Le recyclage se passe aussi à Roland Garros

Le sport aussi se met au développement durable : le tournoi de tennis Roland Garros s’engage pour la planète, notamment à travers le recyclage des balles grâce à l’opération ‘Balle Jaune’.

Rédigé par Marine, le 31 May 2016, à 12 h 50 min

La vie d’une balle de tennis

La fabrication d’une balle de tennis nécessite plusieurs étapes :

  • La résine, extraite du caoutchouc, arrive par blocs. Ils sont alors broyés et mélangés avec des produits naturels et synthétiques qui vont donner les caractéristiques finales du noyau de la balle.
  • Le mélange est chauffé, malaxé, puis aplati dans des presses afin d’obtenir des plaques.
  • Les plaques sont ensuite embouties pour former des demi-coques afin d’obtenir deux 1/2 noyaux.
  • Les deux parties du noyau sont assemblées entre elles pour former le coeur de la balle.
  • Le noyau obtenu est calibré puis placé dans des tambours remplis de colle afin d’en être enduit.
  • L’étape suivante consiste à placer la feutrine qui a été préalablement découpée.

Le tennis, sport polluant ?

Le tennis est considéré comme le cinquième sport le plus polluant, après le ski, les sports mécaniques, le tir et le golf.

Il faut 25 siècles pour qu’une balle de tennis de 53g se décompose ! Or les balles ont une durée de vie très courte, de un à deux ans seulement. Lorsqu’elles deviennent inutilisables, les balles de tennis sont normalement conduites à l’incinérateur avec les autres déchets.

balle tennis roland garros

Depuis de lancement de l’opération « Balle Jaune », l’impact sur l’environnement de ce sport est réduit grâce à la transformation des balles usagées en sols sportifs ou pneumatiques.

 L’Opération « Balle Jaune » en 2016

L’Opération « Balle Jaune » prévoit de récupérer environ 1,5 millions de balles de tennis en 2016, dont celles qui auront rebondi  sur la terre battue de Roland Garros.

Jusqu’ici, l’opération a permis la création de 30 surfaces souples, offertes à des structures socio-solidaires : maisons d’enfants, établissements pour personnes handicapées, foyers d’accueil médicalisés, centres de rééducation, instituts médico-éducatifs ou d’insertion professionnelle, hôpitaux pour enfants, etc.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Marine, nouvelle rédactrice de consoGlobe, adepte de musique et de dessins, est parmi les premières à dénicher des informations originales pour les...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis