Vélo : les Français ne se sentent ni en sécurité ni respectés

Les résultats d’une enquête à grande échelle portant sur la circulation à vélo viennent d’être publiés. Ils montrent notamment que les cyclistes français ne se sentent pas suffisamment respectés ni en sécurité.

Rédigé par Audrey Lallement, le 9 Dec 2017, à 10 h 00 min

Terminée le 30 novembre, la plus grande enquête jamais menée en France auprès des usagers du vélo a enregistré plus de 113.000 réponses. Des données qui permettent d’avoir une idée objective sur les conditions de circulation des Français à vélo.

Enquête sur la mobilité à vélo : les Français se sentent concernés

Les Français aiment le vélo, en témoigne cette vaste enquête menée par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) et ses partenaires, à laquelle ils ont répondu en masse. En trois mois, le « Baromètre des villes cyclables » a recueilli plus de 113.000 réponses, soit trois fois plus que le nombre initialement attendu. La « plus large contribution citoyenne » aux Assises nationales de la Mobilité, lancées en septembre 2017 par Élisabeth Borne, ministre chargée des transports.

vélo

Se déplacer à vélo © connel

Les résultats montrent quelles sont les attentes des cyclistes français. Ainsi, ils espèrent du gouvernement « une politique pro-vélo ambitieuse pour accélérer la transition des mobilités ». Trois grands thèmes sont également abordés dans cette enquête : la sécurité, la bienveillance et le stationnement. Les résultats montrent qu’il y a encore des efforts à faire…

Lire aussi : Et pendant ce temps, Utrecht construit le plus grand parking à vélos du monde

Les cyclistes français ne se sentent pas suffisamment en sécurité en ville

Un des chiffres concernant la sécurité routière souligne les difficultés de certaines tranches d’âge à se déplacer en vélo. En effet, la majorité des sondés, soient 90 %, « estiment que les conditions actuelles ne permettent pas aux enfants ou aux personnes âgées de se déplacer à vélo en sécurité ».

Lire aussi : ‘Cyclistes, brillez !’ Comment bien s’éclairer à vélo ?

L’enquête révèle aussi les freins à la pratique du vélo pour les non cyclistes : 41 % d’entre eux ne se sentent pas en sécurité et le même nombre estime que les aménagements cyclables sont insuffisants. Côté cyclistes, la demande est aussi très forte, puisque « 80 % des répondants (85 % des répondantes) estiment qu’à vélo il est important d’être séparé du trafic motorisé ».

Des problèmes de respect et de vol

La cohabitation des cyclistes et des chauffeurs sur la route n’est pas toujours des plus bienveillantes. Seuls 8 % des sondés s’estiment respectés par les conducteurs de véhicules motorisés. De plus, « 90 % des répondants constatent que des conducteurs se garent fréquemment sur les itinéraires cyclables qui leur sont réservés ».

vélo, piste cyclable

Les Français demandent plus de pistes cyclables © Amy Johansson

Le stationnement des vélos est l’un des points noirs révélés par l’enquête : 92 % des cyclistes interrogés estiment que les vols de vélo sont fréquents. Par ailleurs, seulement 20 % des répondants trouvent qu’il est facile de stationner son vélo en sécurité près des gares ou stations de transports en commun.

Illustration bannière : Homme stationnant son vélo – © Kzenon
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis