Sopranature : des toits végétaux pour un habitat durable

Rédigé par Annabelle, le 19 Sep 2012, à 15 h 53 min

Les toitures végétalisées poussent petit à petit dans le paysage français. On est encore loin des nombreux toits verdoyants qui s’étendent en Allemagne ou en Suisse, mais depuis les années 1990, le phénomène progresse et de manière plus intense depuis ces deux dernières années. Quel est le principe des toits végétaux ? Comment peut-on en installer chez soi ?

Végétaliser son toit : les principes de base

Si l’idée d’installer un toit végétal chez soi paraît des plus séduisantes, mieux vaut commencer par s’assurer de la faisabilité du projet. En effet, la végétalisation ne peut s’effectuer que sur un toit plat, ou de faible pente, c’est-à-dire 35° maximum.

Ensuite, la structure du bâtiment nécessite d’être très solide, une toiture végétalisée pouvant atteindre 250 kg au m² selon le système choisi.

Enfin, sachez qu’on procède à la végétalisation des toits aussi bien en construction qu’en rénovation.

A quoi ressemble un toit végétalisé ?

3 types de plantations constituent les éco-toits. Le choix est en fonction des goûts bien entendu mais également de la configuration du bâtiment.

les plantationsLes plantations extensives

Ces plantations à l’air sauvageon se rapprochent des associations naturelles de végétaux. Installées sur une couche de terre de 6 à 15 cm, elles ne demandent que peu d’entretien et s’étendent rapidement sur toute la surface. La pose est simple et entre facilement dans le cadre d’une rénovation.

Les plantations semi-intensives

Celles-ci s’approchent davantage de l’aspect d’un jardin traditionnel. Plus légères que les plantations extensives, elles nécessitent un peu plus d’entretien. En outre, l’installation d’un système d’arrosage automatique est nécessaire. Le choix devient vaste avec les plantations semi-intensives : plantes à fleurs ou à feuillage, arbustes, grimpants… on s’autorise toutes les fantaisies !

Les plantations intensives

Ce sont celles qui réclament le plus d’entretien. Avec les plantations intensives, on peut atteindre des profondeurs d’1m, notamment lorsqu’on décide de planter des arbres. Elles ressemblent à un jardin à part entière.

Quel que soit le type de plantations choisi, une toiture végétalisée comporte toujours les mêmes éléments :

  • un support porteur, en béton, acier ou bois, qui doit être à même de résister à un poids de 250 kg/m² ;
  • un complexe isolant  : polyuréthane, verre cellulaire, laine minérale ou polystyrène ;
  • un complexe d’étanchéité  ;
  • un complexe de végétalisation permettant la bonne croissance des végétaux ;
  • des matériaux de drainage pour évacuer l’eau de pluie ;
  • un substrat de culture neutre très léger composé de lave broyée, de pouzzolanne, de pierre ponce ou de tuiles broyées associé à des composants organiques comme de la tourbe ou des écorces.

*

La suite p.2> Les toitures végétalisées pour un habitat durable

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. On ne s’improvise pas bricoleur sur un toit, surtout lorsqu’il est en pente. Aménager un espace végétal sur une toiture terrasse en revanche reste à la portée des particuliers, pour peu qu’ils respectent la procédure et qu’ils aient la main verte ! Des travaux qui requièrent néanmoins le sens du bricolage et une bonne dose de patience.

  2. pour l’auto construction vous avez aussi .toiture-bio.com
    la seule production bio en France

Moi aussi je donne mon avis