Tigres, ours : les attaques d’animaux sauvages se multiplient

Plusieurs attaques d’animaux sauvages sur des humains ont fait la une de l’actualité ces derniers jours. Pourquoi se multiplient-elles ?

Rédigé par Pauline Petit, le 17 Oct 2017, à 10 h 55 min

En Inde, le week-end dernier, une tigresse « mangeuse d’hommes » a été électrocutée après avoir tué quatre personnes et blessé quatre autres. Elle avait été capturée une première fois puis avait continué ses attaques meurtrières avant d’avoir été prise dans une clôture électrique aux abords d’un village de l’Etat de Maharashtra.

Pourquoi les animaux sauvages s’en prennent à l’homme

D’habitude, les tigres ne tuent pas les humains. La cohabitation se passe de manière relativement pacifique. Mais après avoir goûté de la « viande » d’humains, les tigres peuvent y avoir pris goût. D’après le gouvernement indien, une personne par jour est tuée par un éléphant ou un tigre : des chiffres en hausse.

Des ours mangeurs d’hommes

De même, les autorités russes ont rapporté que deux hommes avaient été tués par des ours à la pointe est de la Russie, sur l’île de Sakhaline. En comparaison, 83 ours ont été tués par les hommes au même endroit, en raison de « comportements agressifs ».

attaques animaux sauvages

© Kit Korzun

Les ours adoptent un comportement agressif en raison du manque de nourriture. La surpêche des saumons notamment les prive d’une source importante de protéines, et c’est pour cela qu’ils s’attaquent à l’homme. « Cela ne s’est jamais passé auparavant« , rapporte un forestier russe à l’AFP. « Les ours manquent de poisson, de baies, de noix. À cette époque de l’année, ils devraient être des boules de graisse ». Un comportement inhabituel également pour ces animaux plutôt craintifs.

Pourquoi ces attaques d’animaux sauvages meurtrières se multiplient ? La faute aux comportements humains. En détruisant les habitats naturels des animaux, ils les privent aussi de leur source de nourriture. Les animaux sauvages sont ainsi amenés à rôder plus près des villages et à rencontrer (et tuer) davantage d’humains.

Ainsi, les animaux sauvages sont certes plus agressifs, mais les hommes le leur rendent bien : à l’instar des ours tués en Russie, les animaux sauvages sont bien davantage persécutés par les humains que l’inverse.

Illustration bannière : Tigre passant à l’attaque – © Warren Metcalf
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis