Association de culture : bonnes et mauvaises fréquentations de la pomme de terre

Comme vous le savez, pour jardiner sans pesticides et pour produire plus, associer les cultures entre elles est une excellente manière d’arriver à ses fins. Booster la croissance de vos plantes, tenir les maladies à l’écart et même vous protéger des ravageurs c’est chose possible ! Venez découvrir aujourd’hui les amis et les ennemis d’un tubercule bien connu au potager : la pomme de terre

Rédigé par Julien Hoffmann, le 8 Apr 2019, à 14 h 25 min

Associer des cultures peut à a fois vous servir pour booster la croissance de certaines plantes, mais peut aussi vous servir à éloigner certains ravageurs ou préserver vos fruits et légumes des maladies. Toutes les associations ne sont pas aussi efficaces les unes que les autres, mais elles restent une excellente porte d’entrée pour un potager au naturel !

Les cultures associées qui aident vos pommes de terre

Pour jardiner sans pesticide, pratiquer l’association de culture au potager bioégalement appelée compagnonnage, peut être déterminante. Quels végétaux sont de bons voisins ou au contraire nocifs, pour la pomme de terre ?

association culture pomme de terre

Planter des pommes de terre © rodimov

Quels légumes associer avec la pomme de terre pour la faire pousser plus vite ?

L’association culturale de vos pommes de terre avec d’autres plantes peut booster leur croissance du simple fait de leur proximité avec des plantes compagnes. Les choux en tous genres (un doute subsiste pour les choux-fleurs, si vous avez déjà fait cette expérience, parlez-en en commentaires !), les haricots à rames et le ricin sont en effet d’excellents stimulateurs de croissance.

Les cultures associées pour lutter contre le Doryphore

Le plus grand ennemi des pommes de terre parce qu’il peut faire d’énormes dégâts, est le Doryphore (Leptinotarsa decemlineata) qui est capable en quelques jours seulement de dévorer toutes les feuilles de vos plants.

association culture pomme de terre

Larve et adulte de doryphore sur plant de pomme de terre © Dario Sabljak

Pour limiter son impact grâce aux associations de cultures, vos plus grands alliés seront le lin, la bourrache, l’aneth ou la coriandre dont l’odeur repoussera les doryphores qui en ont horreur. Dans une moindre mesure, les pois et les fèves semblent également efficaces en la matière alors autant ne pas s’épargner d’en planter au milieu de vos cultures de pommes de terre.

Doryphore – Le saviez-vous ?

Le Doryphore est un coléoptère qui s’attaque aux feuilles des plantes de la famille des Solanaceae dont fait également partie l’aubergine. Cet insecte bien connu est un ravageur autant au stade larvaire qu’au stade adulte et il a développé une résistance à quasiment tous les principes actifs des insecticides.

Un des moyens les plus efficace pour lutter contre ses dégâts, en plus de l’association culturale, est de ramasser à la main larves et adultes pour débarrasser vos pieds de pommes de terre.

association culture pomme de terre

Ramassage de doryphore © Noheaphotos

Les cultures associées que vos pommes de terre aident

Si les pommes de terre peuvent être aidées par certains légumes ou plantes aromatiques de votre potager, elles peuvent également les aider en retour. L’ail est en cela particulièrement aidé par la présence des pommes de terre tout comme le sont les haricots nains.

Mais, bien plus intéressant encore en matière de culture associée, les pois qui servent à lutter contre le doryphore comme on l’a vu plus haut, poussent eux-mêmes plus vigoureusement en présence des pommes de terre. Les haricots à rames qui, quant à eux, activent donc la croissance des pommes de terre, poussent aussi mieux à leurs côtés !

Les associations de cultures à éviter : les ennemis de la pomme de terre

Les associations culturales, et c’est logique, peuvent aussi être contre-productives. Il faut donc faire attention à ne pas planter ou semer des variétés que pénaliseront vos pommes de terre ou d’autres plantes.

association culture pomme de terre

Pommes de terre en bonne santé et en fleurs © Andrei Metelev

Les association de légumes qui n’aiment pas les pommes de terre

Les aubergines, les oignons, les concombres et les courgettes n’apprécient pas la présence de plants de pommes de terre à proximité. Prévoyez donc de ne pas les associer par mégarde !

Les associations de légumes que les pommes de terre n’aiment pas

Pour une bonne association de culture au potager il faudra éviter de planter des tomates, du maïs doux, des radis et des potirons à proximité aussi sûrement que des aubergines, des courgettes et des concombres (ces derniers ne s’appréciant vraiment pas).

Technique : Comment associer la pomme de terre à d’autres cultures dans votre potager ?

Pour réaliser votre association de culture maraîchère afin d’activer la croissance de vos pommes de terre, plantez de préférence vos plantes compagnes tout autour voire directement dans vos rangs.

Vous pouvez par exemple réaliser un rang sur deux ou semer vos pommes de terre au milieu d’un carré potager entouré d’un ou plusieurs types de plantes associées.

Illustration bannière : Poignée de pommes de terre © mythja
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis