Le sport retarderait les effets de la maladie de Parkinson

Des chercheurs viennent d’établir un lien entre une pratique sportive soutenue et le recul des premiers signes de la maladie de Parkinson.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 29 Mar 2017, à 11 h 30 min

Pour rester en bonne santé, la pratique d’une activité physique et une bonne hygiène de vie sont déterminantes. C’est encore plus vrai dans le cas d’une personne atteinte de la maladie de Parkinson, révèlent des chercheurs américains dans une récente étude.

Faire du sport pour retarder l’arrivée d’une maladie neurodégénérative

Le sport serait une véritable arme contre la maladie de Parkinson. Une récente étude, menée par des chercheurs de l’université Northwestern de Chicago aux États-unis, vient de prouver que les patients qui s’adonnent à au moins 2h30 d’activité physique chaque semaine, voyaient leur état se dégrader plus lentement que les autres. En d’autres termes, faire du sport ralentirait l’évolution de cette maladie neurodégénérative.

Savez-vous combien de nouveaux cas de maladie de Parkinson en France ? La réponse sur le Planetoscope.

Pour parvenir à cette conclusion, ces chercheurs, dont l’étude vient de paraître dans le Journal of Parkinson’s Disease, ont suivi 3.408 personnes pendant deux ans. Durant ce temps, les malades ont été invités à se joindre à des groupes de paroles dans lesquels ils étaient poussés à se livrer sur leurs activités sportives. En parallèle, leur état de santé était scrupuleusement analysé. C’est en recoupant ces données que les chercheurs ont établi un lien entre sport et ralentissement de la maladie.

Il n’est jamais trop tard pour commencer à faire du sport

Les auteurs de l’étude ont ainsi montré que la pratique d’une activité physique, sur le long terme et avant les premiers signes de la maladie, étaient très bénéfiques. Mais ils ont également prouvé qu’il n’était jamais trop tard pour s’y mettre puisque même après l’arrivée des premiers symptômes, faire du sport apporterait un réel confort de vie supplémentaire.

sport parkinson

Faire du sport : des bienfaits à tous les âges © Ljupco Smokovski Shutterstock

Ce n’est pas la première fois qu’une étude prouve les effets bénéfiques du sport sur le recul d’une maladie neurodégénérative. Il y a quelques mois, diverses études avaient notamment prouvé que pratiquer une activité physique réduisait le déclin cognitif des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Ces chercheurs avaient également prouvé que les personnes les plus sportives présentaient moins de risques de développer cette maladie.

Illustration bannière : Faire du sport pour prévenir parkinson – © oneinchpunch Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis