Les sapins de Noël sont-ils un ‘produit essentiel’ ?

Les producteurs de sapins de Noël s’inquiètent de ne pas réussir à en proposer aux Français cette année 2020.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 5 Nov 2020, à 11 h 05 min

Les fêtes de fin d’année, et en particulier Noël, sont en suspens : le gouvernement se veut à la fois rassurant, promettant qu’elles auront bien lieu, et prévenant, estimant qu’il faudra faire des concessions, notamment sur le nombre d’invités. De leur côté, les professionnels du secteur, les producteurs de sapins de Noël, s’inquiètent : et si les enseignes annulaient leurs commandes, de peur de rester avec des sapins plein les bras ?

Va-t-il y avoir des sapins de Noël à acheter cette année ?

Mercredi 4 novembre 2020, dans un communiqué de presse, l’association française du sapin de Noël naturel (AFSNN) a demandé des garanties au gouvernement : l’absence de visibilité sur les fêtes de fin d’année risque de mettre en péril la filière. Et pour cause : le gouvernement n’a pas dit si les sapins de Noël sont « un produit essentiel, » seuls produits autorisés à être vendus durant ce Confinement 2. Les producteurs de sapins « seront-ils en mesure de proposer aux particuliers des sapins de Noël naturels pour les fêtes de fin d’année 2020 ? »

Pour ce faire, il faut que les grandes surfaces puissent les vendre, a minima, mais voilà que le conflit sur les produits essentiels pourrait bien leur mettre les bâtons dans les roues : comme pour la décoration ou les livres, comment autoriser les grandes surfaces à vendre des sapins là où les fleuristes sont fermés et que les jardineries ne peuvent vendre que certains produits (produits pour animaux, graines…) ?

Le gouvernement doit prévoir le temps de production ou… il n’y aura pas assez de sapins

Production de sapins de Noël – © Karl Allen Lugmayer

Cette question du sapin de Noël comme produit essentiel ou non, n’est pas la seule qui inquiète l’AFSNN : il faut du temps aux producteurs. « Si on annonce le 15 novembre aux producteurs qu’ils devront proposer des sapins pour le mois de décembre, il sera déjà trop tard compte tenu des travaux de coupe et de la logistique à mettre en oeuvre, » souligne le président de l’AFSNN, Frédéric Naudet.

Annoncée trop tard, l’autorisation de vendre des sapins de Noël pourrait donc créer des pénuries  : les producteurs n’auront pas le temps de les produire… et les distributeurs pourraient d’ici-là avoir annulé des commandes. « Le gouvernement doit rapidement donner l’assurance aux points de vente qu’ils pourront vendre des sapins, faute de quoi les Français devront se préparer à un Noël sans sapins. »

Illustration bannière : Sapin de Noël 2020 – © Happy Hirtzel
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bien essentiel ou pas, Greencap coupe à tours de bras ses sapins…

Moi aussi je donne mon avis