Ces substances que nous cache … le désodorisant Airwick

Rédigé par Jean-Marie, le 25 Jan 2013, à 11 h 54 min

Les désodorisants d’intérieur font tout pour nous séduire et bien nous disposer, à commencer par un discours qui évoque la douceur de vivre : « Les diffuseurs automatiques Air Wick répandent lentement un parfum doux et délicat dans tout votre intérieur. Durant plus de quatre semaines, les diffuseurs automatiques Air Wick créent une ambiance chaleureuse et illuminent votre maison. » Idyllique !

« La gamme de diffuseurs continus Air Wick vous permet de parfumer en continu les différentes pièces de votre maison. Simples et efficaces, ils s’adaptent à toutes les situations et seront la solution idéale pour éliminer efficacement les odeurs. » peut-on lire sur le site officiel d’Air Wick.

Les désodorisants jouent sur une énorme (et volontaire) ambiguité

desodorisant airwickLe marché des désodorisants d’intérieur représente pas loin de 7 milliards d’euros et continue à grandir année après année malgré les inconvénients des produits.
Disons de suite, la marque Airwick, comme tout le marché des désodorisants d’intérieur, a joué sa croissance sur une ambiguïté volontaire, certains diraient une tromperie, même si elle n’a jamais été explicite.  Il s’agit du fait que la plupart des gens qui achète un désodorisant d’intérieur pour « éliminer les mauvaises odeurs » pense que Airwick and Co vont les aider à, justement, éliminer ces odeurs.

Eh bien non !
Les désodorisants ne font que masquer ces vilaines odeurs de cigarette, de pollution ou de nourriture. Plutôt que détruire les odeurs, elles ajoutent de nouvelles substances qui s’ajoutent à celles déjà présentes dans l’air de votre intérieur, pour les écraser, les masquer, les rendre imperceptibles… mais sans les évacuer ni les détruire. Comment font-ils ?
Les désodorisants gênent votre capacité à sentir en recouvrant vos conduits olfactifs d’un fin film huileux et en relâchant un agent qui anesthésie les terminaisons nerveuses.

 desodorisant-irritantUne étude de 2007, de la Natural Resources Defense Council a montré que 12 des 14 marques de désodorisants analysés contenaient des phtalates. Si votre désodorisant ne contient pas de phtalates, il n’en est pas sûr pour autant : la grande majorité des désodorisants d’intérieur émettent des quantités significatives de terpène, une substance organique volatile qui réagit naturellement avec l’ozone naturelle pour produire du formaldehyde, un produit qui favoriserait le cancer. Pas top !

Une autre étude de 2007 publiée par l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine montre que l’usage régulier des sprays de type Airwick augmente le risque de devenir asthmatique de 30 à 50 %. (1) Que Choisir, de son coté, note que « les émissions de ces seuls désodorisants suffiraient à expliquer l’augmentation spectaculaire de l’asthme chez les enfants, de 40 % sur les quinze dernières années« . Les femmes qui utilisent souvent ces produits auraient même un risque accru de cancer du sein (1). Bigre !

allergies-desodorisantEn 2008, consoGlobe publiait déjà un article alerte aux désodorisants d’intérieur !… Le magazine Que Chosir avait mené des tests sur 39 désodorisants d’intérieur différents, vendus au grand public. Le résultat était fort simple à résumer : «Éliminez les désodorisants d’intérieur» ; les fabricants de désodorisants d’intérieur ne peuvent pas garantir qu’ils ne sont pas nocifs et ils dégradent la qualité de votre air.

Les marques concernées sont nombreuses outre d’Airwick : Ambi Pur, Histoire des senteurs, Brise, L’Occitane, Encens du monde, Terre d’oc, Oust, Febreze, Phytaromasol, Florame.

Suite >  l’AIR WICK DIFFUSEUR ELECTRIQUE décortiqué

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

16 commentaires Donnez votre avis
  1. Il ne suffit pas de dire il y a de ceci ou de cela, encore faut-il dire en quelle quantité et la ça devient difficile car on n’a pas pour habitude de sniffer directement le parfum a la sortie du conteneur, la concentration dépend de la taille de la pièce et je suppose d’autrers paramètres tels que la ventilation etc. Maintenant si on arrive a des taux homéopathiques alors ça ne vaut plus la peine d’en parler.

  2. Personne n’aborde le picotement des yeux! Bizarre! Certains parfums sont pour moi plus irritants.Il y a deux ans que j’utilise »fleurs blanches »rupture de stock, et je choisis »bois d’ébène et vanille », depuis, démangeaisons aux yeux. Je crois que je vais recommencer avec la boîte d’allumettes et un citron piqué de clous de girofle et vive le naturel!

  3. Je suis outrée d’apprendre cela car j’en utilise chez moi et me tracasse car mon maris a le nez qui coule depuis plus d’un an nous avons bien pensez a une allergie et mis cela sur le dos du chat on nous roule dans tous les domaine a ne plus savoir que prendre la santé des gents ne compte en rien pour tous ces fabriquant là tout devrais être renseigné merci de vos information.

