Récupérer l’eau de pluie

Rédigé par Consoglobe, le 9 Oct 2008, à 17 h 40 min

Économiser l’eau, c’est faire des économies, c’est préserver l’environnement. C’est un bon plan facile à installer chez soi avec les récupérateurs d’eau de pluie. Une loi sur l’eau et les milieux aquatiques de décembre 2006 prévoyait un crédit d’impôt sur le revenu s’élevant à 25 % des dépenses effectuées pour l’acquisition de système de récupération des eaux pluviales.

La récupération d’eau de pluie, un geste simple et efficace

> récupérer l'eau de pluieAvec le prix du m3 d’eau en hausse fréquente, la facture d’eau s’alourdit et dans certaines régions ou villes, devient très lourde. La hausse du prix de l’eau a été de +38 % entre 1995 et 2005.

Aujourd’hui le prix de l’eau oscille entre 2 et 5 euros / m3 selon la région. Un système de récupération d’eau de pluie a un coût d’installation qui est vite amorti.

Récupérer l’eau de pluie et préserver l’eau potable, et donc la ressource naturelle, c’est une conso respectueuse de la nature.

Récupération d’eau de pluie : la réglementation

Les modalités d’utilisation de l’eau de pluie sont explicitées dans l’arrêté du 21 août 2008, publié au JO n°0201 du 29 août 2008

L’eau de pluie autorisée dans vos toilettes

L’arrêté d’application du 4 mai 2007 fixait une liste des équipements ouvrant droit au crédit d’impôt limitée à un usage extérieur c’est-à-dire pour de l’eau qui va servir à jardiner, arroser la pelouse ou laver la voiture par exemple.

Si vous utilisez cette eau pour une utilisation à l’intérieur de votre logement, le crédit d’impôt ne s’appliquait pas. Il fallait disposer d’un dispositif de distribution double : un pour l’eau potable de ville et l’autre pour l’eau de pluie récupérée pour alimenter les chasses-d’eau par exemple. Il n’inclut ni le coût de la main d’oeuvre, ni le coût des fournitures qui ne s’intègrent pas à l’équipement.

Bonne nouvelle, depuis le 21 août 2008, les particuliers sont autorisés à installer des systèmes de récupération d‘eau de pluie pour alimenter leurs toilettes ou pour laver les soles à l’intérieur des habitations. Pour les lave-linge, il faudra encore attendre et utiliser l’eau potable de ville.

Un crédit d’impôt eau de pluie avantageux

L’article 49 de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 a introduit un crédit d’impôt relatif au coût des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales payés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2012.

Le crédit d’impôt est de 15 % du montant des équipements éligibles. Pour une même résidence principale, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder, pour la période du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2015, la somme de 8 000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et de 16 000 euros pour un couple marié soumis à imposition commune.

récupérer l'eau de pluie

Le crédit d’impôt Eau de pluie s’applique aux équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales :

  • payés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009 dans le cadre de travaux réalisés dans un logement achevé ;
  • intégrés à un logement neuf acquis entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009 ;
  • intégrés à un logement acquis en l’état futur d’achèvement ou que le contribuable fait construire, achevé entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009.

Pour une même résidence, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt est plafonné à 8.000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et à 16 000 euros pour un couple marié soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 euros par personne à charge.

  • Pour bénéficier du crédit d’impôt, les particuliers doivent joindre la facture établie par l’entreprise à leur déclaration de revenus.

Eau de pluie – Caractéristiques pluviométriques à Paris

Quantité de pluie : Inférieure à 700 litres annuelles par m2. précipitations moyennes à 600 mm pour être exact

Moyenne en France : Env. 900 litres annuelles par m2

Le 75 est un département avec une pluviométrie faible avec un risque de sécheresse élevé. L’économie d’eau doit y être de rigueur et la récupération des eaux de pluies est importante et utile à tous les usages.

Les autres départements qui se prévalent d’une pluviométrie inférieure à 700 litres / an par m2

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




12 commentaires Donnez votre avis
  1. Les systèmes de récupération eau de pluie peuvent être installés uniquement pour arroser le jardin, nettoyer la voiture mais ils peuvent également être reliés aux canalisations de la maison pour un certain type de consommation (eau des toilettes, chasse d’eau WC, lave linge). L’utilisation de cette eau dite « récupérée » n’empêche pas de se brancher au réseau public traditionnel. Un simple système de vanne manuelle ou même automatique permet de switcher entre les deux types de source d’eau. Dans ce cas précis un système de récupération eau de pluie doit comporter une partie “traitement de l’eau” c’est à dire un système de filtration d’eau. Ce système de traitement d’eau couplé au système de récupération devra être adapté à l’utilisation de l’eau récupérée.

    Les modalités d’utilisation de l’eau de pluie sont explicités dans l’arrêté du 21 août 2008, publié au JO n°0201 du 29 août 2008. La récupération eau de pluie est encadrée avec cet arrêté et limite l’utilisation dans les maisons jusqu’au lave linge.

    Il est important de rappeler que la récupération eau de pluie s’inscrit dans le cadre de l’article 49 de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006. Celui ci introduit un crédit d’impôt relatif au coût des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales payés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009.

    Pourquoi avoir un récupérateur eau de pluie à domicile ?
    Un récupérateur eau de pluie n’est pas uniquement synonyme d’une économie d’argent, c’est aussi agir de manière « verte » et vivre « développement durable » au quotidien.

