Ours polaire : nager pour survivre

Rédigé par Aurore, le 31 Jul 2011, à 17 h 10 min

Le réchauffement climatique a bien des impacts dont notamment la fonte des glaces en Arctique.

Ce phénomène a divers conséquences, pour l’Homme qui voit le niveau de la mer s’élever et gagner chaque jour un peu plus de terrain sur la Terre, mais également pour diverses espèces animales comme l’Ours polaire.

Ours blanc, ours polaire : des espèces menacées

L’Homme est sans doute le plus grand prédateur des ours polaires.

Chaque année, l’habitat de ce grand mammifère est réduit du fait des activités des hommes, et l’animal est également régulièrement chassé pour sa peau, sa chair ou pour quelques croyances populaires qui veulent qu’une partie de son corps, la bile par exemple, pourrait avoir des vertus curatives (en Chine, la bile d’ours est utilisée dans la médecine traditionnelle).

De plus, l’ours polaire est encore aujourd’hui victime de la chasse, et cela alors que l’espèce est menacée. Les Inuits par exemple disposent de quotas de chasse, tandis que depuis 1976, une convention de sauvegarde internationale protège l’animal.

La pollution des océans met en danger les ours

Concernant ce que l’on appelle la chaine alimentaire, l’Ours fait partie de ces animaux bien placés, de grands prédateurs. Ces derniers se nourrissent souvent de phoques.

Ces phoques se sont nourris de poissons et les poissons d’autres choses trouvées dans l’océan de plus en plus pollué par des matières toxiques comme le mercure ou encore des pesticides. L’ours ingère donc comme ceux situés en dessous de lui dans la chaine alimentaire, des produits toxiques qui affectent son organisme.

Le réchauffement climatique : un danger permanent

Le réchauffement climatique n’est pas un phénomène nouveau puisqu’en 1824 déjà, le Français Joseph Fourier identifie un réchauffement de la surface de la planète par des gaz, aujourd’hui connus sous le nom de Gaz à effet de serre.

L’Homme est en partie responsable de ce réchauffement climatique, du fait de la combustion d’énergies fossiles utilisées, d’activités polluantes ou de l’utilisation de certaines matières et gaz dans son industrie.

Résultat, la température à la surface du globe augmente, jusqu’à faire fondre les glaces d’Antarctique, menaçant de faire disparaitre plusieurs pays, jusqu’à 43 États insulaires.

Et l’ours polaire est également victime du réchauffement climatique. Alors que l’Homme empiète sur son lieu de vie, la glace fond et diminue ainsi la surface de son habitat.

De plus, du fait du réchauffement climatique, les banquises mettent plus de temps à se former chaque année, poussant l’ours polaire à écourter sa période de chasse, et ainsi à stocker moins de graisse. Or, cette couche de graisse accumulée en période de chasse est importante pour l’espèce, car elle permet à l’ours de passer sa période d’hibernation en toute quiétude, et aux femelles de mettre bas dans de bonnes conditions.

*

La suite p.2> Une ourse polaire forcée à parcourir 700 kilomètres à la nage

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

14 commentaires Donnez votre avis
  1. il faut leurs construire des ponts……..hi hi hi
    arrêter le massacre!
    l’humain est la pire des espèces……

  2. L’ours polaire ne mérite pas ça,c’est un très bel animal.
    Alors je dis STOP au réchauffement climatique!!!!!!!

  3. Il est temps de faire quelque chose car le réchauffement climatique atteint des milliers d espèces dont l’ours polaires.L espèce des ours polaires est menacée et en tant que adolescente je souhaite que la planète entière prenne consciences des risque pour des espèces menacer comme l’ours polaire. Il est tant d’agir.

  4. Les hommes sont des pourritures qui se mènent eux mêmes à leur propre perte, ils sont égoïstes et pensent qu’à leur petit confort, je trouve ça honteux, le jour ou la terre se rebellera contre nous moi je dis que ça va faire très mal!!!! Je suis indignée de voir ça, de voir qu’on veut aller chercher du pétrole la bas pour seulement 3 ans de réserve en plus!! J’ai honte et pitié pour ces gens la qui pense aux fric que ça va faire rentrer, pffff tu parle! La race humaine est une sale race

  5. savoir que l’on détruit des espèces animales et que des états vont disparaitres par et pour la bêtise de l’être humain le grand prédateur de tous les temps n’arrête personne puisque dessous c’est l’argent qui gère tout et fait bouger le monde
    n’est ce pas malheureux de voir détruire tant de belles choses que la nature offre à la vue et à la vie
    une maman ourse et son bébé quoi de plus beau à coté d’un monticule d’argent qui ne sert qu’un temps et que nous laissons en partant pour l’éternité ….

