Quand le porno se met au profit des causes environnementales

Rédigé par Sandrine Pouchain, le 3 Aug 2015, à 18 h 09 min

L’industrie du porno en ligne est florissante, la première sur le Web. Alors pourquoi ne pas utiliser le sexe pour la bonne cause, y compris dans l’optique de consoGlobe de “consommer mieux et vivre mieux” ? Quand le porno se met au profit de la cause environnementale, le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne passe pas inaperçu.

Consommer du porno autrement pour la cause environnementale

Les chiffres sont là, quoi que l’on puisse en penser : un Français sur dix consomme souvent du porno en ligne. Et si cet argent dépensé sur les sites X ne servait pas à enrichir cette industrie, mais à protéger la planète ?

C’est l’idée de certaines ONG, comme Fuck For Forest (FFF), une organisation écologique à but non lucratif créée en 2004.

Une démarche double

Un autre bienfait de cette nouvelle optique du porno autrement, c’est le respect de l’être humain, et surtout des femmes. Un certain nombre de productions bas de gamme sont tournées dans lesquelles les femmes sont traitées comme des objets. Les producteurs « recrutent » leurs actrices dans des milieux défavorisés et leur font tourner des scènes hard, trop hard. Oui, ça existe.

Dans les productions plus classiques, avouons qu’il est bien rare que les acteurs et actrices aient du plaisir, que cet aspect soit pris en compte lors du tournage.

porno cause environnementale fuck for forest environnement

© Fuck For Forest

La pornographie alternative, quant à elle, respecte profondément l’humain. Ni l’homme ni la femme ne sont des machines. Car le sexe, c’est censé procurer du plaisir, n’est-ce pas ? Aux spectateurs comme aux acteurs.

Le cas de Fuck For Forest

Les activistes de FFF récoltent de l’argent destiné à des actions ciblées pour protéger la nature.

De quelle façon ?

En vendant des photos et des films érotiques ou pornos réalisés par ses membres, ainsi que des T-shirts à l’effigie de l’organisation. Des projets écolos sont en cours au Costa Rica, au Brésil ou en Équateur.

Le sexe, c’est naturel

porno cause environnementale fuck for forest environnement

© Fuck For Forest

Selon eux, notre société actuelle utilise le sexe pour nous vendre tout un tas de choses inutiles. Alors, pourquoi ne pas l’utiliser à des fins écologiques bien plus utiles ? C’est l’idée de base.

Aussi, de nos jours, la guerre et la destruction de la nature sont considérées comme normales. Personne ou presque ne s’en offusque, alors que la nudité et le porno sont tabous. Les activistes de FFF veulent montrer que le sexe fait partie de la nature, ne détruit pas l’environnement, et est totalement naturel pour tout être vivant sur notre Terre.

Peut-être pourrait-on se demander s’il n’existe pas une certaine hypocrisie à la diffusion de documentaires animaliers montrant les ébats sexuels des animaux de manière tout à fait naturelle, alors que les ébats sexuels des êtres humains sont appelés eux “films pornos”, et cachés car considérés comme sales et immoraux ? Nous sommes pourtant tous des êtres sexués, dotés des mêmes instincts. Tel est le message véhiculé par ces écolos atypiques.

porno cause environnementale fuck for forest environnement

© Fuck For Forest

Leurs films faits-maison sont vendus sur le Web et montrent des scènes sexuelles ou de nudité en pleine nature. Loin des pornos industriels, ils affichent aussi l’émotion des acteurs. Tout est naturel, du plaisir qu’ils ont à réaliser le film jusqu’à leurs poils qu’ils s’abstiennent souvent d’épiler. La beauté du corps et la sexualité positive sont célébrées en même temps que la nature où ils s’ébattent.

Quels gains ?

Leona, co-créatrice de l’ONG, estime que les gains avoisinent les 100.000 euros par an, depuis ses débuts en 2004(1).

porno cause environnementale fuck for forest environnement

Le porno au service de la cause environnementale © Shutterstock

Sur leur site Web, les FFF expliquent la façon dont ils ont utilisé cet argent, pour acheter des terres ou promouvoir la permaculture et les styles de vie indigènes au Brésil, au Pérou et dans d’autres pays.

Exemple du Costa Rica : environ 25.000 euros ont été investis par les FFF pour racheter des terres, plus précisément 60 hectares de forêt tropicale. Ils prévoient de replanter des arbres sur 10 % de ces terres où la forêt a été détruite par les fermiers locaux. Ainsi, ils permettent que des parties stratégiques de la forêt, garantes de l’écosystème de toute la zone, ne tombent pas entre de mauvaises mains.

La nudité au service de l’écologie

Les FFF ne sont pas les seuls à mettre la nudité au service de l’écologie. Il y en a beaucoup d’autres (qui ne font pas dans le porno) : Nu pour la planète, World Naked Bike Ride, Greenpeace, etc.

porno cause environnementale fuck for forest environnement

Le porno au service de la cause environnementale © Shutterstock

Quel intérêt ? Attirer l’attention des journalistes et donc du public bien sûr ! Reste à savoir si cette attention se reporte ensuite vraiment sur la cause environnementale défendue. En tous cas, on en parle et c’est déjà énorme…

illustration : Le porno au service de la cause environnementale © Shutterstock

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice/journaliste freelance, devenue éco-citoyenne à la naissance de mon premier enfant il y a 10 ans déjà (c’est fou comme devenir parents peut...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Pensent:) . Mais agir c’est mieux si on veut vraiment faire bouger les choses .
    Même si au fond de moi ,plus le temps passe,plus je crois que nous ne sommes qu’un virus qui court à sa perte ,avec le culot monstre d’emporter les autres espèces organiques:(!

  2. Bravo ,pour ces humains qui même en forniquant ,pense à notre mère nature .
    Elle nous donne tout ,et nous n’avons aucune pitié pour elle ; c’est tellement égoïste .

Moi aussi je donne mon avis