Ecodair donne une deuxième vie aux ordinateurs [Reportage Vidéo]

Spécialisée dans le reconditionnement, Ecodair emploie des personnes en situation de handicap psychique pour donner une nouvelle vie à des ordinateurs (pas si vieux ) de quatre ans, et les revendre à des particuliers, des associations ou des écoles qui n’ont pas les moyens de s’équiper de matériel neuf.

Rédigé par Alexandra, le 3 Dec 2016, à 6 h 53 min

Comme beaucoup de Français, cette année pour Noël, vous allez peut-être offrir un ordinateur à un proche. Et si, en plus de faire plaisir, vous faisiez un geste environnemental et social, en achetant du matériel de seconde main reconditionné par des personnes en situation de handicap psychique ? C’est ce que permet l’entreprise sociale Ecodair.

Un ordinateur reconditionné : un geste social et environnemental

Ecodair a été créé il y a plus de dix ans, en 2005, par l’association L’Oeuvre Falret. C’est le moment où est parue la réglementation sur le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) qui impose le recyclage et le réemploi de ces équipements polluants.

Reportage au sein de l’atelier Ecodair from Alexandra Luthereau on Vimeo.

L’aventure a commencé avec cinq salariés. Ils sont désormais 95, la majorité en situation de handicap, à se répartir dans les différents ateliers des trois sites de l’entreprise (à Paris, Aubervilliers et Marseille). Leur activité consiste à remettre en état des ordinateurs fixes ou portables récupérés auprès d’entreprises, d’associations ou de particuliers qui n’en ont plus l’usage.

Une deuxième vie pour 45.000 ordinateurs

Une fois arrivés dans les ateliers, les salariés s’attellent à leur donner une seconde vie. Les ordinateurs, qui ont en moyenne quatre ans de vie, sont reconditionnés. Ils sont testés, réparés, équipés des logiciels de bureautique et de navigation sur Internet, nettoyés, puis remis en boîte avant d’être revendus sur le site Internet de l’entreprise ou directement dans sa boutique-atelier à Paris. Au total, ce sont aujourd’hui environ 45.000 ordinateurs qui sont remis dans le circuit de distribution chaque année.

Ecodair

Fracture numérique et sociale

Le public acheteur visé est en premier lieu les personnes, les associations, les établissements scolaires qui n’ont pas les moyens de s’équiper de matériel neuf. Le but visé étant de participer à la réduction de la fracture numérique et sociale. Mais quiconque souhaitant encourager la création d’emploi de personnes handicapées, en s’équipant à faible coût, peut aussi acheter son matériel informatique auprès d’Ecodair.

Avec 15 à 20 kilos de déchets électriques et électroniques produits pour chaque Français tous les ans, et des personnes ou structures encore non équipées d’ordinateurs, Ecodair a de beaux jours devant elle.

Après l’ouverture d’un nouveau site à Marseille il y a un an et demi, l’entreprise sociale aimerait encore se développer dans d’autres régions. « Nous irons là où il y a le plus de chômage pour les personnes en situation de handicap psychique qui ont du mal à trouver un emploi et dans des régions où il n’y a pas de filière de remise à neuf de matériel informatique », précise Laurence Desnoyers, directrice commerciale d’Ecodair. En attendant, une belle solidarité est déjà en marche depuis plus de dix ans. Et elle n’attend plus que de nouveaux adeptes.

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste indépendante et toujours à l'affût de ces petites et grandes initiatives qui changent notre regard et notre façon de consommer, je furète, je...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis