Bataille de l’eau – Vittel coupe l’eau du robinet à Nestlé

Une victoire pour les défenseurs locaux de l’environnement : les projets de pipelines et de transferts d’eau autour de Vittel au profit de Nestlé sont abandonnés.

Rédigé par Paul Malo, le 8 Oct 2019, à 10 h 50 min

Enfin : au bout de quatre années de conflit, le principe des transferts d’eau via des pipelines autour de Vittel au profit de Nestlé vient d’être abandonné. La mobilisation des ONG et des citoyens a finalement porté ses fruits…

Stabiliser et reconstituer la nappe phréatique de Vittel

C’est un revirement qui n’était plus espéré : le 2 octobre, l’État et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse ont annoncé l’abandon des projets de forages et de transferts d’eau minérale aux alentours de Vittel pour que Nestlé Waters puisse continuer à pomper l’eau pour la mettre en bouteille et la revendre ensuite. Un coup d’arrêt à ce que l’on pouvait assimiler à une véritable privatisation de la nappe phréatique de Vittel pour le seul bénéfice de Nestlé.

Lire aussi : Nestlé prie les habitants de Vittel d’aller boire ailleurs

L’Agence de l’eau rappelle ainsi que la priorité doit demeurer l’approvisionnement des habitants et non celui d’une entreprise, alors que le géant de l’industrie possède un quasi-monopole sur les nappes souterraines de la ville.

Il va maintenant falloir stabiliser puis reconstituer la nappe des Grès du Trias inférieur (GTI) d’ici à 2021, ce qui supposera une réduction des prélèvements des deux principaux utilisateurs locaux que sont Nestlé et la fromagerie de l’Ermitage.

pipeline

Les transferts d’eau sont terminés © Kenyalyanen

Une concertation pour une solution alternative

Localement, le collectif Eau 88 appelle toutefois à « rester vigilant » et demande un moratoire sur tout nouveau forage dans les nappes. Les projets de pipelines et de transferts d’eau autour de Vittel pour tenter de résorber le déficit de la nappe des GTI sont donc abandonnés, l’État et la préfecture des Vosges examinant désormais une « solution alternative ». En effet, cette nappe des GTI a une capacité de recharge limitée dans le secteur au sud-ouest de Vittel-Contrexéville. Elle y connaît un déficit d’environ un million de m³ sur trois millions de capacité totale.

Vu que la mise en oeuvre technique des transferts d’eau « pouvait paraître incertaine », « l’État et l’Agence de l’eau ont travaillé à une solution alternative fondée sur l’optimisation des ressources locales », explique le préfet des Vosges dans un communiqué. « Le SAGE GTI préconise le recours à d’autres ressources en eau pour permettre d’atteindre l’équilibre de la nappe des GTI. À l’issue d’une concertation locale organisée par le Conseil départemental des Vosges, différentes positions se sont manifestées autour de ce scénario. » Une concertation locale devra désormais avoir lieu dans les semaines à venir. Nestlé pourrait même se voir retirer l’autorisation de poursuivre ses forages !

Illustration bannière : Nestlé stoppe les prélèvement d’eau à Vittel© Karolis Kavolelis / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bravo !

  2. Enfin !!!!!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis