Prix Pinocchio 2013 du développement durable : qui a les mains les plus sales ?

Rédigé par Alan Van Brackel, le 20 Nov 2013, à 17 h 19 min

Le musée Urêka : campagne « trompeuse » pour Areva

Areva a reçu le prix « Plus vert que vert« , qui dénonce l’entreprise ayant selon les internautes mené la « campagne de communication la plus abusive et trompeuse au regard de ses activités réelles« . Une large majorité, puisque 58 % des votes ont dénoncé le musée Urêka.

Le musée, situé dans le Limousin, fait la gloire des mines d’uranium. Les Amis de la Terre expliquent :  » ‘Entrez dans l’aventure de l’uranium’, propose ainsi Areva, sans aucun complexe par rapport aux graves impacts sociaux et environnementaux que continuent d’avoir ses mines d’extraction d’uranium dans le monde entier, notamment au Niger et peut-être bientôt sur le territoire des Inuits. » Pour information, dans cette catégorie étaient nominés Air France et BNP Paribas.

Auchan, « mains sales, poches pleines »

Cette catégorie concerne à la fois le lobbying dont peut faire preuve une entreprise et l’opacité de sa communication.

Avec 50 % des votes, Auchan a remporté le Prix Pinocchio pour son refus de reconnaître sa responsabilité dans l’effondrement des usines textiles du Rana Plaza au Bangladesh. Les Amis de la Terre commentent : « des étiquettes de ses vêtements ont été retrouvées dans les décombres de cet accident qui a fait 1133 morts et encore plus de blessés, essentiellement des femmes ».

Les Prix Pinocchio

Ils existent depuis 2008 et ont déjà dénoncé 36 multinationales françaises, pour mensonges et dissimulations. Le public se sent lui de plus en plus concerné à en croire le nombre de votes. Toute l’année, les Amis de la Terre, le CRID et Peuples Solidaires luttent contre l’impunité dont bénéficient aujourd’hui ces multinationales françaises en matière d’impact social et environnemental de leurs activités.

*

illustrations : © Prix Pinocchio

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonsoir,
    Je suis d’accord pour dénoncer les abus, mais ne s’attaquer que aux entreprises françaises, je trouve que c’est un racourcis facile. Evidemment qu’elles sont, comme la majorité des entreprises multinationales, impliquées dans les grands désastres mondiaux.
    Si l’on regarde plus loin que nos frontières, on s’aperçoit que de grands pays industrialisés font pire que nous. A l’échelle mondiale, je ne suis pas sûre que l’on caracole en tête de pelotton.
    Vous rétorquerez, c’est un début. OK, alors quand les autres vont-ils s’y mettre???

  2. Bonjour
    Est il possible d’avoir plus de renseignement sur les conditions de vote ?
    Tout le monde peut voter ?

    • Alan Van Brackel

      Bonjour,
      oui, tous les internautes peuvent voter.

Moi aussi je donne mon avis