    Manque d’eau et baisse du niveau moyen des cours d’eau. On assiste aujourd’hui impuissant à une baisse des ressources. La pénurie qui ne touchait que certains pays s’est élargie aujourd’hui pour atteindre l’hexagone et toute l’Europe. Notre territoire manquant d’eau, la récupération d’eau de pluie cumulée à des reflexes d’économie de l’eau apparaissent comme des solutions idéales pour pallier à ce manque qui ne cesse de grandir. La récupération de l’eau s’inscrit dans la liste des gestes citoyens que chacun d’entre nous devrait appliquer.
    De l’économie sur le long terme car le prix du m3 d’eau augmente chaque année. Les factures d’eau deviennent incroyablement élevées. Suivant les régions et même les villes, l’eau qui nous parvient par le réseau public nous coûte de plus en plus cher. Pour exemple, nous avons vécu une hausse du prix de l’eau de +38% entre 1995 et 2005. Aujourd’hui le prix de l’eau varie entre 2 et 5 euros suivant les régions au m3. Un système de récupération d’eau de pluie a un coût d’installation significatif mais il est clair que l’investissement est très vite rentabilisé.
    Respect de l’environnement. Vous pouvez faire des économies d’argent en agissant de manière “verte” au quotidien. La récupération eau de pluie est un geste économique et écologique!
    Suivez l’actu! >>> Retrouvez toutes les informations necessaires à la récupération eau de pluie.

  2. 50 % de nos dépenses en eau ne nécessitent pas d’eau potable, par exemple pour l’arrosage du jardin, les sanitaires, et le lavage du linge pas besoin de l’eau du robinet. Quand on sait que faire en sorte que l’eau soit potable l’eau coûte environ 5 €/m3, on comprend l’intérêt de la récupération d’eau. Quand la potabilité de l’eau ne s’impose pas, inutile de « gaspiller » de l’eau potable, propre à la consommation.

  3. Les équipements en récupérateurs d’eau de pluie donnent droit à un crédit d’impôt : ma question est de savoir si les dispositions de ce crédit d’impôt eau de pluie ont changé ou pas en 2010 ?
    Merci

    Rappel : “Les équipements de récupération de l’eau de pluie donnent droit à un crédit d’impôt de 25 % du montant de la dépense, plafonnée à 16 000 euros pour un couple marié.

    Les équipements de récupération d’eau de pluie doivent répondre à un certain nombre de caractéristiques (JO du 05/05/2007).

    Les équipements de récupération d’eau de pluie concernent l’eau pluviale réservée exclusivement à un usage extérieur au logement”

  4. Je récupère l’eau de pluie,mais aussi l’eau de ma douche.Ma salle de bain est loin de la chaudière.Et le temps qu’elle chauffe,je la fait couler dans un seau.Et je m’en sert dans les wc pour les petits besoins. Ça fait plusieurs chasse d’eau économisée.

  5. Bonjour,
    discutant récemment de la récupération d’eau de pluie avec des amis qui ont une maison, ils m’ont dit avoir reçu la visite d’un responsable local (employé municipal ou des eaux, je ne sais plus).
    Celui-ci leur a dit qu’il y avait des projets pour taxer l’eau de pluie récupérée : en effet, si celle-ci repasse dans le circuit de récupération classique (tout-à-l’égout), elle devra être assainie. Actuellement quand on paye l’assainissement, on ne paye que pour l’eau en entrée. Avec ce projet on paiera 2 fois…

  6. Vivant dans un rez de jardin d’une copropriété, je souhaitez installer un recuperateur d’eau de plus mais le syndic de l’immeuble veut me l’interdire. En a-t-il le droit?

  7. Tout à fait d’accord avec Melzessard 16/10/08
    Moi aussi je récupère l’eau depuis des années,sans avoir acheté aucun matériel spécifique,si ce n’est des tuyaux pour amener l’eau jusqu’au récupérateur improvisé(seulement avec un grand tonneau au milieu du jardin).
    Je récupère l’eau de lavage des légumes pour l’arrosage des fleurs etc…etc…et tout cela pour pas un centime de plus……

  8. Prenez des récupérateurs cylindriques. S’ils sont carrés ou rectangulaires, la force de l’eau sur les parois peut/va empêcher le couvercle d’être étanche..Et attention, c’est comme les piscines, il faut faire attention aux enfants…préférez les modèles avec de petites ouvertures. Avec ces précautions, il faut en user sans modération.

  9. je récupère l’eau de pluie depuis plus de 10 ans.
    je n’ai pas attendu d’aide de l’état pour le faire
    un geste citoyen et écologique est de ne pas acheter de citerne. Il y a des tas d’autres moyens.
    L’écologie est devenue un marché très porteur pour vendre tout et n’importe quoi
    Comme d’habitude, je doute que vous publiiez mon commentaire qui ne va pas dans le sens de vos arguments : dépensez plus, l’état vous le rendra!! ça s’appelle ni plus nimoins de l’assistanat!!

  10. il y a beaucoup de vieilles maisons de 1900 équipées de citernes ciment sur pieds, comment les rendre utilisables pour l’arosage notamment, lorsqu’elles sont restées sans servir plusieurs années donc avec de la boue au fond? quelles entreprises feraient ce travail sachant qu’il existe une trappe en général sur le dessus.

  11. quel est le fabricant des reserves d’eau de pluie (voir photo ci dessus) ? merci

  12. Je souhaite réhabiliter une grange, est-il vrai, comme le dit un plombier que je doive mettre un compteur pour l’eau récupérée.
    Quel taux de TVA sera appliquée à mes travaux 5,5 ou 19,6%. Merci

Moi aussi je donne mon avis