Mode du tatouage : quels sont les risques pour la santé ?

Véritable oeuvre d’art, le tatouage peut être un moyen de faire passer un message ou simplement un choix esthétique visant à marquer son corps de manière indélébile. Cette pratique ancestrale connaît depuis les années 1970, un engouement qui ne semble pas d’essouffler loin de là. Mais, se faire tatouer est-il dangereux pour la santé ?

Rédigé par Cornélia, le 25 Jun 2017, à 17 h 45 min

Dessins symboliques ou décoratifs réalisés par injection d’encre sous la peau, entre le derme et l’épiderme, les tatouages sont devenus un phénomène culturel et de société. Selon une enquête Harris réalisée en 2015, 29 % des personnes sondées en portent au moins un. Mais y a-t-il des risques à se faire un tatouage ?

Les raisons de s’inquiéter avant de se faire un tatouage

En effet, on peut craindre l’émergence d’une question de santé publique entre ces pratiques – dont les méthodes évoluent de plus en plus – et le développement d’infections/réactions cutanées ou maladies.

À quels risques sanitaires s’expose-t-on quand on se fait tatouer ?

D’abord, lors d’une séance de tatouage, des aiguilles percent la peau : les pratiques non hygiéniques et les équipements non stériles peuvent être la source d’infections graves ou de contaminations de virus transmissibles par le sang (hépatite C, hépatite B, VIH, Ebola).

Ensuite, cette plaie qui cicatrise au bout de quelques semaines, reste une porte d’entrée pour des infections bactériennes.

tatouage

Envie d’un tatouage : attention aux conditions d’hygiène © Mikhail_Kayl

L’utilisation d’eau non stérile pour diluer les pigments voire d’une encre contaminée par les bactéries ou des moisissures expose aussi à des risques d’infections cutanées et d’autres effets indésirables : verrues (après cicatrisation), rougeur, démangeaisons, eczéma au niveau de la zone tatouée, frissons, tremblements, sueur, allergies et forte fièvre pouvant nécessiter une prise en charge médicale sérieuse (antibiotiques, hospitalisations).

Enfin, dans certains cas rares, certains individus développent un gonflement cutané au niveau du tatouage, suite à une IRM.

Pigments et encres de tatouage : que contiennent-ils ?

Selon des recherches menées par l’Agence Nationale de sécurité du médicament et des produits de la santé (France), la Food and Drug Administration (États-Unis) et soutenues par les mises en garde du Syndicat National des dermatologues-vénéréologues, les composants des encres injectées sous la peau contiennent des métaux toxiques : hydrocarbures aromatiques polycycliques, chrome, cuivre, mercure, aluminium, nickel, cobalt… Mais encore, des pigments utilisés dans la peinture automobile ou les toners d’imprimantes.

À savoir : tous les tatouages temporaires ne sont pas non plus hors de tout soupçon

Plus encore, dans un rapport, la FDA a révélé n’avoir approuvé “aucun pigment pour injection dans la peau à des fins cosmétiques“.

Comment bien préparer une séance de tatouage ?

Une fois le projet défini et avant de se lancer, il est important de bien choisir un tatoueur professionnel et réputé. Pour cela :

  • rechercher les bonnes adresses de tatoueurs, se documenter, se renseigner sur des forums dédiés et dans son entourage ;
  • si l’occasion se présente, visiter une convention de tatouage et sinon, différents studios ;
  • s’assurer des compétences techniques et artistiques du tatoueur, et s’il respecte bien la Charte du Syndicat National de Artistes Tatoueurs ;
  • consulter son book ;
  • vérifier si les règles d’hygiène et sanitaires sont respectées dans l’ensemble du studio : asepsie des instruments, stérilisation par autoclave, utilisation de gants et aiguilles stériles à usage unique.
tatouage

Choisir un tatoueur reconnu dont on partage l’esthétique et l’éthique © IvanRiver

Nos derniers petits conseils

L’hiver est la saison idéale pour se faire tatouer ! En effet, il est vivement recommandé de ne pas s’exposer au soleil durant les minimum deux semaines que dure la cicatrisation du tatouage pour que la netteté du dessin ne soit pas altérée, et de toute évidence, pour ne pas brûler la plaie et faciliter le processus de régénération. D’autre part, il est déconseillé également de se faire tatouer sur une peau qui vient de prendre le soleil, car elle est alors plus épaisse et sujette à la desquamation. Donc inutile de se ruer dans un salon juste avant de partir en vacances, ou alors il faudra choisir un endroit qui restera bien caché !

La veille du rendez-vous pour le tatouage de ses rêves, mieux vaut :

  • bien se reposer pour ne pas être trop sensible,
  • ne pas boire d’alcool, prendre d’anti-inflammatoire ou d’aspirine pour éviter la fluidification sanguine,
  • bien manger.

Enfin, si l’on est une femme, éviter dans la mesure du possible, de prendre un rendez-vous au moment des règles, car la sensibilité est plus aigüe durant cette période.

Illustration bannière : Les tatouages sont de plus en plus populaires – © fly-m
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Diplômée en Sciences Politiques, créatrice de mon entreprise et passionnée par les médias digitaux, je suis aujourd’hui mue par une motivation sans...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis