Quand des ruchers solidaires font revivre les abeilles et les hommes

En Bretagne, des ruchers solidaires ont permis la création d’une activité de réinsertion par l’apiculture. Une belle initiative sociale et environnementale.

Rédigé par Pauline Petit, le 22 Oct 2017, à 10 h 35 min

Quoi de plus valorisant que de produire du miel ? On participe à l’alimentation locale, on sauvegarde les abeilles et on travaille de ses mains à un projet concret. C’est pour donner du sens au travail que l’activité de ruchers solidaires a été imaginée par l’association Gernev Glaz Gwenan, située en Bretagne.

Ruchers solidaires : la réinsertion par l’apiculture

Des chantiers d’insertion sont en projet à Quimperlé et Concarneau, soutenus par l’association. L’objectif des chantiers d’insertion : remettre un pied dans le marché du travail à des personnes exclues. Ces chantiers se basent sur une « activité-support »  : construction, ménage ou encore maraîchage bio. Ici, c’est l’apiculture qui a été choisie comme activité-support.

ruchers solidaires

©djile

À l’image des abeilles, travailleuses acharnées dotées d’un sens aigu de la communauté, les chantiers visent deux choses : l’ « accompagnement de personnes éloignées de l’emploi vers le monde du travail » et la « création de lien social dans un territoire« . La préservation de l’environnement est également une préoccupation des membres de l’association, à travers la sauvegarde des abeilles. L’abeille noire, « race endémique ancestrale« , sera privilégiée dans les ruches.

Valoriser de nombreux savoir-faire

L’apiculture nécessite de nombreux savoir-faire, autant d’activités déclinées en ateliers par l’association : au-delà de l’apiculture elle-même (soin des abeilles, récolte du miel), les salariés apprendront la menuiserie (fabrication des ruches), la couture (confection des tenues) ou encore la vente des produits issus de la ruche. Ultérieurement, une activité de transformation du miel sera également mise en place.

L’association se veut aussi ouverte au public : l’objectif est de créer des ruchers participatifs, ouverts aux citoyens pour pratiquer l’apiculture, et de former des apiculteurs amateurs. Elle est enfin ouverte à la solidarité internationale avec le projet de création d’une filière apicole au Mali.

Ces ruchers solidaires sont donc un projet exemplaire sur le plan environnemental, social et économique qu’on souhaite… voir essaimer !

Plus d’informations sur le site Internet du projet : www.gernevgwenan.fr

Illustration bannière : Le travail d’apiculteur – © Cool Pictures
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis