Paris s’équipe de nouvelles poubelles pour lutter contre les rats

Face à la prolifération de rats, 10% des poubelles parisiennes seront remplacées par des corbeilles d’un nouveau type qui leur seront moins accessibles.

Rédigé par Anton Kunin, le 3 Jun 2019, à 11 h 40 min

3.200 poubelles d’un nouveau type devraient s’inviter dans les rues de Paris d’ici début 2020.

Une nouvelle poubelle… à l’efficacité incertaine

Le projet était dans les cartons depuis 2018, maintenant c’est fait : dans quelques jours, les agents de la Ville de Paris commenceront à remplacer une partie des poubelles de la capitale par un nouveau modèle, présenté comme étant plus difficile d’accès pour les rats(1).

 

Le modèle actuel, conçu par Jean-Baptiste Wilmotte et déployé entre 2013 et 2015 (il a coûté 3 millions d’euros à la Ville), présente, en effet, l’inconvénient d’être très perméable. Les rats se glissent facilement entre ses barres et déchirent le sac pour y piocher des restes de nourriture.

Le nouveau modèle est, quant à lui, recouvert d’un grillage fin. En théorie, les rats ne devraient pas pouvoir atteindre le sac… quoique, de l’aveu de Mao Péninou, adjoint chargé de la propreté à la mairie de Paris, fait dans un entretien au Parisien, plusieurs rats ont été retrouvés dans ces nouvelles poubelles. « Il n’est pas certain que ce modèle soit le bon. Il faudra peut-être en tester d’autres », a-t-il déclaré.

Paris : 3.200 poubelles seront remplacées par un nouveau modèle

2.000 poubelles de ce nouveau modèle seront installées entre juin et octobre 2019. 1.200 autres s’y ajouteront d’ici début 2020. Elles seront installées dans et à proximité des parcs, des marchés et des lieux de pique-nique. Il n’est toutefois pas question de remplacer l’ensemble des poubelles Bagatelle. La mairie n’explique pas non plus pourquoi elle a passé commande pour une quantité aussi importante sans être sûre de l’efficacité de ce nouveau modèle.

Les nouvelles poubelles arriveront-t-elles à arrêter les rats ? ©anatolypareev

La mesure interroge aussi quant à l’efficacité des campagnes de dératisation menées depuis plusieurs années dans la capitale. Dans certains arrondissements, certains habitants ont même organisé leur propre brigade anti-rats.

Néanmoins, la Ville de Paris affiche fièrement la coquette somme de 1,5 million d’euros, correspondant à son plan d’action anti-rats, lancé en 2018.

 

Illustration bannière : Rats sur un trottoir parisien – © Florian Bott
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Changer les poubelles ne va pas éradiquer les rats, ils vont aller ailleurs, mais je ne comprends peut-étre pas tout ? Dites-moi ce que ça va changer Merci

Moi aussi je donne mon avis