PEF : le nouveau système de notation européen qui va remplacer les ‘labels verts’

Connaissez-vous la PEF et l’OEF ? Ce système Européen de notation de la Performance Environnementale des Produits et des Organisations pourrait devenir la norme mondiale pour éclairer les consommateurs et facilité la transition des entreprises.

Rédigé par Séverine Bascot, le 22 Jun 2018, à 8 h 10 min

Selon le dernier Eurobaromètre sur les produits verts, publié par la Commission européenne, 48 % des consommateurs européens sont désorientés par le flux d’informations environnementales qu’ils reçoivent.

S’ils ont tendance à privilégier des biens à la fois sains pour eux et pour la planète, ils ne font plus confiance à la communication des marques, lassés par le greenwashing. Ainsi, seuls 2 % des citoyens se fient aux labels et aux affirmations environnementales privés. Et on les comprend : on retrouve en effet plus de 400 labels environnementaux sur les produits et services à travers le monde(1), de quoi se perdre dans cette « jungle verte » !

Performance environnementale des produits (PEF) et des organisations (OEF) : des consommateurs au pouvoir et des entreprises stimulées

Pour remédier à ce problème, la Commission européenne travaille depuis 2013 sur une nouvelle méthode de notation des produits (le Guide PEF pour Product Environmental Footprint Guide), et des organisations (le Guide OEF pour Organisation Environmental Footprint Guide). À l’issue de la conférence qui se tenait du 23 au 25 avril 2018 à Bruxelles, elle a annoncé le succès de la phase d’expérimentation.

PEF GUIde

Le PEF Guide pour une analyse de la performance environnementale d’un produit sur toute sa durée de vie

La méthode PEF a pour objectif de définir objectivement l’empreinte environnementale des produits et d’en donner une méthode de mesure rigoureuse commune à tous pays membres de l’UE.

L’empreinte carbone… ça ne suffit pas !

Jusqu’alors, nous ne disposions que de l’empreinte carbone, pour évaluer l’impact sur l’environnement des produits que nous achetons … Or, la phase d’expérimentation menée par la Commission européenne, avec 260 organisations et entreprises industrielles, a démontré que celle-ci ne suffit pas : au contraire, elle ne représente souvent qu’un tiers environ de l’impact environnemental global !

Ainsi, l’empreinte carbone des pâtes ne représente que 18 % de l’impact environnemental de ce produit alimentaire courant, 28 % pour la bière, 28 % pour le vin, 38 % pour les peintures ou encore 38 % pour les matériaux d’isolation.

Le PEF guide, comment ça fonctionne ?

260 acteurs européens volontaires (entreprises, ONG, chercheurs) ont donc été mis à contribution pour définir 13 critères par familles de produits, portant sur l’ensemble des cycles de vie (de sa fabrication à sa disparition).

Parmi les 13 facteurs de la « PEF », on trouve notamment :

  • le réchauffement climatique
  • l’empreinte carbone
  • l’épuisement des ressources
  • la destruction de la couche d’ozone causée par l’émission de gaz tels que les chlorofluorocarbures ou les hydrochlorofluorocarbures émis notamment par les systèmes de réfrigération (différents de l’impact carbone)
  • l’émission de radiation ionisante qui tient compte des effets nocifs sur la santé humaine causés par les rejets radioactifs
  • l’eutrophisation des mers, des sols et des cours d’eau qui est due aux émissions excessives de nitrates et phosphates entraînant la prolifération d’algues et un appauvrissement en oxygène causant un déséquilibre des écosystèmes
  • la consommation d’eau
  • l’acidification des sols et des rivières causée par l’émission de polluants tels que les oxydes d’azote et oxydes de soufre émis lors du transport et qui entraîne le déclin des zones forestières et des problèmes de santé humaine

En pondérant les 13 critères, dont la liste a été précisément établie par familles de produits, on obtient une note globale, qui fait aujourd’hui consensus. Le consommateur peut alors comparer les notes des produits d’une même gamme et savoir facilement où porter son choix.

PEF

Tous les critères de mesure de l’impact environnemental (en anglais)

Quelles familles de produits sont concernées par l’évaluation ?

Lors de la phase pilote, les 260 organisations et entreprises volontaires ont développées l’outil dans leurs secteurs d’activités respectifs.

  • batteries et accumulateurs
  • peintures
  • conduits d’approvisionnement d’eau chaude et froide dans les bâtiments
  • détergents liquides
  • produits intermédiaires en papier
  • ordinateurs et équipements périphériques de stockage
  • cuir
  • tôle
  • chaussures (hors cuir)
  • production d’énergie photovoltaïque
  • isolation thermique des bâtiments
  • T-shirts
  • systèmes d’Alimentation sans interruption
  • bière
  • produits laitiers
  • aliments pour animaux producteurs d’aliments
  • huile d’olive
  • eau en bouteille
  • pâtes
  • aliments pour chats et chiens
  • vin

Le projet est toujours en cours pour les filières du café, de la viande emballée, et a été temporairement mis en suspend dans les filières de la papeterie (cahiers), de la pêche et de l’aquaculture.

Les expérimentations dans ces secteurs ayant été concluantes et validées par la Commission Européenne, il s’agit à présent de juger comment engager plus d’acteurs dans la démarche et de s’aider de la méthode pour renforcer les politiques liées à l’information environnementale et à l’économie circulaire.

L’avantage pour les entreprises d’adopter la méthode PEF

D’autre part, les investisseurs sont de plus en plus à la recherche d’opportunités de développer et mettre sur le marché des produits à plus faible impact écologique. Et les entreprises qui s’engagent pour plus de responsabilité sociétale connaissent globalement de meilleures performances économiques.

PEF, performance environnementale produits

La méthode PEF Guide pourrait être appliquée dans le monde entier © Barnaby Chambers

Les entreprises européennes ont donc tout intérêt a mettre en oeuvre rapidement la nouvelle méthode d’évaluation unique en son genre, puisqu’elle permettra de :

  • réduire les coûts en uniformisant les leviers (spécialement dans le cadre de politique SME – Système de Management Environnemental), mais aussi améliorant la gestion des ressources et de la chaîne d’approvisionnement.
  • ouvrir de nouveau marchés et opportunités financières grâce à leur bonne note environnementale
  • fournir des informations claires, simples, traçables et comparables pour les consommateurs et les entreprises.
  • supporter la compétitivité des entreprises européennes

Une application pour mettre en oeuvre le PFE Guide

PEF ; YukanPar une technologie utilisant les dernières avancées du big data, la start-up YuKan permet aux industriels de noter leurs produits et de publier ces scores sur leur plateforme, mais aussi d’identifier les leviers d’optimisation de leur performance et même de simuler des stratégies d’éco-conception.

Acceptée depuis peu comme référence européenne, la PEF serait même applicable à l’échelle mondiale. Si elle fait son chemin, cette méthode inédite pourrait donc non seulement rendre mettre fin aux affirmations ou labels environnementaux sans fondement, mais aussi offrir l’opportunité aux industriels vertueux de connaître et valoriser objectivement leurs produits. Une véritable révolution dans le secteur de l’environnement… et le glas qui sonne pour le Greenwashing !

Illustration bannière : – La méthode PEF vers la fin du greenwashing © Digital Saint
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Tiens, tiens le projet a été suspendu pour l’industrie du papier … causerait-elle trop de pollution ? Surtout n’essayons pas de mesurer cette pollution, elle nous demanderait de revoir radicalement notre façon de vivre ! Pourtant on a tout à gagner à s’affranchir du papier et c’est très facile.

Moi aussi je donne mon avis