Les parfums aphrodisiaques seraient inutiles selon une étude

Une étude australienne démontre que les parfums aphrodisiaques aux phéromones humaines seraient inutiles et n’auraient aucun effet sur l’attirance sexuelle.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 9 Mar 2017, à 9 h 40 min

L’androstadienone et l’estratetraenol sont deux substances commercialisées depuis 1990. Elles sont utilisées pour renforcer l’attraction sexuelle. Toutefois, selon une étude, connues pour jouer un rôle dans la sexualité animale, elles seraient inefficaces sur les êtres humains. Les parfums aphrodisiaques constitueraient-ils finalement une arnaque ?

Les parfums aphrodisiaques n’auraient aucun effet sur l’attirance sexuelle

Une étude australienne, publiée dans la revue Royal Society Open Science ce 8 mars 2017, montre que l’androstadienone et l’estratetraenol, qui sont commercialisées comme des phéromones humaines sous forme de parfums, n’augmenteraient pas l’attraction sexuelle. 94 hétérosexuels dont 43 hommes et 51 femmes ont été exposés à ces phéromones pendant une journée, puis à un parfum témoin le lendemain.

parfums aphrodisiaques

Selon les chercheurs australiens, « les résultats concordent avec ceux d’autres études expérimentales qui suggèrent que l’androstadienone et l’estratetraenol ont peu de chances d’être des phéromones humaines » ayant un effet sur l’être humain. Les résultats publiés convergent avec ceux d’une étude britannique publiée en 2015 dans la revue Proceedings of the Royal Society B, qui remettait déjà en cause l’origine de ces phéromones.

Parfums aphrodisiaques : deux phéromones non humaines

Dans le cadre de cette étude australienne, chaque personne devait observer des photographies de visages neutres, sans maquillage et avec les cheveux cachés pour déterminer s’il s’agissait d’hommes ou de femmes. Les tests effectués pour évaluer le degré de séduction et le risque d’infidélité des personnes du sexe opposé révèlent que l’androstadienone et l’estratetraenol n’ont aucun impact sur le désir sexuel humain.

parfums aphrodisiaques

Couple amoureux qui n’a pas besoin de parfums aphrodisiaques © Mikhail_Kayl Shutterstock

Les chercheurs n’excluent toutefois pas la possibilité que d’autres phéromones aient une influence sur l’être humain. Dans une précédente étude, Tristam Wyatt de l’Université d’Oxford (Royaume-Uni) avait déjà affirmé que les phéromones soi-disant humaines vendues dans le commerce n’avaient pas de base scientifique. Ainsi, si vous vous aspergez de parfum aphrodisiaque en espérant renforcer votre degré de séduction, vous perdez sûrement votre temps mais également pas mal d’argent.

Illustration bannière : Femme se parfumant – © pyrozhenka Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis