Terra Nova appelle les Français à manger 2 fois moins de viande

Terra Nova souhaite appuyer les conclusions avancées par certains spécialistes à propos de l’influence de la viande sur la santé, l’environnement, et les animaux.

Rédigé par MEWJ79, le 24 Nov 2017, à 12 h 35 min

Terra Nova publie un rapport qui préconise de diviser par deux la consommation de viande chez les Français. Un changement d’habitude alimentaire qui serait salvateur pour la santé, pour l’environnement et l’économie de l’agriculture.

Changer les habitudes alimentaires pour mieux vivre

Diviser par deux sa consommation de viande d’ici vingt ans. Voici le conseil délivré par Terra Nova, qui a publié ce jeudi 23 novembre un rapport de 70 pages intitulé « La viande au menu de la transition alimentaire » qui vise, selon la fondation, à trouver « un nouveau compromis entre nos traditions alimentaires et nos impératifs sanitaires, environnementaux et économiques »(1).

Rien de nouveau pour vous, chers lecteurs fidèles de consoGlobe.com, mais qu’un think tank traditionnel tel que Terra Nova, qui ne s’occupe d’ordinaire pas ou très peu, de questions environnementales, relaie ce genre de message, est une grande première. Et petit à petit, manger moins de viande deviendra de plus en plus acceptable !

Ainsi le think tank explique : « Les épidémiologistes ont établi que la surconsommation de viande pouvait être la cause de plusieurs types de cancers et favoriser les maladies cardiovasculaires et autres affections dites ‘de civilisation (…) ». Terra Nova s’appuie également sur des arguments écologiques dans son rapport : « Les spécialistes de l’environnement ont démontré, quant à eux, que les activités d’élevage avaient une contribution conséquente – directe et indirecte – aux émissions de gaz à effet de serre et qu’elles impliquaient une mobilisation de ressources (eau, pâturages, alimentation animale…) souvent disproportionnée par rapport à leur apport nutritionnel final (…) »

Un veau mieux dans le pré que dans l’assiette © Elena Sherengovskaya

60 % de protéines végétales et 40 % de protéines animales

Fini alors le steak tartare, mais que manger à la place ? La fondation préconise de chambouler totalement le régime alimentaire des Français en passant à 60 % de protéines végétales et 40 % d’animales, soit l’inverse des proportions moyennes actuelles. Parmi les onze propositions de Terra Nova, on retrouve une meilleure formation des cuisiniers aux enjeux de la transition alimentaire, l’imposition d’un jour végétarien par semaine dans la restauration scolaire, un étiquetage concernant le mode d’élevage et d’abattage sur les produits à la vente. Selon les spécialistes de l’environnement, l’élevage est responsable de 15 % des émissions de CO2, et consomme beaucoup d’eau : 13.000 litres pour 1 kilo de boeuf, contre 50 litres pour 1 kilo de lentilles.

Lire aussi : 8 astuces pour devenir végétarien en douceur

Que les amoureux de viande se rassurent, la fondation Terra Nova précise toutefois que son objectif n’est pas de faire disparaître complètement la viande des assiettes françaises. Et de conclure : « Notre objet n’est pas ici de condamner la consommation de viande au profit d’une révolution alimentaire de type végétalien ou vegan. S’il correspond à des positions individuelles respectables, un tel objectif nous semble trop éloigné des préférences collectives et du pluralisme alimentaire actuel pour être placé au coeur de nos politiques publiques ».

Illustration bannière : Femme végétarienne – © RossHelen
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis