Tout ce qui change au 1er août 2019

Prime à la casse, énergie, impôts… Tour d’horizon des nouveautés de ce mois d’août pour votre budget.

Rédigé par Valérie Dewerte-Debisschop, le 1 Aug 2019, à 13 h 00 min

Comme chaque mois, nous vous proposons un aperçu de ces annonces qui ont toujours un impact sur votre budget.

Les conditions d’obtention de prime à la conversion changent

Victime de son succès les 250.000 demandes depuis le début de l’année ont fait exploser le budget consacré par l’État à la prime à la casse. Un réajustement des modalités est donc annoncé pour les automobilistes qui souhaitent remplacement leur ancien véhicule par un véhicule moins polluant.

La prime ne sera plus versée pour l’achat d’un véhicule au prix supérieur à 60.000 euros. Et celui-ci ne devra pas émettre plus de 117 grammes de CO2 par kilomètre, contre 122 grammes par kilomètre auparavant.

Les véhicules classés en vignette Crit’Air 2 et immatriculés avant le 1er septembre 2019 ne seront plus éligibles, ce qui exclut de fait tous les diesels d’occasion.

Parallèlement les tarifs évoluent et ne sont plus définis en fonction du caractère imposable ou non du ménage, mais selon le revenu fiscal de référence par part, le barème de montant des primes a donc été revu, à la hausse avec de nouvelles modalités.

Avez-vous droit à la prime à la conversion pour acheter un véhicule « propre » ?

Versement de l’allocation de rentrée scolaire

L’ARS sera versée aux familles en France métropolitaine à compter du 20 août 2019.

L'allocation de rentrée revalorisée

L’allocation de rentrée est revalorisée © Zodiacphoto

Soumise à condition de ressources, elle est modulée en fonction de l’âge de l’enfant : son montant s’élève à 368,84 euros pour les enfants de 6 à 10 ans, à 389,19 euros pour les enfants de 11 à 14 ans et à 402,67 euros pour les adolescents de 15 à 18 ans. Le plafond de ressources des familles varie en fonction du nombre d’enfants à charge au 31 juillet 2019.

Tout savoir sur l’allocation de rentrée scolaire 2019

Électricité encore en hausse

Après un bond de 5,9 % en juin, les tarifs réglementés de l’électricité prennent encore 1,23 % pour les tarifs bleus résidentiels et 1,10 % pour les tarifs bleus professionnels. Les tarifs réglementés de l’électricité concernent 76 % des ménages.

Cette nouvelle augmentation risque de mobiliser une fois de plus les associations UFC-Que choisir et Consommation Logement et Cadre de Vie (CLCV) qui ont déjà saisi le Conseil d’État. Pour ces associations de consommateurs, la hausse ne correspond pas à la couverture des coûts de fourniture de l’électricité d’EDF, mais permettrait en réalité d’augmenter « indûment » ses prix avec notamment une croissance de 87 % de sa marge.

Tarif du gaz en légère baisse

En revanche, une baisse de 0,5 % est annoncée pour les 4,5 millions de foyers abonnés à l’offre d’Engie. Ils avaient déjà baissé de 6,8 % le 1er juillet. L’allégement de tarif est de 0,1 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,3 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 0,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz. Ils avaient déjà baissé de 6,8 % le 1er juillet.

Les autres changements du 1er août

Plusieurs grandes villes ont annoncé leurs nouveaux tarifs de transports urbains, ainsi à Lille, les prix des abonnements grimpent de 1 euro pour les abonnés de plus de 26 ans. À Bordeaux, le ticket 10 voyages passe de 13,20 à 13,70 euros.

Les contribuables reçoivent les avis d’impôt sur le revenu depuis le 24 juillet. Ceux à qui l’administration fiscale doit de l’argent verront le montant déduit de leur impôt en 2019. Les foyers qui ont trop perçu rembourseront la différence via une hausse de leur impôt sur le revenu.

Enfin, les soldes s’achèvent le 6 août. C’était la dernière fois qu’elles s’étalaient sur une période de 6 semaines. Dorénavant, la grand-messe des promotions sera d’une durée de 4 semaines.

Illustration bannière : Les modalités de la prime à la casse changent @ guteks
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. ça devient vraiment de pire en pire….rien ne baisse TOUT AUGMENTE et le peuple n’a absolument rien à dire, qu’à se soumettre, obéir, payer et se taire……. Réjouissons nous car nos petits enfants verront la fin des réserves de pétrole, la terre, l’eau, la mer,les océans et l’air pollués au maximum par leurs braves parents, ah, elle sera magnifique leur vie !!!!!

    • pour celui qui détecte un doublon, qu’il me dise où il a lu le même article, MDRRRRRR

Moi aussi je donne mon avis