Un tiers des abeilles décimées cet hiver aux Etats-Unis

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 15 May 2013, à 15 h 37 min

Des conséquences désastreuses pour les cultures

Car en effet, les agriculteurs ont besoin des abeilles pour la pollinisation. Ils doivent s’en procurer en masse afin de polliniser leurs cultures.

La Californie par exemple, est l’un des états les plus demandeurs d’abeilles. Pour sa seule production d’amandes, l’état a besoin de plus d’1,5 million de colonies, soit 60 % du total des abeilles élevées à travers tout le pays.

La disparition des abeilles a donc des conséquences tant sur le plan écologique qu’économique. Comme les abeilles deviennent plus rares, les prix pour répondre aux besoins de pollinisation flambent. Les récoltes vont pâtir du manque de pollinisation, et les prix des aliments vont fortement augmenter, affectant ainsi tous les maillons de la chaîne.

Etat des lieux en France et en Europe

Depuis le début des années 2000, les apiculteurs s’inquiètent face à la perte continue et massive de colonies d’abeilles. C’est surtout le cas dans les pays d’Europe occidentale dont la France, la Belgique, la Suisse, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne.

En 2012, suite à un rapport(1) commandité par l’EFSA (l’autorité européenne de la sécurité des aliments) concluant que les systèmes de surveillance en place dans l’UE étaient peu satisfaisants, la Commission Européenne a débloqué 3,3 millions d’euros afin d’aider les 17 Etats membres à développer des moyens pour mieux identifier et enrayer ce phénomène baptisé «Colony Collapse Disorder» (syndrome d’effondrement des colonies, CDD).

Aussi, au vu de la situation aux Etats-Unis, les chercheurs du ministère de l’Agriculture américain (USDA) ont indiqué qu’ils prévoyaient de rencontrer leurs homologues européens en Italie très prochainement pour faire le point sur la situation en Europe.

*

Sur les abeilles :

(1) «Bee Surveillance and Bee Mortality in Europe» Mortalité et surveillance des abeilles en Europe
Source : AFP, Efsa. Image à la Une : cc John Paul Goguen

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. jgejihguyrbfybuybaeyb(ryragfuyzrqgftutbgsey

  2. Mosanto décime les abeilles de cet façon il ne restera que les semence Mosanto qui elle ne nécessite pas de pollenisation !!!

  3. Est-ce pareil pour les ruches Warre? je serais curieux d’en savoir plus..

  4. La ou la méthode d’apiculture est efficace, les pertes ne dépassent pas 10% chez nous en Belgique. Je vois directement la différence dans les ruchers d’amis qui n’appliquent pas la bonne méthode par rapport a ceux qui l’appliquent ! Les pesticides et OGM ont un rôle dans le déclin mais les apiculteurs aussi !

    • Les apiculteurs amateurs (ou pas) sont curieux de connaître  » la bonne méthode  » afin de pouvoir éviter la mauvaise .
      Réponse attendue avec impatience…..

  5. Culture et confiture…
    décimer :
    – verbe transitif
    – latin decimare: punir de mort un homme sur dix
    – sens: faire périr des êtres vivants en grand nombre ; exterminer

    hécatombe :
    – nom féminin
    – grec hekatombê: hekaton=cent/boûs=bœuf(Grèce antique,sacrifice de 100 bœufs)
    – sens: massacre, destruction d’un grand nombre de personnes ou d’animaux

  6. Quand nous pencherons-nous sur les conséquences de la création d’OGM sur la nutrition des reines?
    On sait que la gelée royale, nourriture essentielle des reines, est riche en acides aminés qui sont justement tronqués et dénaturés par la création artificielle de séquences génétiques (OGM).
    Or, il faut au moins 3 générations de reines, soit 15 ans avant de sentir les conséquences de cette nourriture altérée sur les colonies. Comme la commercialisation à grande échelle a débuté autour de 1995 aux Etats-Unis et Canada, nous sommes en mesure de nous demander si cela ne constitue pas un autre facteur à effet cumulatif et négatif entraînant un affaiblissement génétique des abeilles?

  7. bj
    vous dites décimer c’est 1 sur 10
    hécatombe c’est 1 sur 100
    avant d’utiliser des mots savants encore faut il en connaitre le sens

  8. 1/3 décimées ça veut dire que sur le tier, 1 sur 10 est morte (sens du mot décimer) et je ne pense pas que c’est ce que vous vouliez dire

    • Messieurs SPV arrêtez votre littérature, tous le monde a compris ce qui est dit dans les diverses réactions, je pense que le problème le plus grave c’est la disparition des abeilles à plus ou moins long terme.

Moi aussi je donne mon avis