Biodiversité – La France peut dire adieu à la Pie-grièche à poitrine rose

La Pie-grièche à poitrine rose, un oiseau « en danger critique d’extinction » en France depuis une décennie, a finalement disparu de notre territoire.

Rédigé par Anton Kunin, le 14 Oct 2019, à 11 h 35 min

La tentative de reproduction du dernier couple de pies-grièches à poitrine rose (Lanius minor) de France a échoué à l’été 2019.

Le premier oiseau à disparaître de France au 21e siècle

Dans le monde mais aussi au plus près de nous, en France, la biodiversité décline sous nos yeux(1). Derrière les chiffres, il y a des espèces, dont le dernier exemple est la pie-grièche à poitrine rose.

pie grièche

La pie-grièche niche au sud, au centre et à l’est de l’Europe et en Asie, de l’ouest jusqu’au centre. Elle hiverne dans la partie sud de l’Afrique © AlekseyKarpenko

Cet oiseau, connu pour son masque noir autour des yeux et pour empaler ses proies sur des épines,  était suivi avec assiduité depuis plus de 20 ans. Début juillet 2019, alors qu’il n’en restait qu’un seul couple en France, les ornithologues de l’Hérault ont tenté une ultime fois leur reproduction, mais celle-ci a échoué.

« Il y a désormais peu d’espoir de revoir un couple de cette espèce en France en 2020 », fait savoir la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de l’Hérault. « La pie-grièche à poitrine rose sera vraisemblablement le premier oiseau à disparaître de France métropolitaine au 21ème siècle », affirment également ses spécialistes.

Lire aussi : Mortalité des oiseaux : qui les tue par milliards ?

La pie-grièche à poitrine rose ne restait en France que la moitié de l’année

La pie-grièche à poitrine rose était présente en France entre les mois d’avril et août, où elle tentait de se reproduire. Elle recherchait de grands arbres pour y construire son nid au sein d’un habitat ouvert en prairies ou friches, en zones enherbées et de vignes.

Toujours d’après la LPO, les populations de cet oiseau ont décliné suite à la diminution des insectes, induit par l’usage systématique de pesticides et plus globalement l’intensification de l’agriculture.

Et lorsqu’ils migrent vers l’Afrique, les Pies-grièches à poitrine rose doivent affronter des conditions météorologiques défavorables (tempêtes de sable), la prédation naturelle, le braconnage dans les pays du Moyen-Orient ou encore les captures au filet en Égypte.

Illustration bannière : Pie-grièche – © PACO COMO

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis