Les stars de la jet set et des réseaux sociaux polluent 10.000 fois plus que vous

Les stars de la jetset et des réseaux sociaux ne se cachent pas, au contraire, de passer leur vie en jet. Et tant pis, apparemment, pour leur empreinte carbone…

Rédigé par Paul Malo, le 25 Oct 2019, à 10 h 20 min

Faites ce que je dis, pas ce que je fais… Celles et ceux qui paradent et affichent leur style de vie fait de luxe et de surconsommation à longueur de réseaux sociaux ne donnent guère l’impression de se soucier de sauver la planète…

L’empreinte aérienne des stars – 1.600 tonnes de CO₂ pour Bill Gates

Difficile de lutter contre le réchauffement climatique en se déplaçant en jet privé à longueur de temps… Les célébrités qui ne demandent qu’à être enviées et admirées sur Facebook, Twitter ou Instagram, se soucient plus de leur nombre de like que de réduire leur empreinte carbone.

À tel point qu’un universitaire de Lund, Stefan Gossling, a calculé que ces célébrités sont la cause de 10.000 fois plus d’émissions carbone que le commun des mortels(1).

Les activités de vol en 2017 des 10 célebs qui voyagent le plus en avion © StefanGössling / sciencedirect.com

Pour ce faire, le chercheur a littéralement épluché les comptes sociaux de ces stars afin d’étudier leur style de vie au quotidien tout au long de 2017 : qu’ont-elles fait ? Où se trouvaient-elles et comment s’y sont-elles rendues ?

Ainsi, quand le rejet moyen annuel d’un individu en termes de voyage aérien, l’une des activités humaines les plus consommatrices en énergie qui soient, est de 115 kg de CO₂ par personne et par an, une célébrité comme Bill Gates aura émis, uniquement du fait de ses vols, l’équivalent de 1.600 tonnes de CO₂…

Lire aussi : Voyager sans avion, la nouvelle tendance de l’écotourisme

Plus de rejets, plus de responsabilités

Le contraste est frappant, avec d’un côté ces stars et ces célébrités qui ne cessent de passer de continent en continent, et de l’autre les Suédois qui ont de plus en plus honte de prendre l’avion, au point que désormais le phénomène possède même un nom : le « flygskam ». Les Suédois prennent de plus en plus le train pour réduire leur empreinte carbone, mais quid des stars des réseaux sociaux ?

Les célébrités sont influentes de par leurs prises de position en faveur de l’environnement, tel un Leonardo DiCaprio, un Arnold Schwarzenegger, ou plus récemment et plus étonnamment le champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton.

Ou encore Paris Hilton, pourtant 2e de ce classement de la honte qui, comble de l’ironie, s’est  fendue d’un tweet en avril 2018 : «C’est la Terre. Il fait chaud. Ne polluez pas.»

Les dix membres de la jet set étudiés par Stefan Gossling sont ainsi suivis par 170 millions de personnes. Mais le chiffre parle de lui-même : les 10 % les plus riches de l’humanité sont en fait à l’origine de la moitié des émissions globales de dioxyde de carbone… « Plus votre empreinte carbone est grande, plus votre devoir moral l’est », a récemment rappelé Greta Thunberg. Paris Hilton ne l’a sans doute pas écoutée.

Illustration bannière : Bill Gates, l’un des voyageurs les plus gros émetteur de CO2 avec Paris Hilton – © lev radin / Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Leur compte est bon. Il faut les faire disparaître et c’est sûr le monde ne s’en portera significativement plus mal

Moi aussi je donne mon avis