Les rats ont envahi Paris, la mairie prend des mesures drastiques

Une opération massive de dératisation a été lancée à Paris où des parcs et jardins seront fermés pendant plusieurs jours.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 9 Dec 2016, à 10 h 45 min

À Paris, les rats sont devenus trop nombreux et la mairie a décidé d’agir en menant une opération de dératisation massive. Plusieurs parcs et jardins ont été fermés pour les 15 prochains jours.

Une menace sanitaire réelle

Les rats prolifèrent à Paris et la municipalité a décidé de lancer un « plan d’action de grande ampleur » pour éradiquer ces rongeurs. Plusieurs parcs et jardins de la capitale ont été fermés, afin que les services de la commune opèrent cette dératisation.

S’ils ne représentent pas une menace pour la santé des Parisiens, ils demeurent le témoin d’un manque d’hygiène dans les rues de la capitale et nuisent à l’image que se font les touristes de cette ville. Interrogé par Le Parisien(1), qui a mené une enquête sur le sujet, le docteur Georges Salines, chef des services parisiens de santé environnementale, confirme toutefois que « les rats sont une menace sanitaire réelle ». « Il n’y a pas de risque de maladie ou de peste, mais ce sont des problèmes de propreté ainsi qu’un réel désagrément visuel et psychologique », ajoute-t-il.

Marseille également frappée par la prolifération des rats

Pour lutter contre la prolifération des rongeurs, les parcs et jardins concernés seront fermés environ une quinzaine de jours, le temps pour les services de la ville de placer des produits raticides, sous la forme d’appâts anticoagulants, non dangereux pour les autres animaux, et qui devraient permettre de porter un coup fatal à ce fléau.

Paris n’est pas la seule ville concernée et à Marseille, la municipalité prend également des mesures pour enrayer la prolifération des rongeurs qui cohabitent, de jour comme de nuit, avec les habitants. Dans le centre-ville, une école a récemment été fermée pour mener une opération de dératisation, tandis que les riverains ont été invités à sortir leurs poubelles uniquement de jour pour éviter d’attirer les rongeurs.

Illustration bannière : Le square René Viviani à Paris – © Tyler McKay Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




11 commentaires Donnez votre avis
  1. S’il y a des rats, c’est qu’ils ont de quoi se nourrir.
    Faire en sorte qu’il y ait moins de déchets à leur portée suffira à en réduire le nombre.
    Par ailleurs, ils assurent un véritable service en réduisant les déchets dans les égouts. Il faut donc leur rendre les égouts plus habitables en réduisant nos déchets chimiques qui les font fuir.
    Comme tous les détritivores, les rats sont nos commensaux, nous devons apprendre à cohabiter sans crainte.

  2. Recrudescence de rats, de gale, de punaises de lit à Paris, nos écolos bobos parisiens vont comprendre à quoi servent les raticides, les insecticides,…
    Oui le anticoagulants sont dangeureux, plusieurs cas d’intoxication d’espèces d’oiseaux protégés (exemple le milan royal) dans la lutte contre les campagnols car ces oiseaux mangent les cadavres de rongeurs.
    Mais peu de risque pour les humains, à moins que vous n’ayiez du rat au menu ce midi!

  3. la mairie prend des mesures drastiques ????

    La mairie ferait mieux de prendre des mesures drastiques pour lutter contre ce qui fait que les rats prolifèrent. (Misère, pollution, manque d’hygiène, ghettos, manque d’éducation, spéculation immobilière…) Elle peut toujours dératiser pour un temps mais le problème se reposera si rien ne change.
    La nature a horreur du vide et qu’on le veuille ou non le rat joue son rôle d’éboueur, s’il n’était pas là ce pourrait même être pire…

  4. nous aussi les rats prospèrent tranquillement dans le 13eme trop de poubelles qui débordent sur les trottoirs trop de détritus qui trainent sur les pelouses des immeubles des personnes qui jettent leurs immondices qui pour le coup attirent les pigeons les corbeaux et maintenant les mouettes qui prolifèrent également .. manque de personnel et trop de gens non concernés par le problème d’insalubrité ..

  5. Il n’y a pas longtemps une technicienne a dit en réunion : en fait on s’est trompés, plutôt que trier à la maison les papiers cartons plastiques etc. facilement récupérables par mécanisation en déchetterie, il faudrait apprendre au public à trier les déchets organiques, pour les méthaniser ou les composter.
    Ca suffirait à réduire fortement les déchets organiques dans les poubelles tout venant, et le nombre de rats qui s’en nourrissent

  6. De qui se moque-t-on ? les anticoagulants non dangereux pour les autres animaux ???? ah parce que c’est de l’anticoagulant qui fait la part entre les espèces mammifères ??? du grand n’importe quoi !
    avant de massacrer les rats, l’humain devrait plutôt s’interroger sur ses propres comportements : les rats se multiplient en fonction de la quantité de nourriture disponible et si aujourd’hui ils deviennent « dérangeants » pour certains, ce n’est pas de leur faute mais de la faute des humains.
    Arrêtez de jeter de la nourriture et la quantité de rats arpentant les rues diminuera.
    Qui va payer le tribu de la connerie humaine ? les rats, certes, mais aussi les oiseaux qui mangeront leur dépouille, les chats abandonnés, etc…
    Cette décision est encore celle d’une grosse conne qui ne connait rien à la vie. Quand au médecin, moi, c’est sa vue qui me donne la gerbe à cette merde ambulante…

    • Je me joins à ce coup de gueule !

    • J’habite en plein centre du marais à paris dans un immeuble qui donne directement sur un square infesté de rats depuis 1 mois. Les rats passent entre nos jambes le soir quand on rentre dans l’immeuble. Alors facile quand on est pas concerné de poster ce genre de message. La situation est dramatique depuis quelques semaines dans plusieurs parcs à Paris.

  7. Sauf que sur votre photo c’est une musaraigne, pas un rat.
    Ceci dit c’est vrai que c’est inquiétant, l’histoire a montré que les rats accompagnaient souvent les épidémies.
    Mais je pense surtout qu’ils sont attirés par les montagnes de déchets que produisent les humains.
    Revenons à une consommation raisonnée et le problème se règlera de lui-même.

    • bien d’accord avec vous

  8. A l’image de la France , les rats quittent le navire et se retrouvent à errer dans les rues

Moi aussi je donne mon avis