Des millions d’enfants privés de vaccins dans le monde

L’Organisation Mondiale de la Santé vient de publier un rapport sur la vaccination des nourrissons tout autour du monde. 12,9 millions d’enfants ne sont pas protégés contre les maladies les plus mortelles.

Rédigé par Maylis Choné, le 20 Jul 2017, à 9 h 51 min

Les chiffres de l’OMS sont inquiétants : près de 13 millions d’enfants ne sont toujours pas vaccinés contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche, les trois maladies les plus mortelles chez les enfants.

Plus d’un nourrisson sur dix n’est pas vacciné

Aujourd’hui seuls les vaccins peuvent protéger un nourrisson des maladies mortelles comme la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. Et pourtant, selon un rapport de l’OMS paru le 17 juillet 2017, en 2016, 12,9 millions d’enfants de moins d’un an, sur les 116,5 millions répartis tout autour du monde, ne sont pas vaccinés contre ces trois maladies.

vaccination enfant

Les enfants vaccinés ©all_about_people

Autre chiffre alarmant révélé par cette étude menée conjointement avec l’UNICEF : 6,6 millions d’enfants n’ont pas reçu les trois doses nécessaires pour être complètement protégés. Depuis 2010, le taux de vaccination mondial n’a pas progressé et stagne autour de 86 %, à quelques points de l’objectif des 90 % fixé par l’OMS.

Les plus pauvres sont les plus vulnérables

Comme dans de nombreux domaines, les inégalités persistent. En effet, l’écart de vaccinations entre les enfants issus de pays riches et ceux nés dans des zones pauvres ou en guerre reste très important. « La plupart des enfants qui n’ont pas accès aux vaccins sont les mêmes que ceux qui sont les laissés-pour-compte du système de santé », explique le docteur Jean-Marie Okwo-Bele, directeur de la vaccination, des vaccins et des produits biologiques à l’OMS.

En Guinée équatoriale, au Nigeria, en République centrafricaine, en Somalie, au Soudan du Sud, en Syrie, au Tchad et en Ukraine les taux de vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche atteignent tout juste les 50 %. Aujourd’hui les injections de DTcoq permettent d’éviter jusqu’à 3 millions de morts chaque année.

Illustration bannière : Une enfant vaccinée – © didesign021
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Madame Maylis Choné, merci de vous présenter, quelle est votre formation pour donner un avi aussi tranché…avez vous lu ce que dit la science avant d’ecrire ….ca….? (je n’ai pas de nom…, mais manifestement pas quelque chose de scientifique)
    il y en a des centaines et des centaines comme ca..CA ce sont de vraies publications scientifiques..pas des articles ecrits par des pseudo scientifiques, non approuve2…mais grassement payés par les labos…il faut aller chercher la VRAIE science…elle est partout..

    • Séverine Bascot

      Madame Engels ! Maylis, notre rédactrice ne donne pas son avis ici, mais rapporte simplement une information sur la base d’un rapport de l’OMS. Ce post n’a donc aucunement la prétention d’être une publication scientifique… Bien à vous

Moi aussi je donne mon avis