’agissait d’encadrer des jeunes pour ramasser les déchets divers et variés que l’on trouve sur une plage : plastiques en tous genres, médias filtrants, bouteilles, canettes, filets de pêches, et autres déchets.(1)

Il s’agit aussi d’apporter son soutien à des initiatives plus larges, comme par exemple en 2009, au Grenelle de la mer, un peu enlisé depuis son lancement en 2007. Avec son parrain Bixente Lizarazu, Surfrider associe donc des compétences professionnelles, publiques, ou bénévoles.

C’est pourquoi, logiquement Bixente Lizarazu, il fait un pas de plus en créant  une association, « Liza pour une mer en bleu ».

L’association a pour cible, notamment les jeunes qu’elle veut  sensibiliser les jeunes aux questions d’écologie.

L’association de Bixente, “Liza pour une mer en bleus”, n’est pas un association de plus qui s’ajoute aux autres. Non, elle utilise la notoriété de son président pour aider les associations existantes.

Elle les aide à communiquer, à trouver des financements, etc  Une manière intelligente et pragmatique d’agir pour éviter le syndrome de la star qui s’engage puis n’a pas le temps d’agir durablement sur le terrain.

De la pédagogie sur les terrains de foot

Le thème du « Respect de l’Environnement » de la Fondation du Football  est parrainé par Bixente.

Il s’agit d’un Programme vert, soutenu par GDF SUEZ avec le but de sensibiliser les jeunes footballeurs et les dirigeants des clubs de football amateur aux pratiques éco-responsables sur des sujets tels que :

  • les nouvelles habitudes de consommation,
  • la gestion des déchets,
  • la promotion des transports « verts »,
  • l’utilisation de matériaux renouvelables,
  • la maîtrise de la consommation d’énergie.

*

La suite > Mobilisation par blog interposé et eco-gestes