Les oiseaux consomment autant d’insectes que les humains mangent de viande et de poisson !

La disparition de oiseaux insectivores pourrait avoir des conséquences néfastes pour l’agriculture, d’un point de vue écologique et économique.

Rédigé par MEWJ79, le 1 Sep 2018, à 13 h 30 min

Une équipe de chercheurs de l’université de Bâle a analysé une centaine d’études et constaté que les oiseaux insectivores mangeaient, entre 400 et 500 millions de tonnes d’insectes par an. Or, les volatiles disparaissent des campagnes françaises : une catastrophe pour l’agriculture.

Les oiseaux insectivores : un rôle écologique et économique

Les oiseaux disparaissent des campagnes françaises. Pourtant ils sont primordiaux dans la survie de tout l’écosystème. Une équipe internationale de chercheurs a mis en exergue, dans une étude parue cet été dans la revue The Science of Nature, le rôle écologique et économique de ces volatiles en grande partie menacés.

Les oiseaux insectivores, indispensables au bon fonctionnement de l’écosystème © Bachkova Natalia

Pour mener à bien leurs travaux, les scientifiques ont analysé 103 études menées dans 7 écosystèmes différents et ont réussi à estimer l’effet global de la prédation de ces oiseaux. Leurs conclusions permettent de déterminer l’étendue de l’impact de ces oiseaux insectivores du monde entier et donc du rôle considérable qu’ils jouent pour éliminer les insectes nuisibles, notamment dans les cultures.

 400 à 500 millions de tonnes d’insectes dévorées par an

« Nous estimons que la biomasse de proies consommée par l’ensemble des oiseaux insectivores du monde entier se situe entre 400 et 500 millions de tonnes par an », notent les chercheurs dans leur étude. Et, comme les oisillons sont friands d’insectes le nombre de captures augmente lorsque les oiseaux doivent nourrir leur progéniture.

La quantité de nourriture consommée par les oiseaux insectivores est donc similaire à celle de la population mondiale humaine de viande et de poisson, qui selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en consomme environ 400 millions de tonnes par an.

De plus, selon les estimations précédentes, la population mondiale des araignées consomme aussi entre 400 et 800 millions de tonnes d’insectes par an.

Un étourneau apporte un insecte à son petit © Petr Simon

Adieu fourmis, sauterelles, mouches, coléoptères et autres pucerons ! « La population globale des oiseaux insectivores consomme annuellement autant d’énergie qu’une ville comme New York », détaille le principal auteur, Martin Nyffeler, biologiste à l’université de Bâle (Suisse). Les oiseaux forestiers sont les plus voraces puisqu’ils consomment 75 % des insectes, soit environ 300 millions de tonnes, 100 millions sont attaqués par les volatiles des savanes et de la campagne.

Le nombre d’oiseaux dans les campagnes françaises a diminué d’un tiers en quinze ans

Or, les oiseaux sont en voie de disparition. Le CNRS et le Muséum national d’histoire naturelle ont publié mardi 20 mars 2018 deux études à la méthodologie différente mais à la même conclusion. En moyenne, les populations d’oiseaux dans les campagnes françaises ont diminué d’un tiers en quinze ans. En cause, l’utilisation de pesticides, le déboisement, la pollution lumineuse…

Sur le terrain, ce phénomène est constaté par les spécialistes. Max Bird, vidéaste, voyage pour photographier, notamment les oiseaux. Ce Belge estime que si les oiseaux disparaissent si vite en France, cela est dû à la diminution des effectifs des insectes. En effet, la nourriture manquant, les oiseaux disparaissent aussi. Ainsi, si les oiseaux venaient à disparaître, les conséquences économiques et écologiques seraient terribles, notamment pour l’agriculture.

Illustration bannière : L’inquiétante disparition des oiseaux insectivores – © Pierre Watson
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis