La société sur le front du réchauffement climatique

Rédigé par Jack, le 28 Sep 2014, à 20 h 10 min

Les observateurs sont de plus en plus inquiets quant à l’augmentation des températures. Le dernier rapport remis à Ségolène Royal par le climatologue Jean Jouzel est même catégorique, malgré la « pause climatique » observée par le GIEC, la planète reste menacée.

Les enjeux du climat pour les enfants

Pour mieux sensibiliser face à ce phénomène et alerter la population, l’Unicef, à travers la voix de son directeur exécutif Anthony Lake, rappelle le danger que cela représente pour les enfants, tandis que le directeur du groupe CM-CIC,

Christophe Mazurier souligne la fragilité des populations insulaires. Pourtant, pendant que sur le front du réchauffement climatique les inégalités entre les populations se renforcent, la solidarité internationale n’apporte toujours pas de vraies solutions…

Reportage slow aux Maldives, paradis zéro carbone

Analyse climatologique : des mesures qui ne laissent pas de place au doute

Les derniers résultats du Groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat semblent contradictoires avec leur diagnostic des dernières années ; selon eux, « le rythme du réchauffement de 1998 à 2012 s’établit à 0,05 °C. Soit beaucoup moins que les 0,12 °C d’augmentation moyenne du thermomètre à chaque décennie depuis 1951 ». Néanmoins, les conclusions du rapport transmis par Jean Jouzel à la ministre de l’environnement sont formelles, il y a urgence à mettre en oeuvre un plan action climat.

Dans une interview qu’il accorde au Journal Du Dimanche, le climatologue déclare que « 80 % de l’augmentation de l’effet de serre est liée à l’utilisation de combustibles fossiles.

Marches pour le climat : des centaines de milliers de personnes ont manifesté

L’évolution probable du climat est donc, à ses yeux, « une raison majeure d’opérer la transition énergétique« . Une vision que partage bon nombre d’associations qui s’inquiètent par ailleurs des mesures élaborées par Ségolène Royal. Pour Réseau Action Climat, comme pour le CLER, à l’origine de la création du « transitiomètre », le projet de loi élaboré par Ségolène Royal ne permettra d’atteindre que 20 % des engagements de la France…

Les inégalités socio-économiques sur le front du réchauffement climatique

concentration co2L’organisation Oxfam a participé aux réflexions du département des affaires économiques et sociales de l’ONU pour élaborer un cadre d’action pour la période post 2015.

Selon elle, il apparaît absolument nécessaire de fixer « un objectif à part entière de lutte contre le changement climatique, en complément des objectifs d’accès à l’alimentation et à l’eau pour toutes et tous ». Ce constat est également celui de l’homme ‘affaire international, Christophe Mazurier. A la demande du gouvernement du Bahamas, il a lancé un appel dans le Huffington Post afin de sensibiliser l’opinion internationale, notamment sur le plan de l’accès aux ressources en eau…

Cette préoccupation particulière concerne aussi l’Unicef, et son directeur exécutif Anthony Lake qui expliquait « qu’alors que les effets du changement climatique deviennent de plus en plus visibles et extrêmes, ils affectent dangereusement la vie des enfants et des adolescents partout autour du globe ».

  • Au passage, il affirme que près de 99 % des morts liés aux changements climatiques surviennent dans les pays en voie de développement, et que 80 % d’entre eux sont des enfants.

Encore une fois, les plus faibles sont les premiers concernés par cette nouvelle menace et ils pourraient bien se retrouver victimes d’une indifférence coupable de la part de nos gouvernants si aucune décision n’était prise rapidement…

*

Je réagis

 

rechauffement planetaire
Voir 1 siècle de changement climatique en 30 secondes

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




5 commentaires Donnez votre avis
  1. « … les effets du changement climatique deviennent de plus en plus visibles et extrêmes ». Non, comme il n’y a plus de RC depuis 1997, aucun événement météorologique extrême ne peut lui être imputé.

  2. « … les effets du changement climatique deviennent de plus en plus visibles et extrêmes ». Comme il n’y a plus de RC depuis 1997, aucun événement météorologique extrême ne peut lui être imputé. Voici un florilège d’événements extrêmes du passé, que nous avons oubliés, et qui furent particulièrement catastrophiques (page 21 et suivantes): pensee-unique.fr/pasteau.pdf

  3. « « 80% de l’augmentation de l’effet de serre est liée à l’utilisation de combustibles fossile ». Là encore, Jean Jouzel nous raconte n’importe quoi. Cette augmentation a pour cause principale le dégazage des océans en zone tropicale (loi de Henry), la part anthropique étant de 6% environ (delta C13). Par ailleurs, personne ne sait ce qu’est l’effet de serre: il y en une trentaine de définitions, toutes différentes (publication de Gerlich et Tscheuschner).

  4. « … les effets du changement climatique deviennent de plus en plus visibles et extrêmes ». Non, comme il n’y a plus de RC depuis 1997, aucun événement météorologique extrême ne peut lui être imputé. Voici un florilège d’événements extrêmes du passé, que nous avons oubliés, et qui furent particulièrement catastrophiques (page 21 et suivantes): pensee-unique.fr/pasteau.pdf

  5. « Les observateurs sont de plus en plus inquiets quant à l’augmentation des températures »

    Ces observateurs sont bien aveugles, car la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable depuis 18 ans. Mais peut-être l’ignorent-ils, compte tenu de la désinformation sur les observations (Hadcrut et RSS)?

Moi aussi je donne mon avis