NaTrue : un nouveau label cosmétique !

Rédigé par Elwina, le 11 Mar 2009, à 16 h 21 min

Le marché des cosmétiques bio semble être particulièrement florissant avec 40 % d’augmentation de ventes et environ 300 lancements de produits en 2007. C’est pourquoi de nombreuses marques se lancent sur ce marché par exemple en rachetant des petites marques, comme l’Oréal avec Sanoflore, ou encore par des lancements de gammes bio, comme l’a fait Yves Rocher.

Selon une étude menée par TNS-SOFRES en 2006, 54 % des femmes privilégient les produits à base de plantes et 43 % des femmes étaient prêtes à remplacer leur cosmétique actuel par un cosmétique bio. Beaucoup de femmes sont actuellement conscientes de la toxicité des produits de beauté ordinaires.

Cosmétiques : le cocktail chimique

Sachant qu’une femme s’applique environ 80 composants chimiques sur le corps par jour en pensant prendre soin d’elle, la toxicité de ces produits est très vite devenu un sujet sensible…

Les consommateurs sont de plus en plus touchés par ces alertes et les fabricants en profitent donc pour multiplier les promesses vertes. Mais il ne suffit plus de se revendiquer “à base de plantes“ : les clients veulent des certifications et les marques semblent en prendre conscience.

Devant cette nouvelle offre foisonnante et peu claire, un récent groupement d’intérêts international de fabricants de cosmétiques naturels et biologiques, créé pour préserver le niveau d’exigences le plus élevé possible pour les cosmétiques naturels et biologiques (avec les entreprises les plus sérieuses sur le marché, parmi lesquelles des marques comme Weleda ), vient de lancer son propre label européen, NaTrue.

Ce label a pour objectif de guider les consommateurs dans la confusion des produits naturels et  produits totalement ou partiellement issus de l’agriculture biologique.

Le label souhaite également promouvoir les vertus des ingrédients utilisés dans la cosmétique naturelle et biologique, tant pour la santé des consommateurs que pour l’environnement.

NaTrue a défini les critères de son label en établissant trois niveaux de certification, qui répondent à une définition rigoureuse de la cosmétique naturelle et biologique.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Elle est une des rédactrices historiques de consoGlobe et en connait un vaste rayon sur le développement durable

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Je suis étonné que Weleda crée un nouveau label car, me semble-t-il, ctte société avait le label Demeter (Biodynamie).
    Pour moi, la référence en cosmétiques, c’est le cahier des charges Nature et Progrès.
    Il y a trop de labels! C’est une foire d’embrouille, c’est dommage.

Moi aussi je donne mon avis