Le vaccin contre le Covid-19 sera-t-il obligatoire ?

À l’heure où plusieurs laboratoires travaillent d’arrache-pied pour créer un vaccin contre le Covid-19, il est légitime de se poser la question de savoir si ce vaccin sera obligatoire.

Rédigé par Anton Kunin, le 4 Jun 2020, à 11 h 15 min

En France, la notion d’obligation vaccinale existe. Mais cette obligation n’est pas totalement contraignante, en tout cas pas pour les adultes.

Soustraction à l’obligation vaccinale : la sanction a été abolie

En France, depuis le 1er janvier 2018, il y a 11 vaccins obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018. Il s’agit de diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, haemophilus influenzae b, hépatite B, méningocoque C, pneumocoque, rougeole, oreillons et rubéole. Sans ces vaccins un enfant ne peut pas être admis en école, crèche ou centre de vacances. Les établissements accueillant l’enfant plus d’une année sont par ailleurs obligés de vérifier chaque année que l’enfant est à jour avec ces vaccinations.

11 vaccins sont obligatoires chez les enfants depuis le 1er janvier 2018 © Atamanenko

Jusqu’en 2017, le Code de la santé publique sanctionnait de six mois de prison et 3.750 euros d’amende le refus des parents de vacciner leur enfant. Mais cette disposition législative a été abolie. En plus, rien dans la loi française n’obligeait et n’oblige les adultes à se faire vacciner. Instaurer du jour au lendemain une telle obligation risque donc d’être compliqué.

Sondage Si c’était possible, vous feriez-vous vacciner contre le Covid-19 ?

Les vaccins, une arme efficace contre les épidémies

Il n’empêche qu’une vaccination de grande envergure s’avèrera probablement nécessaire pour que le Covid-19 ne revienne pas. L’efficacité des vaccins pour l’arrêt des épidémies a d’ailleurs déjà été prouvée au cours du 20e siècle. Au début des années 1950, l’émergence de la polio aux États-Unis a rendu malades 15.000 personnes. Puis, en 1955, un vaccin est devenu disponible. L’année suivante, les résultats ont été époustouflants : non seulement les enfants vaccinés ne tombaient pas malades, mais les enfants non vaccinés avaient une moindre probabilité de tomber malades. Au cours des années 1960, le nombre de nouveaux cas de polio est tombé à tout juste une centaine, puis moins de 10 au cours des années 1970 puis à zéro en 1979.

La course aux vaccins contre le coronavirus se poursuit © 89stocker

Quelle proportion de la population mondiale devra être vaccinée ? La question n’est pas encore tranchée car cela dépend de la contagiosité de la maladie en question. De manière générale, les gouvernements essaient d’attendre une couverture vaccinale d’au moins 70 %. Mais pour certaines maladies particulièrement contagieuses, cette proportion est plus élevée. Elle est de 80-85 % pour la polio et 95 % pour la rougeole.

Illustration bannière : Coronavirus : la vaccination pourrait-elle être rendue obligatoire ? © Akarawut
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Attention :
    400 MILLIONS de vaccins ont été commandés conjointement par la France, les pays-Bas et l’Allemagne alors que le vaccin n’est pas encore au point. D’abord on se remplit les poches avec des masques qui ne font absolument pas barrage au virus (voir enquête à SEOUL) ensuite on s’enrichit sur le dos de toute la population avec les vaccins. Il faut stopper tout cela. Tout ce que nous pouvons faire c’est d’apprendre au quotien à respecter la distance de sécurité.

    • au quotidien (mon clavier a un souci)

  2. « … non seulement les enfants vaccinés ne tombaient pas malades, mais les enfants non vaccinés avaient une moindre probabilité de tomber malades. »
    Il faudrait se relire… cet article ne présente aucun intérêt et compare des vaccins et des pathologies qui n’ont rien à voir : comment argumenter sur la polio alors que le virus de la grippe (et du Covid) mutent en permanence ? Bref, prendre position sur des arguments aussi débiles (au sens originel du terme) ce n’est pas du journalisme, c’est de la propagande.

  3. certes..sauf que les vaccins pour les coronavirus se sont tous montrés inefficaces ou …introuvables jusqu’à présent

Moi aussi je donne mon avis