Shared value : des exemples d’entreprises en valeur partagée

Rédigé par Jean-Marie, le 28 Nov 2014, à 8 h 26 min
Shared value : des exemples d’entreprises en valeur partagée
Précédent
Suivant

Valeur partagée : la capacité à gérer à long terme

Pour que ce type d’opérations réussissent, il faut que l’entreprise soit capable d’assumer un retour sur investissement beaucoup plus long qu’elle n’en a l’habitude. Dans le cas présent, Novartis a d’abord placé Arogya Parivar sous l’égide de son groupe d’affaires sociales afin d’en garantir le financement initial..

  • Mais finalement, dans ce cas également, la démarche a été rentabilisée plus vite que prévu : au bout de 31 mois seulement. Sur le terrain, plus de 42 millions de personnes avaient bénéficié du programme dans 33 000 villages indiens début 2014, un énorme progrès sanitaire, auquel n’aurait pu parvenir l’Etat indien.

> Nestlé, le géant suisse de l’alimentaire, s’est lui aussi engagé dans la résolution des (gros) problèmes de malnutrition en Inde : le groupe suisse a conçu des épices enrichies en micronutriments essentiels (fer, iode, vitamine A). 138 millions de ces portions d’épices ont été vendues en 3 ans via un réseau de distribution existant…

La valeur partagée : toujours des projets collectifs et mixtes

Dans chacun de ces cas, une étude approfondie du besoin social à servir, accompagnée d’un plan de financement rigoureux et de partenariats avec des institutions locales et ONG existantes, ont permis de garantir le succès des démarches…

Ainsi les objectifs de bien-être, de protection de la nature, d’éducation pour tous, etc. doivent être fixés au même niveau d’importance que les objectifs de chiffre d’affaires ou de parts de marché.

Pour qu’une telle stratégie soit couronnée de succès, il faut bien entendu qu’elle soit partagée par tous : dirigeants, actionnaires, fournisseurs, salariés…

Si la RSE a pour objectif de protéger l’environnement des actions de l’entreprise, la valeur partagée va plus loin : elle incite l’entreprise à créer de la valeur économique en créant de la valeur sociétale.

Valeur partagée : les entreprises attendues

L’entreprise est également attendue sur le terrain de la solidarité et de l’insertion comme le montre une étude OpnionWay d’octobre 2014 . En ce sens, les nouveaux mouvements comme la responsabilité sociale, l’‘inclusive Business, ou valeur partagée répondent réellement à une attente du public. L’idée d’associer les affaires, le profit et la shared value ne parait pas seulement normale aux Français mais elle est une réelle attente.

  • 80 % des Français attendent d’une entreprise rentable qu’elle ait aussi une mission sociale, notamment d’insertion.
  • 74 % pensent qu’une entreprise peut avoir pour coeur d’activité un but social, tout en étant rentable (vs. 25 %).

*

Sur l’innovation sociale :

(1) http://www.danone.com/notre-vision/un-modele-unique.html
(2) Developpement_durable_nestle_waters_france_Creation_Valeur_Partagee.jpg (733 download)

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis