Un programme européen pour tenter de sauver les derniers visons

Le vison d’Europe a perdu 50 % de son aire de répartition en France, en vingt ans seulement et n’est plus présent que dans le Sud-Ouest. Un programme européen devrait permettre de sauver l’espèce, menacée d’extinction.

Rédigé par MEWJ79, le 23 Jun 2018, à 10 h 40 min

Le vison d’Europe est aujourd’hui une espèce classée en danger critique d’extinction. Un programme européen, LIFE, doit permettre la survie de ce tout petit animal nocturne, menacé par l’homme, mais aussi par le vison… d’Amérique.

Le vison d’Europe, en danger d’extinction, ne se trouve plus que dans le Sud-Ouest

Il ne resterait plus que 250 visons en France, entre les Landes et la Charente. Et ce phénomène est global. Ainsi, cette espèce est classée en danger critique d’extinction par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Le vison d’Europe, autrefois présent dans de nombreuses contrées du continent, ne se trouve plus que dans le sud-ouest de la France et dans quelques zones de Roumanie et d’Ukraine.

Il ne resterait plus que 250 visons en France ©  Debbie Steinhausser

Sur le terrain, les associations constatent ce déclin et s’inquiètent, mais peuvent compter sur des espaces protégés. « Chez nous, c’est vraisemblablement sur les bords de la Charente qu’on estime garder une population importante du fait notamment du réseau d’espaces classés Natura 2000 et de l’absence d’une espèce invasive, le vison d’Amérique » explique sur Sciences et Avenir Ingrid Marchand, chargée de mission à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO).

Le programme LIFE doit améliorer les chances de survie du vison

Pour rappel, le vison d’Europe est un tout petit animal de moins d’un kilo, de 50 centimètres de long (avec la queue) et qui a un mode de vie nocturne. Peu habitué à sa présence puisque l’animal vit la nuit, l’homme devrait pourtant y prendre garde car celui-ci pourrait bien disparaître. Ingrid Marchand est en charge du programme européen LIFE qui, fort de ses 4 millions d’euros, doit améliorer les chances de survie de l’espèce sur les bords de la Charente, des marais de Rochefort jusqu’au-delà d’Angoulême. Ce projet de réhabilitation s’achèvera en 2022.

Un programme pour améliorer les chances de survie du vison européen © Martin Mecnarowski

Aujourd’hui, cette espèce se retrouve en danger d’extinction en grande partie à cause de l’homme. D’une part, il est victime de collisions routières. D’autre part, ce carnivore vit dans les milieux semi-aquatiques. Il subit donc la dégradation des milieux boisés proches des rivières, la disparition des mares, le recul des zones humides. Enfin, son autre ennemi est un cousin : le vison d’Amérique. Cet animal importé pour sa fourrure s’est échappé d’élevages et a envahi la France. Le vison d’Europe a vu sa zone d’occurrence baisser de moitié ces vingt dernières années.

Créer un espace de vie protégé pour le vison d’Europe afin de permettre une survie de l’espèce

L’Europe, via ce programme LIFE, vient ainsi en renfort de l’État français qui finance déjà depuis 2003 des plans nationaux pilotés par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Son principal objectif est bien entendu le maintien et, si possible, l’augmentation de la population du vison européen. Pour cela, il devra réduire les causes de mortalité de l’espèce (collisions sur les routes, piégeages, empoisonnements…), étendre la zone de répartition possible, améliorer les couloirs écologiques entre deux populations pour favoriser la diversité génétique.

Créer un espace de vie protégé pour sauver le vison d’Europe © Philip Bird LRPS CPAGB

Enfin, ce programme doit permettre de mieux connaître la population d’un animal qui est surtout actif la nuit et reste donc très discret. En mars dernier, les piégeages ont permis de savoir où l’animal est présent. Les individus capturés (puis rapidement remis en liberté) ont été pesés et équipés de puces qui permettront de les identifier. Délimiter leurs espaces de vie permettra de mieux cibler les mesures de protection. Le département de Charente-Maritime a acheté un terrain de 30 hectares, plus propice à l’espèce, et préemptera 500 hectares supplémentaires afin de créer un lieu de vie à ces visons et leur permettre de se reproduire dans un espace protégé.

Pour en savoir plus sur le programme Life, rendez-vous sur lifevison.fr

Illustration bannière : Le vison d’Europe, menacé d’extinction – © yauhenka
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Merci pour le lien life

Moi aussi je donne mon avis