Des clichés rares d’ours polaires ayant élu domicile dans des maisons abandonnées

Un photographe russe a pris en photo des ours polaires qui sont entrés dans un bâtiment laissé à l’abandon sur une île entre la Russie et l’Alaska.

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 14 Aug 2022, à 18 h 10 min
Des clichés rares d’ours polaires ayant élu domicile dans des maisons  abandonnées
Précédent
Suivant

Aussi surprenant que cela puisse paraître, des ours polaires vivant entre la Russie et l’Alaska ont investi un bâtiment abandonné servant à l’époque de station météorologique.

Des photos rarissimes d’ours polaires

Ce sont des images rares capturées par le photographe Dmitry Kokh lors d’une expédition sur un bateau. Ce dernier a voyagé dans les îles de la mer Chukchi, une mer de l’Océan Arctique entre la Russie et l’Alaska. Mais le mauvais temps les a contraint à s’arrêter dans une toute petite île nommée Kolyuchin. « Étant la partie la plus éloignée et la plus orientale de l’Arctique russe, cet endroit est très difficile d’accès mais aussi difficile à oublier », a écrit le photographe. L’endroit est probablement l’un des rares sur terre encore immaculé. « Nous avons voyagé en voilier le long de la côte et parcouru plus de 1.200 milles avec des paysages intacts, des villages perdus dans le temps, des lieux à la faune variée et des mers pleines de vie », a-t-il raconté.

© Dmitry Kokh

Même si initialement le photographe avait pour mission de prendre des clichés sur l’île Wrangel, connue pour sa population d’ours, c’est sur cette petite île qu’il les a trouvés. La raison la plus probable étant que les ours aient fui l’île Wrangel en 2021 après un été très froid. « Mais la nature vous envoie toujours quelque chose quand vous vous y attendez le moins, lorsque nous avons traversé l’île de Kolyuchin près de la côte nord de Chukotka, nous avons vu des mouvements dans les fenêtres abandonnées », a expliqué Dmitry Kokh. « Et lorsque nous nous sommes approchés, c’étaient des ours », a-t-il précisé.

Réchauffement climatique : les ours polaires menacés par la famine

Des clichés pris de très près

Le photographe a pu prendre des clichés à couper le souffle grâce à un drone. Les photographes ont ainsi pu s’approcher au plus près des ours polaires. Ils ont pris de nombreux clichés des ours blancs aux fenêtres, sous le porche mais aussi à l’extérieur. Les ours puissants et calmes à la fois, étaient à quelques mètres seulement de l’objectif. Dmitry Kokh a indiqué que les ours n’avaient jamais été observés dans ce bâtiment complètement abandonné. Ce dernier construit dans les années 1930 n’a plus servi dès 1990.

© Dmitry Kokh

Le photographe et d’autres photographes amateurs sont restés plusieurs jours pour prendre ces clichés insolites et filmer les scènes d’ours entrant et sortant du bâtiment. « Environ neuf mois par an, la mer autour de l’île est couverte de glace », précise Russia Beyond. « Il n’y a pas de colonies résidentielles sur l’île de Kolyuchin (bien que les archéologues aient établi que ces lieux étaient habités il y a 1.500 ans). En 1934, des scientifiques soviétiques ont construit ici une station polaire de la route maritime du Nord. Il a fonctionné jusqu’en 1992, date à laquelle il a été fermé. L’île a alors été abandonnée ».

Protéger les ours contre le réchauffement climatique

Ces clichés ont fait le tour du monde et interpellent quant à la fonte des glaces. Il y a urgence si l’on veut protéger les animaux contre les conséquences du réchauffement climatique. L’équilibre et la survie de ces ours polaires sont en danger. La banquise est indispensable au plus grand carnivore terrestre pour chasser et vivre.

© Dmitry Kokh

Cependant, le changement climatique est leur principale menace. La banquise rétrécit de 13,4 % par décennie bouleversant totalement l’écosystème des ours polaires. Le photographe veut également à travers ses clichés dénoncer l’inaction et contraindre les autorités à nettoyer les deux millions de tonneaux vides qui ont été abandonnés dans l’Arctique.

© Dmitry Kokh

Découvrez le photographe Dmitry Kokh sur Instagram

Illustration bannière : la maison des ours © dmitry-kokh
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis