Fabriquer un parfum d’intérieur naturel et sans toxiques

Sur quoi se rabattre quand on veut parfumer son logement sans utiliser les produits du commerce, comme les désodorisants ou les bâtonnets d’encens, qui font plus de mal que de bien ? Nos conseils pour un parfum d’intérieur naturel.

Rédigé par Jean-Marie, le 13 Sep 2017, à 15 h 34 min

Pour diffuser une douce odeur chez soi sans s’imprégner les bronches de substances nocives, ayons le réflexe huiles essentielles…

Désodoriser avec un parfum d’intérieur naturel c’est possible !

On le sait bien les parfums, les désodorisants et surtout les destructeurs d’odeurs sont nocifs pour la santé. En outre, ils sont une source de pollution domestique car ils diffusent des polluants atmosphériques. Voyez ces substances que nous cachent… les bougies parfumées qui explique bien pourquoi ces parfums d’intérieur jouent sur une ambiguïté dans leur communication, pour faire oublier leur coté néfaste à la santé.

parfum d'intérieur naturel

L’encens dégage des substances nocives © Katilda

Lire aussi : Alerte aux parfums d’intérieur !

Alors comment parfumer sans se faire du mal ?

Un diffuseur d’huiles essentielles a pour vocation de répandre l’arôme des huiles dans une pièce, de désodoriser, de faire en sorte qu’un intérieur sente bon et agisse sur l’humeur de ses occupants.

Certains diffuseurs sont électriques (pour faire chauffer l’eau ou les huiles essentielles et les diffuser avec de la vapeur d’eau) et d’autres utilisent des roseaux. Mais le vrai problème vient des fumées dégagées par la combustion (incomplète) de parfums artificiels, qui contiennent des phtalates et du formaldéhyde. Moins toxiques que l’encensles bougies diffusent tout de même, outre le formaldéhyde, de l’acroléine et des particules. 

De quoi rendre illusoire tout espoir de purifier l’air intérieur.

Un parfum d’intérieur naturel fait maison

Le mieux est donc de laisser tomber les parfums d’intérieur du commerce et d’utiliser un diffuseur d’huiles essentielles maison. Ainsi vous saurez exactement ce qu’il y a dans votre parfum sans que cela vous prenne beaucoup de temps. Car il existe plusieurs manières de fabriquer la base liquide d’un parfum d’intérieur.

1. Alcool + Huile essentielle + Eau

L’alcool s’évapore plus vite que l’eau, ce qui en fait un bon choix pour faire diffuser l’arôme via les brins de roseaux.  La combustion ne dégagera pas de fumée un peu grasse contrairement aux versions qui utilisent de l’huile végétale (comme ci-dessous).

  • Versez 60 millilitres d’eau chaude dans un bocal ou un flacon.
  • Ajoutez 60 millilitres d’alcool (il semblerait que le gin ou la vodka fonctionnent !).
  • Versez 25 gouttes de l’huile essentielle de votre choix.
  • Mélangez.

2. Huile végétale + huile essentielle

La proportion à respecter est de 30 % d’huile essentielle et de 70 % d’huile végétale. Vous pouvez essayer l’huile d’amande ou de l’huile de carthame qui ont un parfum très discret. Ajoutez l’huile essentielle de votre choix et mélanger.

Évitez les huiles minérales car elles sont fabriquées avec du pétrole.

3. Huile végétale + huile essentielle + Alcool

Dans cette version, utilisez 60 millilitres d’huile végétale (amande ou carthame) avec 2 ou 3 petites cuillère d’alcool et une généreuse rasade d’huile essentielle en respectant, là aussi, le ration 30/ 70 %.

Quel que soit le mélange que vous choisissez, versez votre parfum dans un joli récipient en verre ou en céramique. Ajouter des diffuseurs en roseau ou une autre pointe végétale sèche qui aura la vertu de faire remonter le liquide vers le haut. Laissez tremper l’embout pendant deux ou trois heures puis retournez. Tous les quelques jours, vous pouvez rajouter plus d’huile essentielle pour compenser l’évaporation.

parfum d'intérieur naturel

© Ina Ts

Quelle huile essentielle choisir ?

Voici quelques suggestions :

  • Citron, lemongrass, thym pour purifier.
  • Lavande, mente, cèdre, jasmin, orange pour donner une ambiance positive, et combattre la dépression.
  • L’eucalyptus et la lavande pour faire baisser la tension.
Illustration bannière : Diffuseur de parfum d’intérieur naturel – © ORLIO
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour,
    il faut faire tremper les tiges de roseau dans la préparation, puis retourner la tige et l’allumer c’est ça ?
    Dans ce cas, il faut le changer de flacon non ?? (le mélange à base d’alcool risque de prendre feu ??)
    Désolée et ces questions naives, je n’ai jamais utilisé ce système !

  2. Bonjour,

    Dans la vidéo ? Quelle est la quantité d’alcool SVP ?

    Merci d’avance

  3. Bonjour,

    Dans la vidéo, quelle est la proportion d’alcool ? 30 ml ? 50 ml ?

    Merci d’avance.

  4. Bonjour

    Très intéréssée par cet article, par contre plutôt que d’acheter des diffuseurs, y-a t’il un moyen de les “régénérer” ?

  5. Très contente de cet article et pressée de d’essayer ces recettes.

    Question:
    Pour celles contenant de l’alcool, quel alcool utiliser ?
    J’exclue le rhum et la vodka.
    Il reste donc l’alcool à bruler et ceux vendus en pharmacie à 90º ou à 70º.

    Merci et à bientôt.

  6. Bonsoir,
    Moi qui adore les odeurs dégagées par les bougies, je crois que je vais me mettre aux huiles essentielles…
    Pour faire le mélange, quel degré d’alcool conseillez-vous? Peut-on utiliser des brindilles sèches pour diffuser?
    Merci

    • Vous pouvez aussi fabriquer vos propres bougies avec des matières naturelles tel que la cire d’abeille et la cire de soja et des huiles essentielles. Sur le site aromazone vous trouverez les explications et tous le matos.

  7. Où puis-je trouver des diffuseurs en roseau ?

Moi aussi je donne mon avis