  4. A tous ceux qui se plaignent de quelque chose! Chaque fois que vous utilisez un élément ou que vous modifiez une singularité il y aura une conséquence ! alors de grâce acceptez que nous êtres humains produisons des odeurs désagréables mais normales et que la seule solution est de les intégrer en acceptant celles émises par les autres sans essayer de les combattre alors les produits toxiquartez vous discretement ??? es n’auront plus leurs places dans notre vie et nous n’aggraverons plus la situation.
    ps cela ne vous donne pas quitus pour péter ouvertement sur votre voisin immédiat ec

  5. Je ne comprends pas cet article: il s’evertue à nous dire que les sprays et diffuseurs ne détruisent pas les odeurs mais les masquent puis il se termine pour venter les merites d’un spray qui saurait détruire les odeurs plutôt que de les masquer. La publicité pour ce spray est-il l’objectif de cet article?

  6. Le « papier d’arménie », le plus ancien désodorisant naturel de l’air
    ambiant, pas plus néfaste que tous les autres…

    • Le papier d’Arménie n’est pas si inoffensif que cela.il y a quelques années, j’ai lu un article dénonçant la nocivité de différents produits comme la papier d’Arménie et les produits pour lampe Berger. Finalement, presque tous les produits qui se consument dégagent des substances agressives pour les voies respiratoires.

  7. Il y a longtemps de cela, j’ai travaillé dans une entreprise qui était contre les aérosols désodorisants dans les toilettes. Il y avait une boîte d’allumettes, un joli cendrier, et la consigne de brûler une allumette après le passage dans les lieux, car le soufre détruit les odeurs.
    Mais…le soufre, bof ! efficace, certes. J’ai adopté, en ce qui me concerne, le désodorisant Lérutan « Fleuri »(certification Nature & Progrès)qui sent…le citron (pas les fleurs du tout !). Un seul pschitt suffit, il dure extrêmement longtemps, et tout le monde l’adore.

    Depuis longtemps, j’ai supprimé les désodorisants bien chimiques qui me laissaient une sensation très désagréable dans le nez, ni vraiment comme le nez bouché, ou un rhume, une impression déplaisante de ne plus rien sentir d’autre autour de moi, comme une sensation de poussière : le reste n’avait plus d’odeur ! {un peu comme quand on nettoie les joints de la douche à l’eau de javel : il faut un bon moment avant de retrouver l’odorat}.
    Je comprends mieux, à la lecture de l’explication des effets des composants que vous nous avez énumérés, mes réactions « nasales » de l’époque ! Comme diraient mes ados en rigolant : « ça te nique les naseaux, ce truc ! »
    Merci pour votre éclairage bien utile sur le sujet !

    • C’est vrai que l’allumette craquée est efficace, je l’utilise dans mes toilettes , petites et sans fenêtre avec seulement bouche d’aération au sol et au plafond. L’allumette détruit l’odeur et l’aération continue le travail. L’aération est efficace et du coup les parfums secs ne sentent pas longtemps.

  8. Il faut éviter tout ce qui est industriel quand on le peut. J’ai des animaux et quelquefois les odeurs me dérangent . Alors je prends mon appareil vapeur je nettoie et j’aere. Ensuite un encens rarement d’ailleurs et voilà la maison est redevenue saine.

  9. dommage que cet article commence par le texte un publicitaire ! ça prête à confusion ! pour ceux qui ne liront que le début, et il y en a !

  10. Une bonne façon de parfumer la maison nature et écolo:

    3 morceaux de cannelle ( assez gros)
    3-6 clous de girofles
    450 ml d’eau bouillante.

    On laisse bouillir pendant environ 30-45 min et hop, la maison sent bon et pas d’allergie! ( sauf ceux qui supportent mal la cannelle….)

  11. tournons nous vers les produits naturels et les industriels finirons par ne plus fabriquer ces produits. c’est de notre faute, si personne achêtais, ils ne fabriqueraient pas !!!

  12. Phillipine, ta question est aussi valable avec énormément de produits de tous les jours. Lobby chimique. A part chopper un cancer, on y peut rien. Cols blancs tout gras

  13. Jamais utilisé ces trucs car j’aime les vrais parfums à porter sur soi. Mais allergique et asthmatique, j’ai remarqué que tous les produits en bombe (aérosol ?) créent une irritation respiratoire voire déclenchent une crise d’asthme. J’ai demandé à 2 pharmaciens quel genre de gaz est utilisé mais pas de réponse.
    Je constate la même irritation aérienne avec les produits liquides pour les wc. J’ai donc banni tout aérosol et revu tous les produits ménagers. Bicarbonate, vinaigre et savon noir pour le ménage et copeaux de savon pour le linge. Parfait, peu de produits, économe et efficace.
    Et aussi aucune réaction cutanée ou respiratoire.

  14. Très intéressant cet article merci ! en fait, si je comprends bien le Brise qui passe sur les écrans pub télé en ce moment, c’est tout aussi néfaste non ? pourquoi on l’achète ?

Moi aussi je donne mon avis