Comment et pourquoi cultiver des pommes de terre en tour

Cultiver est toujours une aventure, surtout quand il s’agit de se nourrir sans pour autant utiliser les techniques productivistes si décriées à présent et qu’on a peu de place. Pour les patates, on a peut-être une solution pour vous… Connaissez-vous la tour à pommes de terre ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 29 Apr 2020, à 14 h 25 min

Permaculture, agroécologie, agriculteurs bricoleurs, personnes inventives… Les techniques de production potagère sont en réalité nombreuses et variées surtout quand on regarde tout cela à l’échelle planétaire. Pour produire malin, une tour à pommes de terre (ou tour à patates) est un très bel outil. On vous explique…

La tour à pommes de terre : une méthode originale pour cultiver sur de petites surfaces

La culture de pommes de terre n’est pas compliquée en soi, c’est bien pour cela qu’elle a autant nourrie le monde et qu’elle continue à le faire. Il suffit d’avoir les bonnes variétés et de savoir lutter efficacement contre son pire ravageur, le doryphore.

Mais pour produire assez de pommes de terre en vue d’être autonome, comme pour beaucoup d’autres cultures, un problème se pose très souvent : le manque de surface au potager. Pour les pommes de terre, la technique ingénieuse de la tour permet de produire plus sur une petite surface, à l’instar de la pyramide pour les fraisiers  !

tour à pomme de terre

Si la production ne triple pas, elle reste intéressante… Mais il faut réfléchir ses conditions ! © Tony Buser (CC BY SA 2.0) via Flickr

Comment réaliser une tour de pommes de terre

La technique a pendant longtemps consisté à réutiliser des pneus usagés pour réaliser sa tour de pommes de terre… Si ce n’est pas la meilleure des solutions étant donné la matière même du pneu, cela peut donner une idée des dimensions idéales pour votre tour.

Mieux vaut toutefois utiliser du grillage à poule, du gabion ou toute autre matériau à partir du moment où il pourra retenir la terre au fur et à mesure que la tour gagne en hauteur.

Montage de la tour à pommes de terre

Commencez au ras du sol en disposant environ quatre pommes de terre germées que vous recouvrez de terre. Une fois les premières feuilles sorties, recouvrez-les de terre pour les pousser à continuer à monter.

Par la suite, dès que vos pieds dépassent le niveau de la terre de 10 à 15 centimètres, buttez-les encore et encore, afin que votre pied continue de monter et dans le même temps, produise des pommes de terre à chaque étage.

Vous pouvez monter jusqu’à 90 cm en hauteur avant de laisser vos pommes de terre tranquilles. Attendez alors que les plants jaunissent, signe que la récolte peut être effectuée !

tour à pomme de terre

Prenez des variétés productives que votre sol ne suffirait pas à booster, cela vous donnera plus de chance de maximiser votre production © Maine Light Photography

Les caisses de paille comme tour de pommes de terre

Plutôt qu’une tour avec de la terre et si vous avez un peu plus de place, vous pouvez imaginez des caisses de 2 mètres sur 1,5 avec une hauteur de 80 centimètres.

Placez 15 centimètres de paille au fond en la tassant bien et disposez vos pommes de terre dessus à 20 centimètres les unes des autres avant de les recouvrir de paille de manière à remplir toute la caisse. Vous pouvez mélanger la paille avec des feuilles de consoude, ce qui permettra de booster la culture de vos pommes de terre grâce à la potasse contenue dans cette plante magique.

Certains utilisent même cette technique sur des sols imperméables comme le béton, mais c’est là chose plus délicate selon le climat !

Lire aussi : Association de cultures, les bonnes et mauvaises fréquentations de la pomme de terre

Technique dérivée : la culture sur foin

Il est également possible d’adapter la technique en ne faisant pas de tour mais en déposant les pommes de terre directement sur du foin.

Vous aurez besoin pour cela d’une petite parcelle de prairie déjà bien haute (c’est-à-dire que vous n’aurez pas encore fauchée). Déposez vos pommes de terre sur des tas de foin d’environ 20 cm. Recouvrez-les d’une nouvelle couche de foin d’au moins 50 cm en s’assurant que les pommes de terre ne peuvent pas voir le jour.

Rajoutez du foin au fur et à mesure de la pousse des patates, en veillant à bien garder une épaisseur de foin suffisante sur toute la période de culture… et « faire monter » les plans pour qu’ils produisent plus. Le foin ayant tendance à se dégrader rapidement, prévoyez des stocks !

Illustration bannière : Tour à pomme de terre : belle récolte de pommes de terre – © Dmitry Kalinovsky
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis