Pollution granulés plastiques industriels, la chasse est ouverte

Le 19 juin 2021, les ONG Good Karma Projects et Surfrider Europe ont donné le coup d’envoi d’une expédition en Méditerranée afin d’étudier le phénomène de pollution aux granulés de plastique.

Rédigé par Anton Kunin, le 21 Jun 2021, à 10 h 29 min
Pollution granulés plastiques industriels, la chasse est ouverte
Précédent
Suivant

À bord d’un voilier, en compagnie de chercheurs, ces ONG récolteront des spécimens de billes en plastique, ou granulés plastiques industriels, déversés dans la Méditerranée par les usines du polygone industriel de Tarragone.

Depuis des années, des granulés de plastique se déversent sur le littoral espagnol

C’est un type de pollution connu depuis les années 1970 mais observé sur le littoral espagnol depuis seulement 2018 : ces dernières années, des ONG environnementales s’intéressent de plus en plus aux déversements massifs de billes de plastique aux abords des usines des alentours de Tarragone.
En 2018, elles ont été aperçues pour la première fois par des surfeurs sur la plage de La Pineda, à Vila-Seca, près de Tarragone. Cette même année, Greenpeace indiquait qu’environ 120 millions de billes avaient été trouvées sur la plage.

Des quantités plus importantes peuvent également être observées lors de tempêtes, comme cela a été le cas lors de la tempête Filomena de janvier 2021 : ces billes de plastique s’étaient alors déversées en masse sur la plage.

Pour étudier la taille, la nature et surtout la concentration de ces billes dans divers endroits de la Méditerranée entre le littoral espagnol et les îles Baléares, les ONG Good Karma Projects et Surfrider Europe ont lancé, le 19 juin 2021, une expédition à bord d’un voilier. À l’aide d’un chalut, elles repêcheront ces billes flottant dans la mer afin de les ramener dans un laboratoire de l’Université de Barcelone, où elles seront analysées.

Granulés plastiques Industriels (GPI)

Aussi appelés  « Larmes de sirène » ou « nurdles » en anglais, les GPI sont de petites billes, cylindres, comprimés ou pastilles (2 à 10 mm), manufacturés à base de plastique pour fabriquer nos objets en plastiques… Ils causent une pollution plastique presque invisible, intègrent la chaine alimentaire, et sont vecteurs de contamination aquatique.

Lire aussi : Des tonnes de plastiques au fond des océans, l’Europe n’est pas en reste

Le déversement dans la nature de granulés plastiques, un fléau en Europe

Selon les deux ONG, cette expédition vise surtout à alerter les décideurs publics sur l’inefficacité des initiatives volontaires des industriels, telles que l’« Opération Clean Sweep ». Mise en place il y a 25 ans aux quatre coins du monde (l’Europe mais aussi l’Amérique du Nord, l’Australie, la Chine et le Brésil) par l’Association de l’industrie du plastique et le Conseil américain de la chimie, celle-ci vise à limiter le déversement par les industriels de poudre, flacons et billes de plastique.

Pour les industriels, il s’agit en réalité d’une simple adhésion à cette initiative via le remplissage d’un formulaire. L’Opération Clean Sweep fournit certes un manuel détaillant les mesures à prendre, mais il ne s’agit que de recommandations, et leur mise en oeuvre ne fait l’objet d’aucun contrôle.

Selon une étude commandée par la Commission européenne en 2018, 160.000 tonnes de billes de plastique échapperaient au circuit industriel chaque année en Europe, à chaque stade de la production et de la distribution.


L’ONG Plastic Soup Foundation estime pour sa part qu’à travers le monde, 265.000 billes en plastique sont déversées dans la nature chaque seconde(1).

Pour interpeler les pouvoirs publics et les industriels face à cette pollution insidieuse,suivez l’expédition sur les réseaux sociaux et partager les découvertes avec le hashtag #ChasingPellets

Illustration bannière : La pollution granulés plastiques © Daisy Daisy
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis