Droits des consommateurs : quels organismes vous défendent

Le 15 mars est la journée internationale des droits des consommateurs. Pour cela, consoGlobe a effectué un tour d’horizon des droits dont nous disposons lorsque nous consommons et recensé les organismes chargés de vous défendre.

Rédigé par Pauline Petit, le 15 Mar 2016, à 6 h 00 min

Le 15 mars a été proclamée journée mondiale des droits des consommateurs depuis que le président John F. Kennedy a édicté quatre droits fondamentaux des consommateurs le 15 mars 1962. Depuis, la Fédération mondiale des consommateurs y a ajouté quatre droits supplémentaires.

Quels sont aujourd’hui les droits des consommateurs ?

Les quatre droits des consommateurs fondamentaux édictés par le président américain en 1962 sont les suivants(1)  :

  • Le droit à la sécurité : être protégé contre les produits, procédés de production et services dangereux pour la vie ou la santé.
  • Le droit à l’information – obtenir les informations nécessaires pour faire un choix en connaissance de cause ; être protégé contre les publicités et étiquetages malhonnêtes ou mensongers.
  • Le droit de choisir – avoir accès à une variété de produits et de services à des prix compétitifs, avec l’assurance d’une qualité satisfaisante.
  • Le droit d’être entendu – être assuré que les intérêts du consommateur seront représentés dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques gouvernementales, ainsi que dans le développement des produits et services.

La Fédération mondiale des consommateurs Consumers International a, par la suite, complété cette liste en y ajoutant quatre autres droits :

  •  Le droit à la satisfaction des besoins essentiels – avoir accès aux biens et services essentiels de base : nourriture, vêtements, logement, soins de santé, éducation, services publics, eau et assainissement.
  • Le droit à la réparation – obtenir un règlement équitable des plaintes justifiées, y compris une compensation pour information fausse ou trompeuse, biens défectueux ou services insatisfaisants.
  • Le droit à l’éducation du consommateur – acquérir le savoir et les compétences nécessaires afin de choisir les biens et services en confiance et en connaissance de cause, tout en étant informé des droits fondamentaux.
  • Le droit à un environnement sain – vivre et travailler dans un environnement qui ne menace pas le bien-être des générations présentes et futures.

droits des consommateurs

Les organisations de défense des droits des consommateurs sont là pour défendre ces règles et aider les consommateurs en cas de litiges avec les vendeurs.

Lire la suite : les organismes de défense des droits des consommateurs

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. tres bon reportage merci beaucoup

  2. L’office de la defense des droits de consommateurs Haitien,vous encourage
    dans la lutte pour defendre les consommatuers du monde des divers secteurs
    et profite l’occasion de solliciter au pres de consoGlobe son affiliation.
    deja l’odefcoh vous remerci pour votre aimable comprention.bon travail

  3. bonjour, 2 problèmes :
    1 – une panne de chaffe-eau s’est produite dans le sous-sol de mon immeuble j’ai demandé à mon bailleur ORPI guadeloupe de me faire parvenir la facture du plombier afin de faire appliquer la loi warsmann auprès du service des eaus pour une facture de + de 400 euros toujours rien que faire ?
    2 – mon bailleur me réclame un quote-part des fonciers des propriétaires pour les EOM de + de 330 euros pour une F2 cela ne devrait-il pas figurer dans mes charges mensuelles ?

  4. bonjour,
    2 problèmes
    suite à une panne de chauffe-eau situé dans le sous-sol de l’immeuble j’ai une facture de + de 400 euros j’ai demandé à l’agence orpi de me fournir les factures du plombier pour faire appliquer la loi warsmann toujours rien
    par ailleurs ORPI me demande de payer une part des fonciers des propriétaires EOM cela ne devrait-il pas figurer dans mes charges mensuelles j’ai 75 ans et une petite retraite et je suis perdue

  5. il y des lois mais face a ça trop de laxisme c’est souvent que le consommateur ce fait avoir malgré tout dans souvent des cas , il vaut mieux passer directe par le T i ou la DGCCP le reste ont risque d’attendre très longtemps par fois et au risque que trop peu de monde viennent remplir la .

Moi aussi je donne mon avis