Soins dentaires : ce qui change pour les patients

Le gouvernement a annoncé le 9 mars 2017 le plafonnement des prothèses dentaires, ainsi que la hausse de la base de remboursement des couronnes.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 13 Mar 2017, à 10 h 05 min

Après l’échec des premières négociations tarifaires entre les syndicats de dentistes et l’Assurance maladie, le ministère de la Santé a annoncé une réforme des tarifs de soins dentaires. Les tarifs des prothèses dentaires seront ainsi plafonnés et les actes de soins revalorisés, comme l’a affirmé Marisol Touraine, ministre de la Santé.

Un plafonnement progressif des tarifs sur les prothèses dentaires

Après les multiples actions de protestation qui ont eu lieu ces dernières semaines, le ministère de la Santé a expliqué dans un communiqué qu’un « plafonnement progressif des tarifs sur les prothèses sera instauré sur quatre ans ». Le communiqué prend l’exemple du nouveau plafond tarifaire maximal de la couronne céramo-métallique fixé à 550 euros en 2018 et qui diminuera jusqu’à 510 euros à partir de 2020.

Jusqu’ici, le prix d’une couronne n’était pas réglementé et pouvait atteindre jusqu’à 1.000 euros, en fonction de la région et du praticien. En parallèle, la base de remboursement des couronnes, qui représentent les actes prothétiques les plus fréquents, augmentera et passera de « 107,5 euros à 120 euros en 2019 ».

soins dentaires

Couronne dentaire © Franck Boston Shutterstock

Une revalorisation des soins dentaires conservateurs

Les patients bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) bénéficieront de plafonds revalorisés. Pour la couronne métallique, le prix maximal passera ainsi de 230 à 250 euros « et la prise en charge complète étendue à des actes supplémentaires », détaille le communiqué. Le gouvernement a également annoncé une revalorisation des « soins conservateurs ». Par exemple, un chirurgien-dentiste gagnera 67 euros en 2018 pour la restauration d’une dent sur un type de carie, contre 41 euros l’an passé. Il n’y aura en revanche aucun changement pour le patient concernant ses remboursements.

Au total, « la revalorisation des actes pour les chirurgiens-dentistes s’élève à 273 millions d’euros, soit un gain moyen de 7.600 euros d’honoraires supplémentaires par chirurgien-dentiste libéral d’ici à 2021 », précise le ministère. Cependant, ces annonces ont entraîné la colère des syndicats de la profession, qui se disent « furieux ». « Les tarifs sont en dessous de ceux proposés par l’Assurance maladie », dénonce Patrick Solera, président de la Fédération des syndicats dentaires libéraux, qui promet « de durcir les actions dans la rue ».

Illustration bannière : Visite chez le dentiste – © maxbelchenko Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Rien que de la fumée les sans dent mettront la main au porte-feuille, on se moque de nous

  2. Rien que de la fumée les sans dent mettront la main au porte-feuille, on se moue de nous

Moi aussi je donne mon avis