Vente de pesticides en libre-service : de nombreuses enseignes en infraction

Près d’une enseigne sur deux ne respecte pas l’interdiction de la vente en libre-service de pesticides.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 17 Jul 2017, à 9 h 03 min

Une enquête de l’association de consommateurs CLCV a révélé que 44 % des enseignes de la grande distribution ne respectent pas la législation entrée en vigueur en janvier 2017, interdisant la vente de pesticides en libre-service. La CLCV a réalisé 158 contrôles anonymes dans 32 départements, constatant que la législation actuelle n’est pas suffisante. Elle dénonce particulièrement le manque d’information des clients.

La vente de pesticides en libre-service : une interdiction insuffisante

Les pesticides sont encore disponibles en libre-service dans 44 % des magasins, selon l’enquête de l’association de consommateurs Consommation, logement et cadre de vie (CCLV), publiée le 11 juillet 2017. Depuis le 1er janvier, les utilisateurs non professionnels ne devaient pourtant plus avoir ces produits phytosanitaires à portée de main. La législation interdit leur vente aux particuliers en 2019. D’ici cette date, la commercialisation des pesticides doit faire l’objet d’un espace dédié, avec un accès restreint.

pesticides

Pesticides en rayons libre-service – © defotoberg Shutterstock

Après avoir contrôlé 158 points de vente, la CCLV a constaté que 20 % des magasins continuent de vendre ces substances chimiques dangereuses sans aucun aménagement particulier. Les enseignes de la grande distribution sont les moins bonnes élèves puisque 44 % d’entre elles ne respectent pas la loi en la matière. Par ailleurs, dans 36 % des cas contrôlés, le conseil fourni par le vendeur est inexistant ou incomplet, précise l’association.

Un renforcement des contrôles nécessaire

L’association de consommateurs, qui ne s’attendait pas à de tels résultats, demande un renforcement des contrôles aux pouvoirs publics ainsi que la suppression des espaces en libre-service, avec au minimum une mise sous clé des pesticides. Elle réclame également aux distributeurs de s’engager à retirer les pesticides dangereux de leurs rayons avant la mise en place de l’interdiction, prévue pour 2019.

Sur le Planetoscope, découvrez les chiffres de l’utilisation de produits phytosanitaire en France

De plus, en consultant des sites sur internet, nous avons constaté que des plateformes de vente en ligne permettaient l’achat des pesticides chimiques les plus à risque sans délivrance de conseils“, s’alarme la CCLV. Près de 66.600 tonnes de produits phytosanitaires sont utilisés chaque année en France dans les cultures agricoles ou horticoles, ce qui en fait le deuxième plus gros consommateur après l’Espagne.

Illustration bannière : Pulvérisation de pesticdes – © encierro
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. SVPStabiliser l’image,AUSSITOT QUE L’ON COMMENCE A LIRE LES IMAGEs APPARAISSENT OU SE METTENT A BOUGER SEULEMENT A CONSOGLOBE SVP

    • SVPStabiliser l’image,AUSSITOT QUE L’ON COMMENCE A LIRE LES IMAGEs APPARAISSENT OU SE METTENT Lorsque j’essayaiat de faire un message l’image chngeait et je n’avait pas le temp de valider mon commentaire c’est la premiere fois que je réussit sans que l’image disparait !!enfin

Moi aussi je donne mon avis