Lorient : 18 tonnes de thon rouge saisies à bord d’un chalutier

Près de 18 tonnes de thon rouge ont été saisies sur un chalutier au large de Lorient.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 23 Aug 2017, à 10 h 25 min

Long de 25 mètres, le Vila do Infante était immobilisé à quai au port de Lorient-Kéroman. La raison ? Une pêche illégale de thon rouge, selon un communiqué publié par la préfecture du Morbihan le 21 août 2017. De plus, des requins-taupes ont également été retrouvés à bord. Cette espèce est considérée comme particulièrement vulnérable et sa pêche est interdite.

Plusieurs tonnes de thon rouge et requins pêchés illégalement

L’enquête des affaires maritimes a révélé que le navire de pêche portugais Vila do Infante contenait 18 tonnes de thon rouge et des requins-taupes. Le thon rouge est une espèce qui connaît un fort déclin des stocks et qui fait l’objet d’une protection forte, notamment au niveau international. Le volume de requins-taupes retrouvé à bord n’a pas encore été déterminé.

Découvrez les chiffres de la pêche mondiale de thon rouge sur le Planetoscope

Cette affaire a fait réagir le comité régional des pêches maritimes qui a décidé de se constituer partie civile dans l’action en justice qui sera intentée contre le propriétaire du chalutier. « Les règles européennes sur la pêche s’appliquent à tous de la même manière. Toute la lumière devra être faite sur cette affaire, tant du côté des pratiques de l’armement portugais que sur la responsabilité d’acheteurs éventuels« , affirme son président, Olivier Le Nézet.

La cargaison réclamée par des associations caritatives

Plusieurs associations ont demandé à récupérer la cargaison pour éviter sa destruction. Cependant, des raisons légales et sanitaires rendent impossible ce don. « L’interdiction de la mise sur le marché de toute capture illicite de thon rouge implique la destruction de la cargaison illicite aux frais de l’armateur du navire« , précise le communiqué de la préfecture du Morbihan.

Des camions doivent arriver ce jour à Lorient pour livrer la cargaison à des entreprises d’équarrissage et de transformation en farine animale. L’armateur encourt quant à lui, une condamnation pénale pour ces faits de pêche illicite, assortie d’une amende maximale de 22.500 euros. Son navire restera consigné à Lorient pendant la durée de l’enquête.

Illustration bannière : Thons chassant des sardines – © Rich Carey
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est quasiment le double de tonnage qui a été saisi. Ainsi que des espèces interdites à la pêche et « travestie » lors des déclarations…mais avec une amende si faible le braconnage a plus d’avenir que le thon rouge

  2. Pays de Cons !
    Jamais une décision sérieuse !!

  3. Quelle blague! Vous savez quel est le prix d’un thon? Au vue de l’amende, pas de quoi avoir peur. En plus, personne ne controlera que la précieuse cargaison sera détruite, ils pouront payer avec.

Moi aussi je donne mon avis