Tigre maltraité en Thaïlande : la vérité cruelle derrière les selfies animaliers

La vidéo d’un tigre contrait à rugir avec des coups de perche assénés sur son museau a été vue plus d’un million de fois sur Facebook. Elle relance le débat de l’exploitation animale à des fins touristiques en Thaïlande.

Rédigé par MEWJ79, le 22 Dec 2017, à 9 h 55 min

Publiée sur Facebook lundi 18 décembre, la vidéo d’un tigre utilisé pour prendre des selfies en Thaïlande met en lumière le triste sort de certains animaux de zoo dans le pays.

Un tigre enchaîné et frappé pour les besoins de selfies des touristes

La scène se déroule dans un zoo de Pattaya en Thaïlande. Un tigre que l’on force à rugir avec des coups de perche assénés sur son museau pour permettre de prendre la pose avec des touristes. C’est la dernière vidéo qui indigne dans ce pays, souvent accusé d’exploitation abusive des animaux, notamment à des fins touristiques.

Depuis sa mise en ligne, ce 18 décembre, plus d’un million de personnes l’ont vue. Et de nombreuses voix s’élèvent contre ces pratiques indignes envers les animaux. Sur les images, on y voit en effet le quotidien du tigre, enchaîné pour que des centaines de touristes puissent s’asseoir sur son dos, ou encore se coller à lui. Un employé donne alors un coup de perche sur le côté de la gueule du fauve qui est contraint à rugir pour le cliché. 

« Ce tigre est frappé toute la journée, des centaines de fois par jour, donc il va rugir pour l’image avec les touristes », explique Edwin Wiek, le fondateur de l’ONG Wildlife Friends Foundation Thailand, dans un texte qui accompagne la vidéo qu’il a postée sur Facebook. Un porte-parole du zoo, The Million Years Stone Park et Pattaya Crocodile Farm situé à Chon Buri (proche de Pattaya), a déclaré que le tigre avait été transféré à « un autre travail », en raison de cet incident.

Est-il mort ? Nul ne le sait et surtout cela ne règle pas le problème. L’animal n’est en rien responsable.

Lire aussi : 4 chèvres meurent en quelques heures à cause des visiteurs d’une ferme pédagogique

Interpeller les autorités pour changer les lois

La Thaïlande est souvent accusée par les associations de défense des animaux d’exploiter les éléphants, les singes ou encore les tigres pour le tourisme, et même parfois de les droguer pour permettre aux touristes de faire leurs photos. Edwin Wiek, le fondateur de l’ONG a donc filmé ces images, puis les a postées sur son compte Facebook pour dénoncer ces agissements. Par ailleurs, il en appelle aux autorités pour « changer les lois ». Ce scandale suffira-t-il à faire bouger les choses ?

tigre thailande

Prendre des photos avec des fauves en captivité : drôle d’activité pour des vacances lointaines © saiko3p

L’espoir est permis puisqu’il existe un précédent, et, ce, dans le même pays. Dans la province de Kanchanaburi, le Wat Pha Luang Ta Bua, dit « temple aux tigres », avait beaucoup de succès auprès des touristes, ravis de se faire photographier en train d’enlacer les félins. Ce lieu touristique attirait chaque année 180.000 visiteurs, venus câliner 147 félins, du nouveau-né au vénérable ancien de 27 ans. Les premiers tigres d’Indochine avaient été recueillis en 1999. Mais ces derniers ont été soupçonnés de droguer les animaux pour permettre aux touristes de faire leurs selfies sans danger. Le temple, qui n’avait pas les autorisations pour détenir les tigres, a fini par fermer en mai 2016. 

A lire aussi :
Illustration bannière : Faire rugir un tigre pour les besoins de selfies des touristes – capture d’écran
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis