Un calculateur vous permet de connaître votre espérance de vie

En se basant sur des données statistiques, des chercheurs américains ont élaboré un ‘calculateur de longévité’ permettant à chacun de connaître son espérance de vie.

Rédigé par Anton Kunin, le 23 Oct 2017, à 9 h 40 min

Savoir combien d’années il vous reste encore à vivre peut vous intéresser au plus haut point ou bien pas du tout. En revanche, connaître l’incidence de votre mode de vie et de vos habitudes sur votre espérance de vie peut s’avérer intéressant.

Calculer l’effet de différents facteurs sur votre espérance de vie

Combien d’heures dormez-vous chaque nuit ? Faites-vous souvent de l’exercice ? Fumez-vous ? Quels sont votre niveau scolaire et vos revenus ? Toutes ces questions, parmi d’autres, font partie du questionnaire qu’ont élaboré Jeyaraj Vadiveloo, directeur du Centre de recherche actuariel Janet et Mark L. Goldenson à l’université du Connecticut, et ses collègues. En se basant sur une quinzaine de critères, l’outil calcule combien d’années et de mois il vous reste à vivre.

Mais avec cet outil entre les mains, le plus intéressant est de jouer avec les différents paramètres et voir leur incidence sur l’espérance de vie. Combien de mois de vie supplémentaires peut vous apporter une séance de gymnastique quotidienne par exemple ? Ou la perte de cinq kilos ? Ou deux heures supplémentaires de sommeil chaque nuit ou d’exposition au soleil ? Élaboré par une équipe scientifique, simple d’utilisation et gratuit, un « calculateur » disponible sur Internet permet désormais de le savoir.

Pour calculer votre espérance de vie, faites le test (en anglais)

Le calculateur d’espérance de vie a des applications pratiques

Loin de se limiter à satisfaire une simple curiosité, l’outil qu’a développé l’équipe de Jeyaraj Vadiveloo peut également servir d’autres objectifs. La possession de données de ce type peut permettre aux compagnies d’assurance de calculer au mieux le risque. Une meilleure maîtrise du risque leur permettrait de baisser les tarifs, rendant leur offre plus attractive tout en laissant le consommateur faire des économies.

Selon les concepteurs du modèle, il peut aussi être utilisé par les gouvernements désireux d’ajuster les cotisations retraite des salariés en fonction de la période de vie des premiers intéressés, à savoir mettre en place des cotisations plus élevées pendant la période où la personne est en activité et en bonne santé, et des cotisations moins élevées lorsqu’elle sera toujours en activité mais en moins bonne santé.

Illustration bannière : Femme retraitée  – © Olena Yakobchuk
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Les retraités sont devenus encombrants pour certaines personnes,nous avons cotisé pendant 40 ans, 45 ans ou 48 ans en ce qui me concerne et recevoir des clous, pire être euthanasiés, s’il n’y avait pas eu les 2 guerres avec l’Allemagne il n’y aurait pas autant de retraités génération baby boom!

Moi aussi je donne mon avis