  6. Je suis horrifier que la chasse a l ours blanc soit toujours autorosé , c est lamentable qu il y ait autant de demande !!!Ces gens ne doivent pas avoir d enfants , car annoncer a son fils qu il est la personne qui aura abattu le dernier ours blancs et que maintenant on ne peut que le voir empaillé au muser n est pas digne d etre fier ! j ai bien honte de faire partie de la meme espece !!!j ai lu un fait divers sur un ours blanc qui avait nage tellement de kilometres pour pouvoir survivre qu il est arrive en Norvege et les habitant par peur de se faire attaquer l on juste abattu quelques heures apres son arrivée ! Mais on sait que la Norvege pratique toujours la chasse a la baleine …On fini purement et simplement d abattre le peu de vie sauvage qui arrive a survivre dans ces extremes ! Avons nous donc perdue toute Humilite que de decider si sommairement du droit de vie ou de mort de toutes les especes vivantes autre que son semblable ? Je trouve notre civilite bien affligeante …J ai le sentiment de regarder un film de la vie qui m entoure sans pouvoir en changer le scenario parce que mes moyens ne sont qu une goutte d eau dans cet ocean de vanité …
    Et cela me rend triste .

    • je suis tout a fait d accord avec vous et quoi faire…..QUE DE VANITE QUE DE MECHANCETE EGALEMENT PEU FIER DE FAIRE PARTI DE CE MONDE DE VIOLENCE ET DE CORRUPTION

  7. Il faudrait que l’être humain prenne conscience de ce phénomène. Il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard, entre la fonte des banquises et la
    chasse ? Quelle chance ont-ils ces pauvres ours pour s’en sortir ? Quand on lit qu’ils font 700 kms pour survivre et beaucoup meurent d’épuisement
    c’est vraiment pitoyable et triste de voir ça de nos jours.
    Réagissez très vite

  8. jipebe29 :
    Merci de votre mini article, vous n’avez un blog ou un support ou l’on pourrait vous lire ?

    Merci encore pour le site de wood for trees, instructif.

    Amicalement.

  9. Bien triste tout ça.
    Nul doute, l’homme est bien le plus dangereux des prédateurs sur notre pauvre terre.

    • Il faut absolument les protéger, ils ont tant de difficulté à se nourrir ..Et bientôt il n’ en restera plus malheureusement …
      Bien sûr que l’ homme est responsable de par la pollution et la chasse évidemment …C’est effrayant ….

  10. 1) La fonte de la glace arctique ne fait pas monter le niveau océanique (c’est un simple fait physique, découlant de l’application de la poussée d’Archimède).

    2) Les gaz triatomiques, dont le CO2, H2O vapeur, … sont des gaz émissifs : ils absorbent les IR (infra-rouges) émis par le sol, et réémettent des IR, mais jamais vers le sol plus chaud, sous peine de violer la seconde loi de la thermodynamique. Le rôle pivot du CO2 sur la température moyenne globale n’a jamais été prouvé. L’étude du passé montre que jamais le CO2 n’a généré une hausse significative de la température (en fait, chaque période de réchauffement a été suivie d’une augmentation du taux de CO2 troposphérique, avec un retard de 800 ans en moyenne). En outre, depuis 1999, la température moyenne globale (TMG) est stable, malgré l’augmentation continue du taux de CO2.

    3) La théorie de Fourier a été reprise à la fin du 19ème par le chimiste Arrhénius, qui, le premier, a émis l’hypothèse du rôle du CO2 sur l’effet de serre. Ces travaux d’Arrhénius ont été réfutés par les physiciens de son époque et mis aux oubliettes. Ils ont été, fort opportunément, remis à l’honneur par le GIEC qui devait impérativement « prouver » le rôle pivot du CO2 sur T, comme l’UNEP le lui avait demandé (bel esprit scientifique, qui consiste à donner une « solution » à un problème qui n’a pas encore été étudié en détail). A ce jour, cette hypothèse du rôle pivot du CO2 n’a jamais été validée.

    4) Les ours polaires ont survécu à l’Optimum Médiéval, plus chaud d’environ 2°C que de nos jours. Le long chemin parcouru par UN cas particulier n’a aucune valeur statistique et ne veut RIEN dire. Il faudrait étudier une population de plusieurs centaines d’ours, sur plusieurs années, en hiver comme en été boréal, pour pouvoir sortir un résultat crédible.

    5) Depuis 1999, la TMG est stable : il n’y a donc plus de réchauffement climatique global.
    http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1998/offset:-0.15/plot/gistemp/from:1998/offset:-0.24/plot/uah/from:1998/plot/rss/from:1998
    Si la mer de glace arctique a une fonte plus prononcée au cours de l’été boréal, les causes en sont à rechercher au niveau régional (vents, courants marins, …).
    http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/current.area.jpg

    Par contre, la mer de glace antarctique a augmenté notablement.
    http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/current.anom.south.jpg

    Kenavo, gente damoiselle

Moi aussi je donne mon avis